Journée mondiale de lutte contre le SIDA :

A La Réunion, 1025 personnes sont diagnostiquées séropositives


Publié / Actualisé
Ce dimanche 1er décembre 2019 marque la Journée mondiale de lutte contre le SIDA. A La Réunion, ce sont 1025 personnes qui sont suivies pour le VIH. Un chiffre qui continue d'augmenter chaque année, préoccupant les professionnels de santé. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce dimanche 1er décembre 2019 marque la Journée mondiale de lutte contre le SIDA. A La Réunion, ce sont 1025 personnes qui sont suivies pour le VIH. Un chiffre qui continue d'augmenter chaque année, préoccupant les professionnels de santé. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"En une seule semaine, alors que nous sommes actuellement en campagne de dépistage, nous avons découvert que trois nouveaux patients étaient séropositifs" se désole le docteur Roland Rodet. C'est à peu près 58 personnes par an qui sont diagnostiquées séropositives.

De plus, il existe ce que le docteur Roland Rodet appelle une "épidémie cachée", c’est-à-dire qu'on estime qu'environ 150 personnes seraient porteuses du virus sans le savoir. "Ces personnes ne savent pas qu'elles sont porteuses, et sont donc potentiellement dangereuses pour eux comme pour leurs partenaires" alerte-t-il.

Cependant, il faut noter que lorsque l'on a le VIH aujourd'hui, "le traitement permet de vivre une vie normale, avec une sexualité normale qui n'impose pas l'usage de préservatif si l'on suit correctement son traitement" précise le docteur Roland Rodet. L'espérance de vie est aussi la même qu'une personne séronégative.

Mais ce n'est pas parce que le sida n'est plus aussi mortel qu'il a pu l'être avant que le virus en devient moins grave. "Il y a eu cette sorte de dédramatisation du VIH parce qu'on peut aujourd'hui vivre avec, des jeunes se disent que ce n'est pas si grave. Mais le VIH est une pathologie grave et chronique, et se retrouver à 18 ou 20 ans à devoir prendre des médicaments toute sa vie, ça n'a rien d'idéal" s'indigne le médecin.

Comment se protéger ?

Pour éviter d'être contaminé, c'est simple : utilisez un préservatif. Il est aussi possible d'utiliser ce que l'on appelle la Prep : c'est un médicament à prendre afin d'éviter le VIH, comme il peut être fait avec d'autres médicaments pour éviter d’attraper le paludisme, statines pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires, etc. En cas de relation sexuelle à risque, il est aussi possible d'accéder au traitement post-exposition (TPE) dit aussi " traitement d’urgence " qui doit être pris au plus tard dans les 48 heures après un risque de transmission puis tous les jours pendant un mois.

Le docteur Roland Rodet explique l'importance de se protéger, regardez :

as / www.ipreunion.com
 

 

   

1 Commentaire(s)

Jacques, Posté
"A La Réunion, 1025 personnes sont séropositives"
Vous auriez plus justement pu écrire :
"A La Réunion, 1025 personnes sont dépistés séropositives"
Combien le sont sans le savoir, je pense que ce chiffre est très inférieur à la réalité. (Bonjour, c'est vrai, vous avez raison. On estime par ailleurs qu'environ 150 personnes seraient porteuses du virus sans le savoir. Bonne journée - webmaster)