[VIDÉOS] Le président se dit ouvert aux référendums citoyens :

Emmanuel Macron aux Réunionnais : "on n'oublie pas l'OPMR"


Publié / Actualisé
Ce samedi 11 janvier 2020 le président de la République a échangé avec les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat. Un rendez-vous auquel le Réunionnais Guillaume Robert était convié. Le président de l'association Roulé mon Zavirons, qui s'occupe de la jeunesse, des personnes âgées, de la culture ou encore de l'environnement en a profité pour interroger Emmanuel Macron à l'issue des débats et évoquer avec lui les 50 citoyens de l'OPMR (observatoire des prix, des marges et des revenus à La Réunion), dont il fait partie. Plus tôt, Guillaume Robert a interpellé le président sur la question des référendums proposés par les citoyens, Emmanuel Macron s'est dit ouvert sur le sujet. (Photo : capture d'écran Facebook Guillaume Robert)
Ce samedi 11 janvier 2020 le président de la République a échangé avec les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat. Un rendez-vous auquel le Réunionnais Guillaume Robert était convié. Le président de l'association Roulé mon Zavirons, qui s'occupe de la jeunesse, des personnes âgées, de la culture ou encore de l'environnement en a profité pour interroger Emmanuel Macron à l'issue des débats et évoquer avec lui les 50 citoyens de l'OPMR (observatoire des prix, des marges et des revenus à La Réunion), dont il fait partie. Plus tôt, Guillaume Robert a interpellé le président sur la question des référendums proposés par les citoyens, Emmanuel Macron s'est dit ouvert sur le sujet. (Photo : capture d'écran Facebook Guillaume Robert)

Dans cette vidéo on entend le président déclarer : "Je voulais dire à toutes les Réunionnaises et les Réunionnais qui se sont engagés, on n'oublie pas l'OPMR et je vais m'occuper de ce qu'il vient d'évoquer."

Regardez :

Durant cette rencontre, Guillaume Robert l'a en effet interpellé sur la question de référendums concernant l'environnement, proposés "in texto" (et donc sans modification de texte) aux Français.

"La convention est représentative de l'ensemble des Français de Métropole et d'Outre-mer. Nos mesures doivent être utiles à toute la population. Nous souhaitons à travers nos travaux être porteurs de l'intérêt des Français, et faire des propositions dans lesquelles les Français doivent se renconnaître. A l'issue de nos travaux, certaines propositions pourraient être soumises à référendum. Dans cette optique, pouvez-vous nous affirmer que certaines de nos propositions pourront être sousmises in texto par voie référendaire ?"

Emmanuel Macron lui a répondu être "ouvert à cela, et je m'engage à que ce qui peut l'être soit soumis à un référendum". Certaines choses peuvent être soumises à une application directe si elles sont réglementaires. Il faut rester dans les clous de la constitution. "Si ce que vous me proposez n'est pas conforme, je viendrai vous dire : ce n'est pas conforme à la constitution, voilà comment on fait. Ça suppose une interaction à ce moment-là."

Retrouvez ci-dessous l'échange entre Guillaume Robert et Emmanuel Macron :

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jacques, Posté
C'est ça !
Donnez moi vos avis, et je n'en ferai qu'à ma tête...
Foutage de gueule ce Macron !