L'heure du bilan :

Saison cyclonique 2019-2020 : une activité inférieure à la normale


Publié / Actualisé
Bien que la saison se termine officiellement le 30 juin prochain, il est déjà possible de tirer un bilan sur l'activité cyclonique de cet été, annonce Météo France. Ainsi on observe "une activité globalement inférieure à la normale, malgré un nombre de systèmes dans les standards (systèmes à courte durée de vie)". Autre observation : les terres habituées ont été "plutôt épargnées (notamment par rapport à l'année dernière)". La principale menace était celle de Belna, cyclone du Nouvel an ayant légèrement impacté Mayotte et plus sévèrement le nord-ouest de Madagascar. (Photo d'archives : image satellite du cyclone Belna)
Bien que la saison se termine officiellement le 30 juin prochain, il est déjà possible de tirer un bilan sur l'activité cyclonique de cet été, annonce Météo France. Ainsi on observe "une activité globalement inférieure à la normale, malgré un nombre de systèmes dans les standards (systèmes à courte durée de vie)". Autre observation : les terres habituées ont été "plutôt épargnées (notamment par rapport à l'année dernière)". La principale menace était celle de Belna, cyclone du Nouvel an ayant légèrement impacté Mayotte et plus sévèrement le nord-ouest de Madagascar. (Photo d'archives : image satellite du cyclone Belna)

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !