Intercommunalité :

Cinor : Alek Laï Kane Cheong candidat à la présidence


Publié / Actualisé
"Je suis candidat à la Présidence de la Cinor pour une gouvernance partagée et équilibrée entre les communes, d'entrepreneurs de projets pour et par les citoyens" écrit Alek Laï Kane Cheong dans un communiqué publié ce mardi 7 juillet 2020. Arrivé en deuxième position, derrière le maire sortant Mauricie Gironcel (PCR), et le candidat sans étiquette Daniel Allamelou, le dirigeant de Croire et Oser se déclare aussi être "contre la gouvernance tournante, qui est la négation du principe même de l'intercommunalité et un retour en arrière : l'intercommunalité ne peut plus être le comptoir d'enregistrement des caprices tournants des maires". Nous publions son communiqué ci-dessous
"Je suis candidat à la Présidence de la Cinor pour une gouvernance partagée et équilibrée entre les communes, d'entrepreneurs de projets pour et par les citoyens" écrit Alek Laï Kane Cheong dans un communiqué publié ce mardi 7 juillet 2020. Arrivé en deuxième position, derrière le maire sortant Mauricie Gironcel (PCR), et le candidat sans étiquette Daniel Allamelou, le dirigeant de Croire et Oser se déclare aussi être "contre la gouvernance tournante, qui est la négation du principe même de l'intercommunalité et un retour en arrière : l'intercommunalité ne peut plus être le comptoir d'enregistrement des caprices tournants des maires". Nous publions son communiqué ci-dessous

"Je suis candidat à la Présidence de la Cinor pour une Gouvernance partagée et équilibrée entre les communes, d’Entrepreneurs de Projets, pour et par les Citoyens".  Je suis contre la gouvernance tournante, qui est la négation du principe même de l’intercommunalité et un retour en arrière : l’intercommunalité ne peut plus être le comptoir d’enregistrement des caprices tournants des Maires, successivement Président de l’Intercommunalité, et qui ont conduit à des gabegies financières sans usagers : le Stade en Eaux Vives (18M€), Aquanor (25M€), Cité des Arts (25M€), et plus récemment le Port de Ste Marie (25M€ aussi ! comme par hasard…), et les téléphériques (50M€ > on double ! mais encore par 2 car on va en faire 2 donc 100M€). Ces projets sans usagers vont conduire à une perte de fonctionnement de 10M€/an…nous devons donc arrêter cette dérive, qui nous empêchera de réaliser les projets dont les citoyens ont vraiment besoin.

J’ai l’ambition de faire en sorte que l’intercommunalité qui porte 90% du quotidien de nos vies (eau, transport, déchets, emplois, environnement, gestion du risque inondation- ne soit plus à la merci de jeux de manoeuvres politiques, mais porte enfin les réponses attendues pour nos citoyens)

Je propose de piloter à l’intercommunalité, un Pacte de confiance, entouré d’une équipe de 17 Vice Présidents, engagés sur de vraies délégations, avec :
1. un programme d’entrepreneurs de projets pour les Citoyens : Le Projet de territoire revisité par le plan de relance Regain.
2. un Pacte de Gouvernance inclusif et de Proximité : avec les communes, partenaires et citoyens
3. une Organisation efficace garante de la réalisation effective des projets : un Centre de mise en oeuvre des projets (CMDP)

Je propose une nouvelle façon de faire de la politique à la CINOR, autour des 3 principes fondamentaux :
• écrire ce qu’on va faire
• faire ce qu’on a écrit
• faire évaluer ce qu’on fait par les citoyens
avec un engagement de résultats au service du progrès et du bien-être, mesuré par des indicateurs objectivés (consommation de ressources non renouvelables, volume de production alimentaire en autosuffisance, taux services à population, taux de services aux acteurs économiques, population active, taux de pollution)

Je suis candidat à la Présidence d’une Intercommunalité au service de ses citoyens, qui, avec la crise inédite qui arrive, doit être une plateforme d’énergies, d’activités, de projets, pour trouver des solutions durables de Progrès et de valorisation de l’Environnement, dans une relation de proximité.

1- Un programme d’entrepreneurs de projets pour les Citoyens - pas pour les élus !

Le Projet de territoire revisité par le plan Regain- portant 5 pivots : Pacte Alimentaire Pays, Plateforme d’économies productives, Hub tourisme développement local, portail services de proximité, tremplins de connaissance.

Notre ambition : faire de la CINOR, un territoire " Zéro Chômeur jeunes " : Coaches d’activités jeunes, fédération d’initiatives locales, redéploiement de l’économie agricole, services et économie productive pour garantir la souveraineté santé/ alimentation/ énergie/ environnement, les campus ouverts et le parcours professionnalisant.
Transposer le plan Regain en projets concrets sur le territoire communautaire, avec un rééquilibrage territorial notamment à l’Est, et un droit de regard et d’approche base zéro, sans retarder les projets pour des arbitrages justes.

Des Grands projets engagés et à concrétiser rapidement ou à prolonger : pour Une Nouvelle donne Ecologique durable

• Le tramway urbain TAO : le faire et vite et le prolonger jusqu’à Quartier Français > Le Port.
Le seul projet qui a été conduit en mode " j’écoute les besoins des citoyens ", c’est le TAO et il a été mis en suspens, pour laisser le temps à la Région de comprendre l’intérêt que nous défendons depuis toujours, de l’extension jusqu’à Quartier Français et au Port.
• Le traitement de la problématique inondations et catastrophe écologique Rivière Ste Suzanne et St Jean, et endiguement /traitement interfaces mer, car il y a urgence à agir : les requins remontent dans la rivière, nos cases ont les pieds dans l’eau, l’eutrophisation de la rivière se propage…

Des projets à questionner dans leur portée :
• Port de Ste Marie : pour qui ? pour quoi faire ? quels impacts financiers ?
• Téléphérique : pour qui ? pour quoi faire ? quels impacts financiers ? quels risques ?

2- Un nouveau pacte de gouvernance inclusif et de proximité :

Un vrai Pacte de gouvernance
• Interdépendance du travail communes et intercommunalité.
- Un équilibre des Vices président (VP) par commune (majorité/ opposition).
- Chaque DGS de chaque commune doit être DGA à l’intercommunalité, pour garantir son implication totale.
- Des programmations pluri- annuelles imbriquées entre intercommunalité et communes
- Une logique de mutualisation des services
• Un pacte de compétences pour mutualiser les budgets entre Intercommunalité/ Département/ Région
• Un pacte financier de convergence entre les programmes opérationnels européens/ le contrat de plan et le contrat de convergence entre intercommunalité/ Etat- Europe,

Installer un véritable contre-pouvoir citoyen
• Un conseil de Développement – A noter que ce conseil n’a jamais été mis en place par défaut de représentants des communes de Ste Marie et Ste Suzanne.
• Un conseil citoyen de chaque commune- qui pourra venir juger tous les ans de l’avancement des projets et de l’amélioration de la situation pour les citoyens.
3- Une Organisation efficace garante de la réalisation effective des projets
Pour que les deux points précédents ne soient pas des vaines ambitions, une organisation opérationnelle en mode PROJETS, avec la création d’un centre de mise en oeuvre des projets -CMDP- pour aller plus vite et être plus efficace, avec une gouvernance citoyenne de contrôle, et sous le pilotage du Président de la CINOR, avec 2 Vice- Présidents, dans une logique de mode Projet, mobilisant les techniciens des communes et de l’intercommunalité.

Alek Alek Laï Kane Cheong
Secrétaire Général du PCO

   

9 Commentaire(s)

Robert O Secours, depuis son mobile, Posté
ote avec 2 voix... keep cool
Babouk loswoir, Posté
Il y a des personnes qui n'ont jamais été candidates à une quelconque élection (y compris de délégué de classe au collège!), et elles veulent être donneuses de leçon(s) de morale...
La Réunion a encore beaucoup de chemin à gravir ! Actuellement, elle marche toujours d'un pas ferme sur le mauvais...au lieu d'avancer en boitant sur le bon!
Marc974, Posté
Quel délire total ce qu'il écrit ici dans le texte
Tata, Posté
Tous pareil la preuve avec c monsieur.toujours le POUVOIR.
Volcan974, Posté
les telepheriques sans usagers? ah bon
Sarah, depuis son mobile, Posté
très bonne initiative . enfin quelqu'un de réfléchi et de cohérent.pourquoi pas un suffrage universel pour la présidence de la cinor.
La vérité si je mens !, Posté
Un pauvre idiot avec ses 2 voix .

Ce type est manipulé par sin dni juste pour mettre le dandin sin dni dans le fauteuil de Pdt de la CINOR au bénéfice de l'âge au 3ème tour .

Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre !
Frédéric Dard Artiste, écrivain, Romancier (1921 - 2000)
De berge, Posté
Avec son petit pourcentage il s'y croit encore; arrêté rêver mon frère redescend sur terre! DIdier pa promette à où le ciel?
Zarlor, Posté
Bravo sur l'exposé des motifs de la candidature...
Cela s'appelle une rupture avec les vieilles habitudes d'arrière cuisine électoraliste...
Mais aurez vous raison de tous ces habitués du partage du gâteau financier intercommunal et surtout les indemnités qui vont avec ? Faites attention aux traîtres déclarés face aux attentes de leurs propres populations ....