Il est décédé à l'âge de 98 ans (actualisé) :

Les hommages se poursuivent après la mort de Bruny Payet


Publié / Actualisé
Les réactions se poursuivent après le décès de l'ancien secrétaire général de la CGTR et fondateur du syndicat Bruny Payet, ce dimanche 13 septembre 2020, à l'âge de 98 ans. Nous les publions ici dans leur intégralité.
Les réactions se poursuivent après le décès de l'ancien secrétaire général de la CGTR et fondateur du syndicat Bruny Payet, ce dimanche 13 septembre 2020, à l'âge de 98 ans. Nous les publions ici dans leur intégralité.

• Joé Bédier, maire de Saint-André

Bruny Payet a marqué et marquera la Réunion. Il a consacré une grande partie de sa vie à défendre les intérêts des plus faibles à travers son engagement politique et syndical. Il fut le fondateur et Secrétaire général de la CGTR jusqu’en 1987. Il a aussi occupé le poste de secrétaire général de mairie à Saint-André.

Je salue la force, la détermination et le courage, n’ayons pas peur des mots, de cet homme Réunionnais qui a lutté contre les injustices de l’époque, et ce,  dans un contexte difficile où la justice n’avait pas le même sens du progrès pour notre ile.

A sa famille et à ses proches, je présente mes condoléances les plus attristées.

• Philippe Naillet, député de Saint-Denis

C'est avec tristesse que j'ai appris le décès de Bruny Payet. Toute sa vie, il n'a eu de cesse de combattre avec force les injustices dans notre pays et cela
au prix de conséquences personnelles.

Journaliste, syndicaliste, militant, élu, toujours il est resté fidèle à son idéal celui d'une société libre et juste. Je m'incline devant sa mémoire et présente mes sincères condoléances à sa famille et au proches.

• La CFDT

La Cfdt Réunion salue la mémoire Bruny PAYET, un homme engagé dans la défense des salariés et l’avenir de son pays. Son parcours militant tant syndical, politique qu’associatif devrait être un exemple pour les jeunes réunionnais_es.

La Cfdt Réunion présente ses sincères condoléances à sa famille et aux militants de la CGTR.

• Fédération socialiste de La Réunion

Nous apprenons avec tristesse la disparition de Bruny PAYET, membre fondateur du Parti Communiste Réunionnais, syndicaliste et journaliste. Grand militant progressiste, Bruny PAYET a consacré sa vie à lutter pour son idéal sociétal.

Malgré la violence et la répression de l’époque, le combat de Bruny PAYET et des militants communistes reste gravé dans nos mémoires. Toute sa vie, Bruny PAYET l’a consacrée à mener le combat pour la justice sociale et l’équité, mais aussi la liberté. Jeune, il s’engagera pour la France libre.

Le niveau de conscience militante et d’engagement est un héritage que nous devons continuer à porter. A nous de continuer la lutte pour une société réunionnaise plus juste, plus solidaire et durable.

La Fédération du Parti Socialiste de la Réunion s’incline devant la mémoire de Bruny PAYET et présente ses condoléances à la famille et à ses proches.

• Parti communiste réunionnais

"Le Parti Communiste Réunionnais tient tout d’abord à présenter à l’épouse de Bruny PAYET, à ses enfants, à ses frères et sœurs ainsi qu’à toute sa famille et ses proches ses plus sincères condoléances.

C’est toute La Réunion qui doit rendre hommage à Bruny PAYET et le remercier pour tout ce qu’il a fait pour son pays et son peuple. Bruny a été de tous les combats des Réunionnais et des Réunionnaises. Il était avec les planteurs, les ouvriers, les chômeurs, les fonctionnaires, les intellectuels, les jeunes, les femmes…

A leur tête, il a lutté inlassablement pour l’émancipation de son pays et de son peuple afin de les sortir de la misère et de l’exploitation coloniale et pour la reconnaissance de leur identité. Il a présidé le comité pour la reconnaissance du 20 décembre et de sa célébration.

Bruny avait de fortes convictions humanistes. Dans son bureau, chez lui, trônait une photo de Karl Marx qui l’inspirait dans ses réflexions en faveur de l’avènement d’un monde nouveau où l’exploitation de la planète et de l’homme par l’homme n’existerait plus.

C’est cet idéal communiste qui l’animait. Il s’efforçait, " quoi qu’il puisse lui arriver " disait-il, de faire partager cet idéal en militant au PCR qu’il a cofondé avec Paul Vergès et en contribuant au journal Témoignages, qu’il a longtemps dirigé.

Bruny PAYET était un internationaliste convaincu. Il était solidaire des luttes anti-impérialistes notamment des peuples d’Algérie, du Viêt-Nam, d’Afrique du Sud…

Secrétaire Général de la CGTR, il était membre de la Fédération Mondiale des Syndicats (FSM). Il avait noué des relations de luttes avec les travailleurs malgaches, de la Fiséma, de Maurice et des Seychelles.

Bruny PAYET disparait aujourd’hui, il laisse derrière lui des acquis fondamentaux pour les Réunionnais et La Réunion comme le SMIG, les allocations familiales, la caisse complémentaire de retraite, la bourse aux boursiers, la cantine gratuite, l’emploi des jeunes et pour l’application à La Réunion du code du travail et des droits sociaux.

Le PCR s’honore d’avoir eu à sa direction, un militant exemplaire tel que Bruny PAYET qui a consacré sa vie entière à lutter pour le bien-être de ses concitoyens et qui a porté l’espoir d’une humanité fraternelle et heureuse.

Merci camarade Bruny."

Cyrille Melchior, président du Conseil départemental

"C'est avec tristesse que j'apprends le décès de Bruny Payet, ancien conseiller général, ancien conseiller régional et grande figure du militantisme à La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Bruny Payet était un fervent défenseur du dialogue social. Il était aussi un humaniste, épris d’un grand sens de la justice et de la solidarité. Tout son engagement a été guidé par ces deux valeurs qui lui étaient chevillées au corps, et qui font de lui une personnalité respectable et admirable.

Notre île perd un homme dont la simplicité égale la générosité et la combativité, un homme d’action qui avait le courage de ses convictions.

A sa famille et à ses proches, j’adresse, en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des Conseillers départementaux, nos condoléances les plus sincères."

Lire aussi : Bruny Payet, ancien secrétaire général de la CGTR, est décédé

Lire aussi : Les réactions au décès de Bruny Payet

   

2 Commentaire(s)

Papillon diurne, Posté
Il a vécu le reste de sa vie dans l'anonymat, l'indifférence et l'oubli...donc ce n'est pas la peine de faire comme vous l'aviez tous cÃ'toyé au moment où la fraude électorale était le sport de Perrau-Pradier et ses remplaçants... aujourd'hui le préfet ferme son portail...et on appelle ça terre française dans l'Océan indien !Condoléances à sa famille proche.
Jolaracaille, Posté
Incontestablement une figure du monde syndical dont se sont inspirés nombre de leaders actuels...Qu'il repose en paix....