Seul candidat en lice :

Grand Sud : Patrick Lebreton largement réélu président


Publié / Actualisé
Le Jeudi 17 septembre 2020, les membres titulaires du SMEP Grand Sud (Syndicat Mixte d'Études et de Programmation) composés de 33 élus issus des deux EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) du Sud, CASUD et CIVIS, ont procédé à l'installation du comité syndical avec l'élection du nouveau Président, et de ses 9 vice-présidents. Ainsi Patrick Lebreton, seul candidat à la présidence, a été réélu à 31 voix sur 33, et conserve le poste qu'il occupe depuis 2008. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le Jeudi 17 septembre 2020, les membres titulaires du SMEP Grand Sud (Syndicat Mixte d'Études et de Programmation) composés de 33 élus issus des deux EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) du Sud, CASUD et CIVIS, ont procédé à l'installation du comité syndical avec l'élection du nouveau Président, et de ses 9 vice-présidents. Ainsi Patrick Lebreton, seul candidat à la présidence, a été réélu à 31 voix sur 33, et conserve le poste qu'il occupe depuis 2008. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Sont élus :

Président du SMEP : Patrick LEBRETON

Vice-présidents : Olivier NARIA, Laurence MONDON, Jean-François PAYET, Yolaine COSTES, Christelle ETHEVE-VADIER, Isabelle GROSSET-PARIS, Jacques TÉCHER, Serge HOAREAU, Olivier RIVIÈRE.

Le SMEP en bref : deux grandes missions principales sont aujourd'hui assurées par le Syndicat :

    Le SCoT Grand Sud (Schéma de Cohérence Territoriale) approuvé le 18 février 2020, qui est un outil de planification et d'aménagement pour les 10 communes du Sud.
    Le programme LEADER (GAL "Grand Sud, Terres de Volcans") pour les Hauts.

L'élection du nouveau Président du SMEP s'est déroulée à la salle Sainte-Hélène.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jean Philippe Desby, Posté
Donc, té pa besoin bataille comme ça pour tenter d'arracher le fauteuil de la CaSud (2+2) en juillet dernier !Le partage des responsabilités n'a jamais fait de mal à La Réunion : encore faut-il qu'on s'en investisse à fond durant tout le mandat et la représentation ! Et, une journée de travail, quel que soit l'endroit où l'on se trouve sur la planète Terre ne dure que 8 h de cogitation intellectuelle et/ou manuelle...