Législative partielle :

Karine Lebon plébiscitée, la droite en déroute


Publié / Actualisé
Sans surprise, Karine Lebon a remporté le second tour de l'élection législative partielle dans la 2ème circonscription (la Possession, le Port, une partie de Saint-Paul) ce dimanche 27 septembre 2020 face à Audrey Fontaine. Elle devient donc la nouvelle députée de La Réunion, et prend la place de Huguette Bello. La candidate PLR a été plébiscitée, recueillant 71,96% des voix, contre 28,04% des voix pour son adversaire, mettant l'union de la droite en déroute. Cela, dans un contexte d'abstention record (81,12%). Ce scrutin est en tout cas un coup de semonce pour la droite réunionnaise en vue des deux prochains scrutins majeurs, les régionales et les départementales de 2021. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Sans surprise, Karine Lebon a remporté le second tour de l'élection législative partielle dans la 2ème circonscription (la Possession, le Port, une partie de Saint-Paul) ce dimanche 27 septembre 2020 face à Audrey Fontaine. Elle devient donc la nouvelle députée de La Réunion, et prend la place de Huguette Bello. La candidate PLR a été plébiscitée, recueillant 71,96% des voix, contre 28,04% des voix pour son adversaire, mettant l'union de la droite en déroute. Cela, dans un contexte d'abstention record (81,12%). Ce scrutin est en tout cas un coup de semonce pour la droite réunionnaise en vue des deux prochains scrutins majeurs, les régionales et les départementales de 2021. (Photo rb/www.ipreunion.com)

- Karine Lebon fait le plein, Audrey Fontaine se fait un nom -

Elle avait déjà cartonné avec 52,18% des voix au premier tour. Karine Lebon a accentué son avance lors du second tour avec 71,96% des voix. Le jeu des reports de voix semble avoir parfaitement fonctionné puisque cette dernière a obtenu le soutien de la gauche dans son ensemble, dont celle des Verts (qui avaient concouru sous leur propre bannière au premier tour).

Les réactions suite à l'élection de Karine Lebon sont ici

Audrey Fontaine, malgré le soutien de l’ensemble des ténors de la droite (Michel Fontaine, Didier Robert, Cyrille Melchior) n’a donc pas réussi à rattraper son retard puisqu’elle totalise 28,04% des voix. Elle a certainement pu compter sur le report des voix d’Alain Bénard (5,41%) malgré son appel au vote blanc, et de Jean-François Nativel (3,83%). Le soutien de Philippe Robert (6,19%), dont le père, Roland Robert, fut un des piliers du PCR, n’a, semble-t-il, été qu’anecdotique.

Malgré cette défaite, Audrey Fontaine peut certainement y voir une petite victoire personnelle. En effet, la jeune femme vient de se faire un nom sur la scène politique saint-pauloise. Celle qui fut vice-présidente du CCAS sous la majorité de Joseph Sinimalé a su parfaitement jouer sa partition dans un contexte où la droite saint-pauloise était un champ de ruine à l’issue des municipales qui ont vu la large victoire d’Huguette Bello à Saint-Paul. Didier Robert, le président de Région, note d’ailleurs dans un communiqué "l’apparition sur l’échiquier politique, de nouvelles personnalités et de nouvelles volontés désireuses de faire avancer les préoccupations des Réunionnais", faisant notamment référence à cette dernière.

La droite saint-pauloise étant en quête d’un leader en vue des prochaines élections, Audrey Fontaine a peut-être réussi son pari d’être propulsée comme cheffe de file de ce camp. A moins que Fabrice Marouvin ou Cyrille Melchior ne décident de vouloir endosser ce même costume. Les élus de Saint-Paul devront impérativement s’unir dans les prochains mois si ils veulent pouvoir contrer la dynamique d’Huguette Bello.

- Toujours une abstention record -

Sans surprise, l’abstention a été une nouvelle fois au rendez-vous de ce second tour avec un taux record de 81,12% . Rappelons qu’elle était de 84,85% au premier tour. Les deux candidates n’ont donc pas réussi leur pari de mobiliser les foules pour ce scrutin. Une mobilisation qui aurait pu avoir des conséquences très importantes sur ce scrutin.

Le contexte anxiogène créé par la crise sanitaire a très certainement contribué à provoquer cette abstention record, tout comme le peu d’intérêt qu’avait ce scrutin pour bon nombre d’électeurs concernés.

Cette abstention record témoigne également de la défiance croissante des Réunionnais vis-à-vis de la classe politique locale. Depuis quelques années déjà, les électeurs se mobilisent beaucoup moins lors des différents scrutins. Cette élection législative partielle n’a pas échappé à cette règle.

Et ce ne sont pas les attitudes contre-nature de certains candidats (le soutien de Philippe Robert à Audrey Fontaine, celui de Davilla Verdun à Karine Lebon, l’appel au votre blanc ou nul d’Alain Bénard) qui vont convaincre les Réunionnais de renouer avec cette classe politique.

- Coup de semonce pour la droite en vue des prochains scrutins -

Si cette élection législative partielle ne donne pas de réels enseignements pour les régionales et les départementales de 2021, la lourde défaite d’Audrey Fontaine doit forcément être perçue comme un coup de semonce pour la droite.

En effet, la jeune femme avait réussi à unir toute la droite derrière elle, dès le 1er tour, sans hésitation et sans équivoque, ce qui aurait tout de même dû lui permettre de bénéficier d’une dynamique réelle, au moins sur le territoire de Saint-Paul. Force est de constater que sur les trois communes, Karine Lebon a enregistré un score fleuve, balayant une union de la droite qui semblait pourtant solide. "C’est une défaite cuisante pour l’union de la droite" a d’ailleurs souligné Olivier Hoarau, maire du Port.

Dans ce contexte, la droite réunionnaise devra prendre le temps, dans les prochaines semaines, de se remettre en question en vue des scrutins à venir. Cyrille Melchior tout d’abord, dont le canton, qui sera remis en jeu en mars prochain, était concerné par cette législative partielle, demandera très certainement des clarifications. Michel Fontaine devrait également ouvrir la discussion, en vue notamment de son positionnement pour les régionales, et de son soutien ou non à Didier Robert qui devrait être, logiquement, candidat à sa propre succession.

La président de Région a quant à lui esquissé ce dimanche soir une volonté d’avancer dans une démarche d’union. "Plus que jamais et pour l’avenir, j’affiche ici ma volonté de voir se faire l’unité autour de candidats qui comme Audrey Fontaine croient réellement en La Réunion et à ses capacités", a-t-il écrit dans un communiqué.

La droite réunionnaise a donc quelques semaines pour préparer le chantier des prochains scrutins. Ce résultat ne lui permet pas d’aborder ce travail dans les conditions les plus sereines.

- Huguette Bello confirme son leadership, Olivier Hoarau engrange des points -

Ce scrutin était celui de la succession d’Huguette Bello à l’Assemblée Nationale. Force est de constater que l’ancienne députée a parfaitement réussi sa manœuvre puisque c’est son "héritière" Karine Lebon qui a recueilli la confiance des électeurs. Même si le contexte Covid doit inciter à relativiser le résultat et le score, cela demeure une victoire éclatante pour Huguette Bello qui confirme son leadership sur ce secteur, mais aussi en tant que ténor de la gauche à La Réunion. Ce qui lui permettra d’aborder les prochains scrutins (et les discussions qui vont certainement animer la gauche) en position de force. Interrogée sur le lien entre cette élection et les prochaines prévues en 2021, Huguette Bello estime que ce résultat est "un bon galop d’essai". 

L’autre gagnant de ce scrutin est Olivier Hoarau qui aura réussi à mobiliser les électeurs puisque son territoire a été celui où l'on a le plus voté lors des deux tours (16,54% au premier tour, 20,83% au second). C’est au Port encore que Karine Lebon enregistre son meilleur score avec 72,92% des voix contre 27,08% pour Audrey Fontaine. Là encore, si les chiffres sont à prendre avec précaution, le maire du Port s’illustre malgré tout. Ce qu’il ne manque pas de souligner dans son communiqué : "2012, 2014, 2015, 2020 et sûrement 2021, Le Port montre la voix en étant l’artisan des grandes victoires du PLR".

Ce résultat lui permet de fait d’être une voix incontournable pour les départementales et surtout les régionales de 2021. En effet, depuis plusieurs mois déjà, l’édile envoie des signaux forts concernant ses velléités d’être candidat pour conquérir la pyramide inversée. Ce scrutin lui a sans doute permis d’engranger quelques points.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

11 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Tout à fait d accord avec vous "La vérité si je mens"
Stpaulois, depuis son mobile, Posté
Audrey fontaine ou l'ombre de Joseph sinimalé plutÃ't.... si les gens ne savent pas qui est sa famille
Jean, depuis son mobile, Posté
Avec l'appui des 3 communes (appareil communal), la victoire est logique... Les employés communaux sont obligés de voter. il serait bon d'additionner les nombres d'employes communaux et de comparer avec le nombre de votants....
Notre nouvelle député devrait tout faire pour faire voter une loi ou les cumuls de fonctions seront interdits. Nos élus quels soient leur étiquette ont tous plusieurs fonctions rÄ--numÄ--rÄ--es. oui être élu devient une fonction non plus un sacerdoce...
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Voter est un droit et un devoir , ce taux d abstention est énorme ... comme partout d ailleurs .
Faut le rendre obligatoire au nom de tous nos anciens !
Petite Braguette, Posté
DIdier robert dit soutenir madame fontaine mais madame fontaine n'a pas compris que "quand ou lé devant Didier i vient rode à où 4 pattes"! Ça ne veut pas dire avoir son soutien mais qu'au final lu utilise à où quand ou lé en bonne posture! Regarde le cas saint Benoît, lu té soutien tout le monde, lu la passe voir Ramin, dalleau, gangnant... et lu dit lu soutien sauf qu'au final , lu fé l'inverse! Mé lé content madame fontaine ou la gagne un bon galop ek madame lebon au moins ou woi que out bene soutien té BANCAL -i appel sa soutien pou le FUN ! Mdr
Volcan974, Posté
Le commentaire de "la vérité si je mens" est une véritable analyse des élections de la société Française
Caillou, Posté
Une ligne suffirait pour analyser ce résultat. Dans cette micro région de gauche le Port La Possession ST Paul l'héritière d'Huguette Bello avait élection gagnée d'avance et ce 3 mois après les municipales et avec une très forte abstention. Alors attendons le proche avenir électoral. Les couteaux sont tirés. ..
La vérité si je mens !, Posté
Quel est le but de choisir, comme on dit d'élire une personne pour vous représenter ? Comment devrait-on procéder ? Et, surtout comment faire confiance à cette personne, quasi-inconnue de votre famille et de vous-même ? Et, si jamais on s'est trompé, ou tout simplement que la personne n'en fasse pas l'affaire, ou plus exactement elle n'est pas à la hauteur, ou ne comprend à peine son rÃ'le et ses responsabilités, pire elle ne peut pas agir en libre arbitre et/ou en son âme et conscience : elle est obligée de toujours s'en référer à une tierce personne (son mentor, voire son/sa chef(fe)?Ce n'est pas évident de voter, quand on a aucune garantie derrière que vous serez réellement représenté en fonction de vos attentes, vos besoins, votre aspiration, votre projet de vie et un extenso de société où la population forme un seul groupe, une seule nation...Nous avons en France de plus en plus de parlementaires, d'élus locaux élus avec à peine une poignée d'inscrits lors du 1er tour (parfois 2,44 ou 4,96% d'inscrits !)...La question de la légitimité se pose plus que jamais !Le vote, son usage, son exercice, est aujourd'hui en France facultatif, c'est sans doute que c'est exactement là que gît le noeud gordien de notre modèle de gouvernance...En Australie, le vote est obligatoire, depuis les années 30, et la participation est toujours supérieure à 92 %...En France, on est juste hypocrite.La compétence des élus est définie par les électeursSi le vote est un droit, il doit être également un devoir en l'honneur et en mémoire de celles et de ceux qui ont versé leur sang pour notre Patrie.
Volcan974, Posté
La poupée Barbie n à pas été elue
CHABAN, Posté
Je compte sur vous pour me lettre de soutien à Didier Robert. Qu'il ne pense pas qu'avec son soutien, même un candidat unique perdrait une élection..
Eli, Posté
Bravo Karine Lebon ! J'espère qu'elle sera une bonne député comme Huguette Bello. Merci à Huguette Bello d'avoir passé la main à une jeune femme. Maintenant elle doit pousser Olivier Hoarau pour la Région pour la Réunion !