Santé :

Jeanne Loyher et la SAS Maydia remportent le trophée 2020 de l'hospitalisation privée


Publié / Actualisé
Tous les ans, les Trophées de l'Hospitalisation privée récompensent les projets les plus innovants mis en place dans les hôpitaux et cliniques privés français, métropolitains et ultramarins. Précédemment le jury des trophées avait retenu cinq finalistes, dont celui porté par l'équipe Maydia de Jeanne Loyher, directrice générale des sociétés de dialyse océan Indien Réunion-Mayotte, groupe Clinifutur, intitulé : "Privé - public : humaniser et sécuriser l'hémodialyse pendant le Covid-19". Ce lundi 20 novembre 2020, à Paris, ce même dossier a trusté les suffrages du jury et remporté le Trophée 2020.
Tous les ans, les Trophées de l'Hospitalisation privée récompensent les projets les plus innovants mis en place dans les hôpitaux et cliniques privés français, métropolitains et ultramarins. Précédemment le jury des trophées avait retenu cinq finalistes, dont celui porté par l'équipe Maydia de Jeanne Loyher, directrice générale des sociétés de dialyse océan Indien Réunion-Mayotte, groupe Clinifutur, intitulé : "Privé - public : humaniser et sécuriser l'hémodialyse pendant le Covid-19". Ce lundi 20 novembre 2020, à Paris, ce même dossier a trusté les suffrages du jury et remporté le Trophée 2020.

Imaz Press avait relaté cette initiative en mai dernier. Cette action inédite de collaboration entre la Sas Maydia, la clinique de Sainte-Clotilde et l'hôpital de Mayotte, sortait de l’ordinaire. Cela compte-tenu du contexte doublement épidémique dans laquelle elle se déroulait (Covid-19 et Dengue), et des restrictions de déplacement alors en vigueur.  Si les "evasan" (évacuations sanitaires) de patients mahorais de la Sas Maydia  permettaient jusqu’alors de les préparer à la dialyse, par le biais d’interventions chirurgicales ad hoc pratiquées sur la Clinique Sainte-Clotilde, les contraintes induites tant par la dengue que par l’épidémie de coronavirus rendaient l’exercice particulièrement délicat.

De fait, compte-tenu du nombre important de patients mahorais, ou étrangers sur liste d’attente, avec tout ce que cela implique en termes d’état de santé, Jeanne Loyher a décidé d’organiser, avec le soutien de l’État, préfecture, ARS Réunion et Mayotte, une mission conduite par l'équipe du Docteur Caboche, chirurgien urologue de la Clinique Sainte-Clotilde, assisté d'une infirmière anesthésiste et de deux infirmières de bloc opératoire, du lundi 4 au jeudi 7 mai, au bénéfice d’une quarantaine de patients en état d'insuffisance rénale chronique (IRC), qui nécessitaient la pose d’une fistule artérioveineuse (FAV) ou sa restauration.

L'équipe en charge de la Mission FAV a pris un vol vers Mayotte, affrété par la Préfecture de La Réunion, et a pu réaliser une série d’interventions chirurgicales en collaboration avec le bloc du CHM, permettant de sécuriser et d’améliorer la prise en charge de quarante patients en état d'insuffisance rénale chronique du centre Maydia.

Cette coopération public-privé constitue une innovation majeure des ultramarins et a permis de pallier les difficultés de l’offre de soins à Mayotte. Ce type d’opération peut être reproduite sur tous les territoires sous dotés en équipement pour insuffisant rénal. Il est à noter que cette mission a permis de traiter des patients mahorais affiliés à la Sécu quasiment à parité avec des patients non affiliés, comoriens en situation d’urgence vitale comme tous les malades nécessitant d’être dialysés. 

Cette "première" s’est avérée être un succès tant logistique que chirurgical : 35 patients ont été opérés, l'équipe du chirurgien réunionnais travaillant sur un rythme soutenu. 21 créations de fistules artérioveineuses (FAV) ont été réalisées, neuf cathéters veineux centraux posés, et cinq angioplasties menées à terme pour des patients dont les abords veineux étaient dégradés. Sur l'effectif initial, 10 patients n'ont pu être opérés, car testés positifs au CoviD19+, et trois autres du fait d'un vol retour anticipé pour l'équipe chirurgicale. 

- Un travail reconnu et récompensé -

Jeanne Loyher, (Sodia et Maydia), à l’initiative de cette mission FAV, se félicitait alors de la qualité professionnelle ainsi mise en exergue et surtout du confort de dialyse offert aux patients en état d’IRC opérés à Mayotte.

Cette collaboration privé-public, soutenue par le préfet de La Réunion, l’ARS de Mayotte et de La Réunion, montrait que la continuité, la solidarité sanitaire entre La Réunion et Mayotte étaient capable de surmonter les contraintes imposées par la distance et le contexte épidémique du moment. Dès lors, Jeanne Loyher s’est ingéniée à organiser une seconde mission car nombre de patients étaient toujours en attente. Le docteur Raoul Caboche, est donc reparti, avec son équipe, le lundi 14 septembre dernier. Sur place, à Mayotte, 62 patients espéraient sa venue… 

C’est tout ce travail qui a été reconnu et récompensé, mettant l’honneur les équipes de fédérées par Mme Loyher, actuellement sur le terrain à Mayotte, le Groupe Clinifutur et leurs partenaires du CHM. 

Lamine Gharbi, président de la FHP a déclaré : "la qualité des dossiers présentés dans ce contexte de crise sanitaire fait honneur à notre profession ! En cette période si particulière, les valeurs mises en avant par les lauréats pour la réussite de leurs projets à la fois innovants et efficaces sont exemplaires (…) Cette 13ème édition des Trophées FHP souligne la remarquable coopération entre les différents acteurs de santé indépendamment de leur statut. C’est un modèle à pérenniser au-delà de la crise pour le bénéfice des patients ! Les projets récompensés illustrent l’extraordinaire solidarité des équipes de nos établissements qui se sont pleinement adaptées aux enjeux de la crise avec un sens de l’engagement remarquable…"

A noter que cette année, au regard de la qualité des dossiers présentés et du contexte exceptionnel, le Jury des Trophées avait souhaité récompenser plusieurs établissements en attribuant à deux d’entre eux le " Trophée 2020 ". Le second lauréat étant la polyclinique Lyon Nord (Vivalto Santé), à Rillieux-La-Pape, pour son projet "Collaboration et prise en charge innovante au service du suivi des patients Covid 19".

Un troisième établissement, la clinique d’Occitanie (Elsan), à Muret, désigné par le public a reçu un Trophée "Coup de cœur du Jury" pour son projet "Des écouvillons pour la région !"

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Zip, Posté
Toutes mes félicitations, Grande Femme d'exemption, d'expérience, d'une intelligence hors paire mise à profit pour une population en état de santé très fragile , précurseur dans l'innovation créatrice en qualité de santé, dotée d'un charisme inné, avec ce regard sur l'autre Rempli de bienveillance . C'est une femme qui devrait être à la Tête de Notre conseil scientifique avec toutes les expériences réelles de terrain et qui j'en suis sauraisprendre des décisions pour notre pays et au delà des frontières en cette période très difficile dans laquelle le monde entier est plongé