Illustration : Contre les violences policières : le ton d'Emmanuel Macron change (trop) timidement, (trop) tardivement
LIKES
TWEETS

Le président veut un meilleur respect de la déontologie

Contre les violences policières : le ton d'Emmanuel Macron change (trop) timidement, (trop) tardivement

Posté par IPR, dans Police
Ces derniers jours, le gouvernement semble effectuer un léger changement de cap concernant les violences policières. Si ces termes sont toujours réfutés par Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, et par Emmanuel Macron, ils soulignent désormais...