Régionales 2015 :

Thierry Robert dévoile son programme économique


Publié / Actualisé
A près de deux mois des élections régionales, Thierry Robert a présenté à la presse ce samedi 3 octobre 2015 ses propositions concernant le développement économique de La Réunion. Le député-maire de Saint-Leu souhaite au total créer 50 000 emplois d'ici 2021.
A près de deux mois des élections régionales, Thierry Robert a présenté à la presse ce samedi 3 octobre 2015 ses propositions concernant le développement économique de La Réunion. Le député-maire de Saint-Leu souhaite au total créer 50 000 emplois d'ici 2021.

C'est au village artisanal de l'Eperon que Thierry Robert a donné rendez-vous à la presse pour présenter ses mesures autour du développement économique de l'île. "J'ai choisi ce lieu car le titre principal de notre programme économique se résume en trois mots : Made in Réunion", a-t-il indiqué, en saluant l'initiative qu'avait eu Arnaud Montebourg au niveau national.

Le candidat aux élections régionales organise ses propositions autour de cinq axes principaux :  encourager la prise de risque dans le cadre d'une gouvernance partagée avec les entreprises, diriger la commande publique vers le tissu local, soutenir la consommation locale, faire émerger de nouveaux relais de croissance, et conquérir le bassin océan Indien.

Pour encourager les entrepreneurs à créer leur société, Thierry Robert veut installer un portail d'aides économiques. "Il faut refondre les dispositifs pour le soutien, le développoment ou la création. La prise de risque doit être simple", assure-t-il, tout en annonçant son souhait de voir émerger une école de l'entrepreneuriat et une pépinière de start-up.

3,5 milliards d'euros pour le train

Adepte de la formule "quand le bâtiment va, tout va", Thierry Robert souhaite injecter dès son accession à la Pyamide Inversée 30 millions d'euros dans la construction de logements sociaux et 10 millions d'euros dans l'amélioration de l'habitat. L'objectif : obliger l'Etat à investir 10 millions supplémentaires dans la ligne budgétaire unique du plan Région-Etat, afin de créer 2 000 logements supplémentaires.

Le président du LPA a annoncé de nombreuses nouvelles mesures : créer un fond d'aides aux personnes âgées pour encourager la consommation locale, subventionner la production sous serre à hauteur de 80 % pour faire face à la crise de la filière canne-sucre, soutenir la pharmacopée locale, développer le fret avec une maison de l'export, financer la période d'essai du premier emploi d'un jeune…

Face au chômage massif des jeunes réunionnais, Thierry Robert a annoncé vouloir financer 100 % de l'apprentissage pendant 2 ans, avec ensuite l'obligation pour l'entreprise d'embaucher pendant 2 ans la personne formée. Le candidat centriste veut également que la Région finance à 100 % la période d'essai d'un premier emploi. "Il faut permettre aux jeunes de mettre le pied à l'étrier et indirectement aux entreprises locales d'être plus compétitives", estime-t-il.

Tout en précisant qu'il ne fera pas "l'erreur" d'arrêter le chantier de la Nouvelle route du littoral, le parlementaire est revenu sur une pierre angulaire de son programme : le train express réunionnais, dont le coût est désormais estimé à 3,5 milliards d'euros ! "Ce n'est pas un projet qui va démarrer en 2016 pour se terminer en 2017. C'est un projet pluri-mandat", a-t-il précisé.

Du lobbying à Bruxelles

Pour pouvoir financer toutes ces annonces, l'élu compte tout d'abord réinvestir les fonds déjà utilisés par la Région. "Je ne suis pas contre la culture, mais on met 130 millions d'euros pour la promotion des artistes réunionnais à l'étranger contre 140 millions pour le développement des aides aux entreprises. Il faut savoir définir ses priorités", a commenté Thierry Robert, qui compte faire un audit "sur la Région et ses satellites" dès son élection à la tête du conseil régional.

Mais au-delà d'une nouvelle organisation des dépenses régionales, Thierry Robert souhaite surtout trouver de nouveaux fonds du côté de l'Europe et de ses fonds ciblés. "On va mettre en place une cellule basée à Bruxelles pour y faire du lobbying. Ils connaîtront toutes les portes qu'il faut pousser pour aller chercher les moyens", a indiqué le député-maire de Saint-Leu, regrettant le départ d'Eric Magamootoo parti produire de l'huile d'olive en Grèce, alors qu'il avait été chargé de faire le lien entre Bruxelles et La Réunion.

Alors que Huguette Bello a déclaré vouloir 30 000 emplois si elle est élue, le candidat LPA a annoncé le chiffre de 50 000 emplois durant son mandat. "Il s'agit de retrouver les 45 000 emplois perdus depuis 2010. [...] On atteindra cet objectif", a justifié Thierry Robert. Reste à savoir si les entrepreneurs - et les Réunionnais - seront convaincus par ce discours les 6 et 13 décembre 2015.

www.ipreunion.com

   

13 Commentaire(s)

Jean paul , Posté
comment on v
Mécoué, Posté
Tout régression du chômage est possible, si la fausse productivité qui consiste à faire le plus possible travailler les machines (automatisation outrancière) à la place de l'homme est réellement reconsidérée.
Quand une machine remplace au mioins 20 personnes, manqueront aussi 20 salaires pour réalimenter l'économie...
Il faudra bien un jour stopper l'intrusion insensée des "machines" dans notre quotidien et en finir avec l'égoïsme actuel qui consiste par une "un fausse volonté d'indépendance", ne plus vouloir dépendre de son alter égo. A dire, bonjour j'aurai besoin de... on préfère maintenant un clic de souris : ( plus de guichet, plus d'attente, plus d'intermédiaire..., non ! à la place du mannequin qui attend docilement dans la chambre, le ou la partenaire reste de loin préférable...) " Lé grav' la couillonniss domoune"
IRRÉALISTE , Posté
Un programme très irréaliste !
Incredule, Posté
30 M dans la construction de logement sociaux ????????la construction de logement génèrera forcément du travail,et après quoi nou mange BETON, subventionner la production sous serre à hauteur de 80 % ?????? et après la mise en place de serre pour de "chomeurs" comme pour le yatch de luxe n'a poin in po sauv l'aut, tjrs le mème blablabla,
PhilippeO, Posté
Est-ce en plus de la creation d'emploi annuelle actuelle ? (En moyenne 4500 annuel *6 soit 27000) soit 23000 sur 6 ans soit 3800 annuel !
Ipnaute, Posté
"Tout en précisant qu'il ne fera pas "l'erreur" d'arrêter le chantier de la Nouvelle route du littoral, le parlementaire est revenu sur une pierre angulaire de son programme : le train express réunionnais, dont le coût est désormais estimé à 3,5 milliards d'euros ! "Ce n'est pas un projet qui va démarrer en 2016 pour se terminer en 2017. C'est un projet pluri-mandat", a-t-il précisé."

Un bon point: ne par remettre en cause la NRL, vu ce que ça coûterait.
Un mauvais point: novuelles dépenses de 3,5 milliers mais pour plus tard (plusieurs mandats, donc on parle de 2020-2030, l'eau aura coulé sous les ponts et le coût explosé à 5 ou 6 milliers...). Financé comment?

"Le président du LPA a annoncé de nombreuses nouvelles mesures : créer un fond d'aides aux personnes âgées pour encourager la consommation locale, subventionner la production sous serre à hauteur de 80 % pour faire face à la crise de la filière canne-sucre, soutenir la pharmacopée locale, développer le fret avec une maison de l'export, financer la période d'essai du premier emploi d'un jeune…

Face au chômage massif des jeunes réunionnais, Thierry Robert a annoncé vouloir financer 100 % de l'apprentissage pendant 2 ans, avec ensuite l'obligation pour l'entreprise d'embaucher pendant 2 ans la personne formée. Le candidat centriste veut également que la Région finance à 100 % la période d'essai d'un premier emploi. "

Que des aides publiques: pourquoi pas, mais est-ce comme cela que la balance commerciale réunionnaise va s'inverser...
@mytho, Posté
Que du pipeau

souhaite d'ici à 2021, créer plus de 50.000 emplois dans l'île.

Que du pipeau
Non, Posté
En ce qui me concerne non pas convaincue du tout!
Pierre, Posté
L'État vient de baisser l'enveloppe du LBU, je veux vous voir nous dire que demain vous allez réussir à leur faire faire marche arrière.
Faites moi rire.
L'État se désengage et c'est grâce à vous puisque vous avez voté hollande et surtout appelé à voter
Vanessa, Posté
Département des Hauts-de-Seine avec 5 655 emplois créés pour une population de 1,581 million en 2011 (INSEE).
Lui veut créer 50000 emplois en 6 ans soit 8333 par an pour une population de 870 000 habitants ? oui bien sûr
Charlie chapline, Posté
C'est noel avant l'heure , 50 000 job avec thierry robert et 30 000 avec bello.
Bientôt un candidat va dire 100 000....soyons modeste et raisonnable.
C'est du pipeau tout cela , le kréole lé pu couillon maintenant.
Mon ami THIERRY , vous avez été incapable avec un outil comme la ravine st leu de mettre en œuvre la culture à st leu.
Dernier concert des privé c'était CARIMI en 2011.
Vous voulez gérer la Réunion alors que vous êtes incapable de gérer la ravine st leu.....
Cessez de faire miroité le bonheur alors que la région risque d'être en cessassion de paiement avec la NRL....
MAIS AU ROYAUME DES AVEUGLES LES BORGNES SONT ROI.....
Mauricien, Posté
vous voulez nous faire croire au père NOËL MME BELLO 3O OOO emploi vous 50 OOO avec le chômage augmente constamment et un un gouvernement qui augmente le temps de travail de 35 a 39 et avec une grosse pression sur les salarié comment allez vous faire vous avez critiquer le budget de la NRL et vous voulez un TRAIN de se montant mais vous pas de ou jusqu a ou MAIRIE ST LEU PITON
maintenant vous ne voulez plus arrêter se chantier
MON """" PTIT COQ l année prochaine nous vient prend GALET DANS OUT COUR

PEA, Posté
Moi en tant qu'entrepreneur j'adhère à son programme... Un chef d'entreprise est avant tout en preneur de risque... M. Thierry ROBERT est un preneur de risque et est le mieux placé pour pouvoir piloter la pyramide inversée dès le mois de décembre afin de donner une nouvelle dynamique à l'économie locale.... Bravo pour votre programme économique "Made in Réunion"