Régionales 2015 :

Aménagement du territoire : Thierry Robert présente son projet


Publié / Actualisé
Dans le cadre des élections régionales, Thierry Robert a présenté ce mardi 13 octobre 2015 son projet autour de l'aménagement du territoire. Développement de l'Est, déplacement, logement, tourisme, incinérateur... Le député-maire de Saint-Leu explique ses différentes propositions.
Dans le cadre des élections régionales, Thierry Robert a présenté ce mardi 13 octobre 2015 son projet autour de l'aménagement du territoire. Développement de l'Est, déplacement, logement, tourisme, incinérateur... Le député-maire de Saint-Leu explique ses différentes propositions.

Quelle est votre projet par rapport à l'aménagement du territoire ?

Ma volonté est que cet aménagement serve les Réunionnais parce que c'est quelque chose d'indispensable. J'avais parlé de Made In Réunion pour le développement économique. Aujourd'hui, il est indispensable de réaliser le rééquilibrage du territoire. Dans le Sud, il faut bien évidemment développer cet aéroport qui se meurt petit à petit. Quant à ceux qui habitent Mafate ou Grand Bassin, je veux que la Région participe à leur approvisionnement que ce soit en denrées alimentaires ou en matériaux avec un chèque annuel de 1000 euros par famille.

Que voulez-vous faire dans l'Est ?

Dans l'Est, à Saint-Benoît, nous voulons mettre le centre névralgique de notre train express réunionnais. L'idée est d'orienter les études vers un démarrage par Saint-Benoît. Nous prévoyons que le tout le pôle administratif et logistique puisse s'y trouver. Il y aura une certaine forme de rééquilibrage. Il faut aussi une nouvelle plateforme d'hydrocarbures dans l'Est. En installer une nouvelle est une nécessité absolue.

Que pensez-vous de l'aménagement réalisé en 2010-2015 ?

Nous avons investi 2 milliards d'euros depuis le démarrage de la Nouvelle route du littoral qui ne servira nullement l'économie ni l'emploi puisque le mode constructif choisi ne correspond pas aux capacités de La Réunion. Il aurait dû à mon sens démarrer par le début : faire la déviation de Saint-Denis car demain il y aura un sacré problème, faire sauter les noeuds circulatoire du côté de la Rivière des Galets, de l'entrée Est de Saint-Denis ou de Saint-Benoît. Tout cela représente plusieurs centaines de millions d'euros et il faut chercher l'argent où il y en a, c'est-à-dire en Europe.

Que faites-vous en premier lieu au sujet du logement ?

Il y a une vraie volonté de ma part d'injecter 40 millions d'euros dès le premier semestre 2016 pour rebooster le logement à La Réunion. Le but est de faire en sorte que les familles puissent avoir un logement et que les entreprises du BTP se sentent mieux.

Que faites-vous au sujet du schéma départemental des carrières ?

Ça a été fait rapidement. Il est indispensable que la Région puisse être pilote en la matière pour présenter un vrai schéma des carrières. Sinon demain, il y aura de vraies difficultés en approvisionnement de matériaux pour construire sa simple case et il y aura une flambée des matières premières. C'est une urgence absolue. Cela peut passer sous silence, mais nous au devant d'énormes difficultés.

Que voulez-vous faire en matière de tourisme ?

Nous avons énormément d'atouts, mais beaucoup de freins. On dépense des dizaine de millions d'euros pour l'île, mais quand vous arrivez au Volcan, il n'y a pas de toilettes. Quand vous voulez manger quelque chose ? Vous ne pouvez pas. Vous voulez acheter un objet fait avec de la lave ? Vous ne pouvez pas. Il faut scénariser, théâtraliser et équiper des sites touristiques.

Comment allez-vous gérer les différentes obligations règlementaires ?

Le développement économique et touristique passe par autre chose que des freins. Des gens ont des moyens de débarquer avec leurs jets privés, dépenser 1 ou 2 millions d'euros en une dizaine de jours en allant dans un endroit dépaysant totalement retiré de l'urbanisme. Mais le parc national empêche toute création d'équipement et de création touristique. Est-ce qu'au Mont Saint-Michel il y a une volonté de détruire le site ? Non. On crée une certaine attractivité.

Avez-vous un projet particulier à réaliser ?

Nous voulons réaliser un éco-parc de loisir et d'attraction pour donner un nouveau visage à La Réunion. Dans tous les départements de France, ou à Maurice, il y a un parc qui est un produit d'appel. Je parle d'éco-parc car il sera totalement autonome en matière énergétique pour que cela soit un exemple en la matière dans l'océan Indien. Il y a deux orientations possibles, ce ne sont pas des sites définis et actés : les savanes de l'Ouest, dans les hauts du Tampon.

Quelle est votre positionnement quant à l'incinérateur ?

A titre personnel, je suis opposé à l'incinérateur. Je veux encourager les filières de recyclage. La Région viendra en soutien financier, logistique et pourquoi pas foncier pour encourager tous les porteurs de projet. La décision de l'incinérateur est prise de manière collégiale avec les autres collectivités. Je demanderai absolument que l'on puisse faire un référendum pour demander l'avis des Réunionnais.

Un sondage vous crédite de 11 % de "souhaits de victoire". Quelle est votre réaction ?

Vous voyez mon visage ? Je souris. Quelle crédibilité accorder aux sondages ? Il y a une volonté de travailler le moral et le mental de la population réunionnaise. Les Réunionnais sont majeurs et vaccinés. Regardez ce qui s'est passé à Saint-Paul en 2014. Regardez ce qui s'est passé en 2010 lors des élections régionales. Vous me demandez si je crois aux sondages ? Je suis comme les Réunionnais : je n'y crois pas un milliardième de seconde et je suis très confiant et serein.

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

la possession, Posté
missié thyerry oublie pas mon frére svp . et mon garçon aussi . ( julie . mireille )
Kafedon, Posté
Parler de l'argent qui se trouve en Europe c'est accepter de fait que l'Union Européenne pille la France de 10 milliards chaque année (la France étant un contributeur net comme l'Allemagne par exemple) et accepter le fait qu'on soit obligés d'aller en plus quémander notre propre argent auprès de cette institution (l'UE). C'est scandaleux !
CHABAN, Posté
Fait sak ou veu comme ou veu mais surtout arrete jete l'argent par les fenêtre comme en ce moment.
Dominique A., Posté
Merci aux petites mains de la région pour ce commentaire.. lol koi. On verra bien, le sondage, le vrai sera le 6 décembre. Y'en a qui vont tomber des nues ce jour là. Huguette Bello connaît la valeur des sondages elle.. cf municipales de 2014. En tout cas des propositions concrètes de Mr Robert, donc pour ma part, j'achète ! et plus que je voterai pour lui !
Thierry le perdant, Posté
J'avais prévu de voter pour vous ! Vu les sondages je voterai Huguette Bello. Vous avez déjà perdu Monsieur Robert Thierry.