Régionales 2015 :

Demorun, le projet d'une liste citoyenne


Publié / Actualisé
Ce jeudi 22 octobre 2015, les organisateurs du projet Demorun présentaient à la presse les résultats d'une étude démontrant l'engouement des Réunionnais pour une liste électorale composée uniquement d'électeurs tirés au sort. Selon leurs sources, 78% des Réunionnais seraient favorables au projet. Ils en ont également profité pour lancer un appel aux volontaires.
Ce jeudi 22 octobre 2015, les organisateurs du projet Demorun présentaient à la presse les résultats d'une étude démontrant l'engouement des Réunionnais pour une liste électorale composée uniquement d'électeurs tirés au sort. Selon leurs sources, 78% des Réunionnais seraient favorables au projet. Ils en ont également profité pour lancer un appel aux volontaires.

L’idée de Démorun repose sur un constat simple : les gens ne votent plus car ils ne se reconnaissent plus dans la classe politique. Le projet est donc de sortir d’une logique électoraliste en constituant des listes par tirage au sort. "Nous procédons par lancé de dés afin d’identifier 47 citoyens sur les 615 756 inscrits sur les listes électorales de La Réunion, puis nous allons les voir et leur soumettons l’idée de se présenter", explique Pierre animateur d’équipe du projet Demorun. Il refuse de donner son nom de famille pour, dit-il, "éviter toute personnification du mouvement".

"Nous ne sommes ni un parti politique, ni une association", poursuit-il. Cela fait 7 ans que l’idée d’une liste entièrement composée de citoyens tirés au sort à germer et 6 mois que le projet est entré en phase concrète. "Le 4 novembre 2015, nous présenteront une liste officielle. Les électeurs pourront imprimer eux-mêmes leur bulletin de vote", annonce-t-il.

Le 18 octobre 2015 les équipes de Demorun ont rencontré 55 Réunionnais sur 100 tirés au sort. Seize d’entre eux ont accepté immédiatement de faire parti de la liste, 15 se sont dit intéressés, 12 ont refusé pour des raisons de santé ou de contraintes professionnelles et enfin, 12 autres ont manifesté leur dégoût face à la politique.

Pierre et son équipe sont bien conscients qu’un tel fonctionnement relève de l’expérimentation mais refuse de parler d’utopie : "Nous avons les moyens techniques et financiers pour développer La Réunion, mais il y a toujours un temps politique, une lutte de pouvoir permanente qui empêche les choses de se faire."

"Les élus sont bloqués par leur calendrier électoral qui les incite à faire des choix stratégiques. Le tirage au sort et le mandat unique permettrait d’éviter cette paralysie." Une réflexion qu’il veut pertinente à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, où chaque citoyen a l’information à portée de clic et un moyen de s’exprimer.

"On veut changer le monde, mais on commence par La Réunion", conclut Pierre avec enthousiasme.

www.ipreunion.com
 

   

2 Commentaire(s)

CitoyenE2, Posté
Tout est possible , donons nous la main , la force, l energie pour tracer de nouvelles voies. ..




I Fé Rire, Posté
Une bande de rêveurs. N'importe quoi

I Fé Rire