Développement territoirial - Elections régionales :

Le collectif pour le développement du sud et Didier Robert sur la même longueur d'onde


Publié / Actualisé
Le collectif pour le développement de la micro-région sud a proposé au président sortant du conseil régional plusieurs pistes pour accélérer le développement durable de la zone. Parmi les 13 points abordés, 5 ont favorablement retenu l'attention de Didier Robert, indique Krishna Damour porte parole du collectif.
Le collectif pour le développement de la micro-région sud a proposé au président sortant du conseil régional plusieurs pistes pour accélérer le développement durable de la zone. Parmi les 13 points abordés, 5 ont favorablement retenu l'attention de Didier Robert, indique Krishna Damour porte parole du collectif.

"Ce protocole d’accord pour le développement du sud a l’ambition de constituer une feuille de route pour conduire l’ensemble sud vers un progrès durable " écrit Krisna Damour dans le communiqué résumant la rencontre entre le collectif et Didier Robert.

En premier lieu, la création d’un port de plaisance à Saint-Pierre est un projet auquel tient beaucoup le collectif. "Il serait beaucoup plus agréable pour les croisiéristes d’accoster à Saint-Pierre plutôt qu’à proximité des conteneurs" insiste le porte-parole. Cela fait plusieurs fois qu’il réitère cette proposition au conseil régional.

Le développement de l’aéroport de Pierrefonds pour le fret et le tourisme est également une mesure phare du protocole. Le collectif y voit ainsi une façon d’ouvrir aux agriculteurs le secteur de l'export.

Également soutenu par le sénateur-maire de Saint-Pierre Michel Fontaine, le projet de "croix du sud", une route qui relierait le Tampon à la Ravine des Cabris, Bois d’olives et Pierrefonds, est reçue de manière plus que  favorable de la part de la Région. Ce qui a "surpris" Krishna Damour est que "d’emblée, le président  a fait part de sa volonté de donner la priorité à la Croix du sud".

Krishna Damour, qui a quitté le PCR pour l'UDI, affirme que si le président actuel n’est pas réélu, il n’hésitera pas à représenter ces pistes de développement au conseil régional, "quelque soit sa couleur politique", "car le sud a besoin dela Région et la Région a besoin du sud", explique en substance Krishna Damour.

Sur les quelque 850 000 habitants de La Réunion, près de 300 000 résident dans le sud. Ce qui représente une quantité d’électeurs non négligeable lorsque l'on est candidat à la tête à la Pyramide inversée.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

, Posté
cette fois ci il vous faudra un super cray pour trouver le total : tous les parties politique et leur collistier et programme c'est du
bla ,bla,bla, x puissance 10000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 !
île propre, Posté
Je suis sudiste et dit Didier allez tire un feuille...
Lé trop. Lu et sa liste de cumulards, ouste !
Louis, Posté
Le Sud a bien regarder de près est en passe de devenir un moteur économique pour l'île.
Il est naturel de concevoir des zones d'activités et de faire les aménagements avec une vue d'ensemble!
Un Sudiste, Posté
Je suis sudiste et travaille à Saint-Denis, j'apprécie toutes ces mesures, mais surtout je remercie Didier Robert car il a eu l'audace et le courage de démarrer le chantier de la Nouvelle Route du Littoral, ce chantier est essentiel pour les gens du Sud et de l'Ouest.

Dans chaque famille du Sud nous avons au moins un membre qui travaille sur St-Denis, un frère, une soeur , un cousin, une tante......

Merci Didier.