Elections régionales :

H. Bello, T. Robert et P. Lebreton : un programme commun


Publié / Actualisé
Huguette Bello et Thierry Robert se sont exprimés lors d'une conférence de presse commune ce jeudi 10 décembre 2015 en présence de plusieurs de leurs co-listiers, maintenant regroupés sur une seule et même liste. Gilbert Annette, Joé Bédier, Axel Vienne (ancien co-listier de Patrick Lebreton), et Jean-Alain Cadet étaient donc présents, l'occasion de faire le point sur les convergences entre les trois projets désormais regroupés dans un programme commun. La liste de gauche est par ailleurs soutenue par Jean-Hugues Ratenon, qui était tête de la liste "Résister, se révolter".
Huguette Bello et Thierry Robert se sont exprimés lors d'une conférence de presse commune ce jeudi 10 décembre 2015 en présence de plusieurs de leurs co-listiers, maintenant regroupés sur une seule et même liste. Gilbert Annette, Joé Bédier, Axel Vienne (ancien co-listier de Patrick Lebreton), et Jean-Alain Cadet étaient donc présents, l'occasion de faire le point sur les convergences entre les trois projets désormais regroupés dans un programme commun. La liste de gauche est par ailleurs soutenue par Jean-Hugues Ratenon, qui était tête de la liste "Résister, se révolter".

Huguette Bello vous avez donc un programme en commun avec Thierry Robert et Patrick Lebreton ?

Ouin il y a convergence entnre programmes qui se rejoignent en presque tous les points. Le fil rouge et ce qui nous réunit c’est l’emploi. Nous savons que sur ce plan là, la société réunionnaise souffre beaucoup.

Quelles sont les idées fortes de votre programme pour développer l’emploi à La Réunion ?

Nous avons perdu ces dernières années après de 45 000 emplois, entre 7 000 et 10 000 emplois dans le BTP et tout le monde connaît notre projet: 30 000 emplois au cours de ce mandat répartis entre 10 000 emplois dans le BTP en construisant 30 000 logements sociaux, 9 000 logement en accession à la propriété pour les classes intermédiaires, par année 3 000 logements seront réhabilités. 10 000 emplois seront créés dans l’économie marchande dans les énergies renouvelables, dans l’économie du tourisme, et dans ce que l’on appelle l’économie sociale et solidaire et l’économie circulaire. Apporter par exemple dans les emplois aidés, des emplois d’éducation pour venir en aide aux enfants qui sont en difficulté scolaire et aussi des emplois séniors pour nos aînés qui se retrouvent, à la fin de leur vie, dans une solitude absolue. Sur ce plan là, nous nous accordons.

Et en ce qui concerne les entreprises ?

L’approche que nous avons pour les petites entreprises et les moyennes entreprises pour lesquelles la Région a des compétences dans l’action économique n’est pas intervenue. 600 millions serviront à accompagner les entreprises pour avoir un foncier économique qui soit le moins élevé possible.

La formation et l'enseignement dans les lycées sont également une compétence de La Réunion, quelles sont vos idées ?

Nous avons un volet éducatif qui est extrêmement important, nous savons aussi qu’un enfant instruit c’est un homme, c’est une femme que l’on sauve. Nous voulons apporter aide et soutien aux familles. Nous voulons par exemple la gratuité du transport, des livres, papiers ou numériques, pour les lycéens.

Et vous Thierry Robert, pensez-vous être complémentaire d'Huguette Bello ?

Mais bien sûr, il y a une complémentarité totale, vous savez qu’Huguette Bello est plutôt axée sur le social, axée sur les personnes, les familles, même si j’ai aussi une fibre humaniste qui est très ancrée en moi. Mais au delà de ça, mon vrai domaine de compétences, c’est le développement économique. C’est ce sujet là sur lequel je vais travailler pendant les 6 années qui arrivent à La Région.Quand on voit l’échec du sortant sur le sujet, à tel point qu’il était obligé d’appeler au secours les deux présidents de chambres consulaires pour venir un peu camoufler son bonnet d’âne économique qu’il a eu pendant ces 5 dernières années, c’est une véritable catastrophe. Nous, nous voulons impulser une véritable dynamique pour servir l’emploi des Réunionnaises et Réunionnais. Ce n’est que par là qu’on pourra sauver La Réunion.

Quelles sont les grandes idées de votre programme sur le développement économique ?

La première chose qu’il faudra faire c’est relancer le logement dès les premiers mois de la mandature. 40 millions d’euros seront injectés dans la construction de logement. 30 millions d’euros seront pour réaliser 2000 logements supplémentaires chaque année, et 10 millions d’euros pour l’amélioration de l’habitat. Là on atteint plusieurs objectifs. " Lorsque le bâtiment va, tout va. "
Premièrement nous allons créer de l’emploi, deuxièmement, on créé des logements pour donner de la dignité aux familles. C’est l’électrochoc nécessaire pour créer la dynamique économique.

La création de la maison de l’entreprise également, sera créée pour faciliter les investisseurs, pour faciliter le parcours de celui qui veut initier son entreprise avec la possibilité de refondre les aides. La maison de l’entreprise c’est pour accompagner quotidiennement, seconde après seconde celui qui a un projet.

Comment comptez-vous développer l’exportation des produits réunionnais ?

La filière export est aujourd’hui essentielle. Nous avons énormément de produits ici qui peuvent être exportés partout à travers le monde. Il s’agit de mettre en place cette vraie filière de l’export. On pourra utiliser cette compagnie low cost qui sera basée à Pierrefonds vers Dubaï dans un premier temps pour pouvoir ensuite éclater à travers le monde. Des garanties bancaires seront mises en places pour accompagner les chefs d’entreprises. C’est quelque chose qui est essentiel.

Et en ce qui concerne les grands chantiers ?

Concernant les grands chantiers, ce que l’on veut réaliser c’est le train. Les gens galèrent aujourd’hui dans les embouteillages. Bien sûr, cela ne sera pas d’un claquement de doigts qu’on réussira à résoudre le problème, mais pendant 6 ans, on mettra des moyens en oeuvre pour que tous les points de blocage qu’il y a aujourd’hui à La Réunion, du côté de la Rivière des Galets, du côté de Saint-Benoît, à Saint-Denis ou bien à Saint-Pierre ou au Tampon pour faire sauter ces bouchons. Le train que l’on compte initier entre Saint-Benoît en passant par l’Ouest jusqu’à Saint-Joseph, créera 6 000 emplois au minimum quand cela sera fini pour les Réunionnaises et les Réunionnais avec tout l’impact économique positif qu’il y aura.

www.ipreunion.com

 

   

3 Commentaire(s)

A FOX, Posté
FOX, tu crois pas que l'union de la droite avec JPV qui a traité le Président sortant Didier ROBERT de Petit Dictateur n'est pas un Gros Mangé COCHON ???
Quel image donnent-ils de leur DÉSUNION NOUS à la population réunionnaise ???
L'union de la droite n'est vraiment plus crédible et je vais te confier quelque chose : Nassimah n'attend qu'une chose, c'est dimanche soir venir s'empresser de féliciter Thierry ROBERT et Huguette BELLO.
Bonne nuit à toi.
FOX, Posté
Non mais regardez moi cette photo, ça se voit que c est pas le grand amour entre Thierry et Huguette.....Huguette fait la gueule et le Thierry se force à sourire....quel cinéma ! Et dire que néna encore dé troi couyons pou aler vot pou ce band rigolos la !...
Une union pour un programme à la hauteur des attentes des réunonnais., Posté
Qui se ressemble s'assemble !
Et oui, grâce à deux projets en faveur des réunionnais, on ne peut évidemment obtenir qu'une fusion de programmes ambitieux pour l'AVENIR de La RÉUNION.
Moi, je dis BRAVO à cette fusion et allons tous VOTER en masse Huguette BELLO et Thierry ROBERT Dimanche 13 décembre, la seule alternative face à la politique de gaspillage du Président Sortant !!!