Boucan Canot - Suite à l'attaque mortelle d'un requin (actualisé à 19h30) :

Deux nouvelles mesures décidées en préfecture


Publié / Actualisé
Ce lundi 19 septembre 2011, l'ancien champion de bodyboard Mathieu Schiller a été happé par un requin près du rivage de la plage de Boucan Canot. Suite à cette attaque mortelle, une réunion d'urgence s'est tenue en préfecture en fin d'après-midi. "Cette répétition d'attaques mortelles oblige les pouvoirs publiques, en concertation avec la mairie de Saint-Paul, à prendre des mesures d'urgence", a indiqué le préfet Michel Lalande. Deux nouvelles mesures ont ainsi été décidées. À compter de ce mardi 20 septembre, toute activité de pleine eau (surf,body-board, kite-surf, plongée sous-marine...) sera interdite dans la bande des 300 mètres dès, lors que sur décision d'un maire, la flamme rouge est hissée. Enfin, un rapport sur les conditions de prélèvement de requins appartenant aux espèces dangereuses et non protégé sera proposé sous trois jours.
Ce lundi 19 septembre 2011, l'ancien champion de bodyboard Mathieu Schiller a été happé par un requin près du rivage de la plage de Boucan Canot. Suite à cette attaque mortelle, une réunion d'urgence s'est tenue en préfecture en fin d'après-midi. "Cette répétition d'attaques mortelles oblige les pouvoirs publiques, en concertation avec la mairie de Saint-Paul, à prendre des mesures d'urgence", a indiqué le préfet Michel Lalande. Deux nouvelles mesures ont ainsi été décidées. À compter de ce mardi 20 septembre, toute activité de pleine eau (surf,body-board, kite-surf, plongée sous-marine...) sera interdite dans la bande des 300 mètres dès, lors que sur décision d'un maire, la flamme rouge est hissée. Enfin, un rapport sur les conditions de prélèvement de requins appartenant aux espèces dangereuses et non protégé sera proposé sous trois jours.
"Il est hors de question d'exposer des professionnels et la population à des risques", a commenté le préfet Michel Lalande, ce lundi au soir à l'issue d'une réunion d'urgence avec la députée-maire Huguette Bello. Sans attendre les conclusions des travaux des ateliers mis en place après la table ronde organisée à Saint-Paul en juillet dernier sur le risque requin, la préfecture et la municipalité de Saint-Paul ont souhaité que de nouvelles mesures immédiates soient prises. "Dans les heures qui suivent, un arrêté interdisant toute activités nautique de pleine eau dès lors que le drapeau rouge est hissé sera pris pour toute l'île. C'est bien parce-que nous sommes infiniment tristes que nous réagissons ainsi", a-t-il indiqué. Néanmoins, le préfet souligne que "cette mesure d'urgence cessera dès lors que d'autres mesures plus adaptées seront produites".

Concernant la seconde mesure, Michel Lalande explique "avoir demandé au directeur de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) de lui proposer sous trois jours un rapport sur les conditions de prélèvement de requins appartenant aux espèces dangereuses et non protégées (requin tigre, bouledogue et mako)". "Ce n'est pas une chasse au requin. Ce sont des prélèvements dont j'établirai les conditions. Je m'appuierai sur des expertises professionnelles et dans le cadre légal", a-t-il insisté. Le préfet a ajouté "qu'il écartera deux choses, les gens qui capturent par vengeance et la capture pour la capture".

Pour sa part, si la députée-maire de Saint-Paul, Huguette Bello se félicite de cette réunion "très fructueuse", elle a tenu à réagir sur certains points. "Tout champion de surf qu'on est, on ne connaît pas la vérité. Je regrette qu'il y ait beaucoup de donneurs de leçons", a-t-elle souligné. Des propos qui semblent faire écho à ceux d'Amaury Laverhne. Présent sur place, le champion du monde de bodyboard et ami de la victime, s'était plaint que "l'affaire n'ait pas été prise assez au sérieux". Il regrettait "les réactions à chaud" des élus de la mairie de Saint-Paul.

Enfin, le préfet a tenu à exprimer "ses sincères condoléances" à la famille de la victime. "Je n'oublie pas qu'il était moniteur dans une école de surf et qu'il connaissait parfaitement la mer et ses dangers", a-t-il ajouté.

Rappelons que l'attaque a eu lieu vers 15h10 ce lundi 19 septembre 2011 à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot. Selon des témoignages, Mathieu Schiller a été attaqué une première fois puis secouru par d'autres surfeurs. Mais il a été ensuite emporté par une vague. Les recherches afin de retrouver son corps n'ont rien donné.

Par ailleurs, le drame s'est produit alors que le drapeau rouge avait été hissé sur la plage de Boucan Canot en raison de la forte houle. Rappelons que le drapeau rouge interdisait jusqu'à maintenant formellement la baignade, mais pas les activités nautiques, dont le bodyboard par exemple.

Il s'agit de la quatrième attaque de requin de l'année, dont la deuxième mortelle. Un jeune surfeur avait été attaqué à Saint-Gilles-les-Bains le mercredi 6 juillet 2011. Une partie de sa planche avait été arrachée. Le mercredi 15 juin, un bodyboardeur a été tué au large de Ti Boucan. Ce drame s'était produit à la tombée de la nuit après une période de fortes pluies ayant entraîné une pollution des eaux.

Suite à ces attaques, une table ronde avait été organisée le lundi 25 juillet 2011 à la mairie de Saint-Paul dans le but de réunir institutionnels et professionnels de la mer autour de la question du risque requins. Suite à une après-midi de discussions, les interventions avaient finalement débouché sur des ateliers de travail organisés selon trois axes : connaissance du risque, prévention et gestion.

Âgé de 32 ans, Mathieu Schiller était un professionnel des sports de glisse. Il était maître nageur sauveteur, titulaire d'un brevet d'État d'éducateur sportif et dirigeait une école de surf. Dans un article qui lui est consacré, le site www.local-brothers.fr/ note qu'il était arrivé à La Réunion en 1979 à l'âge de 6 mois. "Il grandit à quelques pas de la magnifique plage de Boucan Canot. C'est donc naturellement qu'il s'orienta vers la mer et plus précisément le bodyboard" souligne le site.

Mathieu Schiller s'installe très vite dans le peloton des meilleurs bodyboarders. En 1993 il termine 3ème au championnat de La Réunion junior et vice champion de La Réunion pour les moins de 14 ans. La même année il devient vice champion de France en Guadeloupe.

En 1994, il est sacré champion de France de bodyboard. En 1995 il se classe à la 7ème place du championnat d'Europe individuel et devient champion d'Europe par équipe. En 1996, il est 9ème au Hollywood bodyboard pro (45ème mondial à la suite de cette compétition il est invité à participer au Pipe Master). En 2001, il est vice champion de La Réunion de bodyboard et en 2007, il est finaliste de ce championnat.

Entre 2004 et 2007, il exerce la profession de maître nageur sauveteur sur les plages de l'île. En 2007, il obtient son brevet d'État d'éducateur sportif en surf et bodyboard. Il ouvre son école de surf, la "Boucan Surf S'Cool" en 2008 à Boucan Canot.

Mathieu Schiller était également le fils de Patrick Schiller. Réalisateur à ce qui s'appelait encore RFO Télé, il avait trouvé la mort tragiquement en 2003 lors d'un reportage.

   

1 Commentaire(s)

Handi13, Posté
Je viens de lire votre article et ce qui me choque ce n'est pas temps le décès de ce jeune sportif mais c'est l'apprès nous somme le 07/08/2012 et toujours des morts et des accidents entre surfeurs et requins mais que fait ce collège de soit disant experts et ce qui me crispe encore plus c'est de lire des articles comme celui de rue 89 qui est incorrecte envers tous êtres humain mettant au pilory les surfeurs quel qu'il soient je prend un simple exemple un internaute qui se permet de critiquer les ces jeunes et moins jeunes qui pratique le seurf et défend les animaux comme les requins jusqu'a délater les surfeurs en les faisant passer pour des personnes menteuses et futiles je m'insurge contre de telles difamations cars dans toute cette population de femmes et d'hommes il y a aussi des vacanciers péres de familles qui emmènent les enfants leures épouses a la plage et qui pratiquent leur sport favorit ainsi que leurs enfants moi si celà m'arrivait de perdre un enfant ou mon père je ne pourrai pas l'accepter surtout d'entendre les inepties sorties par ces messieurs politicar et scientifique qui ne voient pas le mal fait a un être humain par un animal a la SPA quand il arrive un chien dangeureux il est abattu pourquois avec les requins qui tuent cela serai différent un non surfeur ma réaliste.