Rétrospective de l'année 2011 :

Les requins sèment la panique


Publié / Actualisé
L'Ouest de La Réunion n'aura pas été gâté cette année 2011. Avant le gigantesque incendie de forêt en octobre, tout au long de l'année, c'est la mer qui aura attiré l'attention. Les requins ont semé la terreur, en multipliant les attaques, dont deux mortelles. Le décès de l'ancien champion de bodyboard Mathieu Schiller aura notamment ému toute la population. C'est à partir de là que les débats et polémiques sur le risque requin feront surface. On retiendra les tables rondes qui se succèdent, la fermeture pendant quatre mois de la plage de Boucan Canot, le coup de colère des commerçants, et les opérations de marquage sur les squales.
L'Ouest de La Réunion n'aura pas été gâté cette année 2011. Avant le gigantesque incendie de forêt en octobre, tout au long de l'année, c'est la mer qui aura attiré l'attention. Les requins ont semé la terreur, en multipliant les attaques, dont deux mortelles. Le décès de l'ancien champion de bodyboard Mathieu Schiller aura notamment ému toute la population. C'est à partir de là que les débats et polémiques sur le risque requin feront surface. On retiendra les tables rondes qui se succèdent, la fermeture pendant quatre mois de la plage de Boucan Canot, le coup de colère des commerçants, et les opérations de marquage sur les squales.
Tout commence le 19 février 2011. Un touriste, arrivé le jour même à La Réunion, est attaqué par un squale au large de Grand Fond à la tombée de la nuit. Le vacancier aura la vie sauve mais s'en sortira avec une jambe sectionnée. Le mercredi 15 juin 2011, Eddy Aubert est attaqué mortellement par un requin au large de Ti Boucan alors qu'il pratiquait le bodyboard. Le mercredi 6 juillet 2011, c'est un jeune surfeur qui est attaqué à Saint-Gilles-les-Bains. Sain et sauf, une partie de sa planche avait été arrachée. A la suite de cette attaque, se déroule fin juillet la première table ronde sur le risque requin à Saint-Paul.

Le lundi 19 septembre, c'est Mathieu Schiller, ancien champion de bodyboard de La Réunion, qui est attaqué par un squale alors qu'il surfait à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot. Son décès en mer provoque un grand émoi au sein de la population. Pendant plusieurs jours, colère, tristesse et incompréhension règneront chez les proches de Mathieu Schiller et plus généralement chez les usagers de la mer.
Suite à cette attaque, la plage de Boucan Canot sera interdite d'accès pendant près de quatre mois, suscitant la colère des commerçants, qui voient leur chiffre d'affaires dégringoler et qui demandent des mesures concrètes rapides pour permettre de l'ouverture à la plage le plus rapidement possible.

Les attaques ne s'arrêtent pas là pour autant. Le mercredi 5 octobre, aux alentours de 10h15, un kayakiste se fait chargé par un requin au large du Cap la Houssaye à Saint-Paul. Il n'a pas été blessé.

Du côté des autorités, on se réunit dans des ateliers pour mettre en place des solutions face au risque requins. Une campagne de prélèvement est lancée par la préfecture à la fin septembre 2011 afin de pouvoir étudier le comportement et la population de requins dans les eaux réunionnaises. Une signalétique spéciale pour indiquer la présence de squales sera mise en place sur les plages de l'Ouest. Enfin, une campagne de marquage de requins bouledogues et de requins tigres sera lancée le 18 octobre 2011.

Enfin, le 11 novembre 2011, un pêcheur apnéiste se faisait également attaqué par un requin au large de l'anse des Cascades à Sainte-Rose.

En cette fin d'année 2011, des dispositifs anti-requins se sont mis en place aux Roches Noires et au Boucan Canot, pour permettre aux baigneurs de retrouver la plage. Deux études sont lancées sur le long terme pour étudier la population et le comportement de requins dans les eaux réunionnaises.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !