Assemblée nationale - Risque requin :

Thierry Robert veut le réexamen du périmètre de la réserve marine


Publié / Actualisé
Suite à l'attaque mortelle de requin survenue ce lundi 23 juillet à Trois Bassins, le député-maire de Saint-Leu Thierry Robert a interpelé hier mardi 24 juillet 2012 à l'Assemblée nationale le ministre des Outre-mer Victorin Lurel sur la problématique du risque requin à La Réunion. Il souhaite un "réexamen du périmètre de protection de la réserve naturelle marine". Si selon lui, cette dernière "n'est pas la seule cause de ces attaques", elle est devenue aujourd'hui "le garde-manger" des requins. Nous publions son intervention ci-dessous.
Suite à l'attaque mortelle de requin survenue ce lundi 23 juillet à Trois Bassins, le député-maire de Saint-Leu Thierry Robert a interpelé hier mardi 24 juillet 2012 à l'Assemblée nationale le ministre des Outre-mer Victorin Lurel sur la problématique du risque requin à La Réunion. Il souhaite un "réexamen du périmètre de protection de la réserve naturelle marine". Si selon lui, cette dernière "n'est pas la seule cause de ces attaques", elle est devenue aujourd'hui "le garde-manger" des requins. Nous publions son intervention ci-dessous.
"Monsieur le Ministre (des Outre-Mer),

Je vous interpelle au sujet des attaques de requins à La Réunion et de leurs conséquences pour notre île. En effet, hier en fin de journée, Alexandre Rassiga, un jeune homme de 21 ans, est décédé suite à l'attaque d'un requin, alors qu'il surfait sur le spot de Trois-Bassins. Alexandre est une victime de plus qui s'ajoute à la liste des attaques de plus en plus fréquentes et mortelles sur le littoral ouest. En un an, plus de 3 morts, alors que pendant la dernière décennie, quasiment aucun accident n'avait été déploré.

Monsieur le Ministre, tout comme moi et l'ensemble des collègues ici présents, vous déplorez - j'en suis certain - toutes ces vies perdues et toutes ces familles endeuillées.

Monsieur le Ministre, la population réunionnaise, les acteurs de la mer et le monde économique balnéaire comprennent qu'il soit impossible de mettre fin totalement à ce type d'attaque. Mais allons-nous continuer à regarder sans réagir que de nouvelles attaques de requins se produisent sur des villes balnéaires et des spots réputés pour des activités nautiques.

Avec des moyens limités, les communes réunionnaises ont pourtant élaboré des plans de prévention et d'accompagnement sur le risque requin. Si l'on veut lutter plus efficacement contre ces attaques, il faudra ainsi un plan local d'urgence qui soutient l'action des Maires réunionnais.

Je demeure un fervent défenseur de notre écosystème, mais nous ne pouvons plus nous contenter que d'études scientifiques sur les requins. Il est maintenant temps d'agir réellement !

Il faudra donc veiller à une cohabitation entre l'homme et la nature. Pour cela, un réexamen du périmètre de protection de la Réserve naturelle marine s'avère urgent. Certes, la Réserve n'est pas la seule cause de ces attaques, mais elle est devenue aujourd'hui " le garde-manger " des requins !

Monsieur le Ministre, êtes-vous prêt à débloquer des fonds pour équiper La Réunion de moyens de protection efficaces, mais aussi pour engager des recherches plus approfondies ? Etes-vous prêt également à revoir le périmètre de la Réserve marine, car il y a aussi urgence à ce sujet ?

Je vous remercie par avance, Monsieur le Ministre, des actions que vous allez mener dès à présent".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !