Mort d'Alexandre - Rassemblement des amoureux de la mer devant la préfecture :

"Prélèvement immédiat des requins, arrêtez le massacre"


Publié / Actualisé
300 personnes, dont la plupart vêtue de blanc maculé de rouge, sont rassemblées dans le calme devant la préfecture à Saint-Denis ce jeudi 26 juillet 2012. A l'initiative de la ligue de surf et des associations Prévention Requin Réunion et Océan Prévention, surfeurs, bodyboarders, apnéistes, pêcheurs, commerçants des plages et plus généralement des amoureux de la mer sont venus demander de lancer une campagne de prélèvement de requins. "Prélèvement immédiat, arrêtez le massacre !", ont-ils scandé. Parti de la plage des Brisants vers 12h30, le cortège est arrivé sur le Barachois à 13h55. Une délégation a été reçue en préfecture vers 14h30. Ce rassemblement est organisé à la suite de la mort d'Alexandre Rassiga, 21 ans, tué par un requin ce lundi alors qu'il surfait à Trois Bassins. Il s'agit de la troisième attaque mortelle de squales en moins de 18 mois.
300 personnes, dont la plupart vêtue de blanc maculé de rouge, sont rassemblées dans le calme devant la préfecture à Saint-Denis ce jeudi 26 juillet 2012. A l'initiative de la ligue de surf et des associations Prévention Requin Réunion et Océan Prévention, surfeurs, bodyboarders, apnéistes, pêcheurs, commerçants des plages et plus généralement des amoureux de la mer sont venus demander de lancer une campagne de prélèvement de requins. "Prélèvement immédiat, arrêtez le massacre !", ont-ils scandé. Parti de la plage des Brisants vers 12h30, le cortège est arrivé sur le Barachois à 13h55. Une délégation a été reçue en préfecture vers 14h30. Ce rassemblement est organisé à la suite de la mort d'Alexandre Rassiga, 21 ans, tué par un requin ce lundi alors qu'il surfait à Trois Bassins. Il s'agit de la troisième attaque mortelle de squales en moins de 18 mois.
A leur arrivée, les surfeurs ont empilé des planches devant la préfecture. Un symbole pour faire passer le message qu'il n'est plus possible de surfer dans les eaux réunionnaises et pour interpeller les pouvoirs publics sur la gestion du risque requin.

Si le rassemblement est pacifique, certains, à l'image de Sam, surfeur, ne cachent pas leur colère face à la réaction du gouvernement ce mardi 24 juillet lors de l'intervention du député-maire Thierry Robert sur le risque requin à La Réunion. Pour rappel, une bonne partie des députés présents à l'Assemblée nationale se sont esclaffés alors que Thierry Robert évoquait la mort d'Alexandre Rassiga. "Ça m' fait mal", confie Sam, indigné par l'attitude irrespectueuse de ces députés. "On a vu un député réunionnais qui pleurait la mort d'un surfeur Réunionnais se faire rire au nez par d'autre députés. C'est scandaleux, c'est honteux, je ne comprends pas qu'on puisse rire de la mort de quelqu'un", dit-il.

Le surfeur évoque aussi l'attitude de la députée-maire de Saint-Paul, Huguette Bello, lorsque Thierry Robert a demandé le réexamen du périmètre de protection de la réserve naturelle marine. "Comment peut-elle aller à l'encontre de ce qu'a dit Thierry Robert ? Elle n'a aucune leçon à donner", estime Sam, qui déplore que "le requin bouledogue, l'un des requins les plus agressifs, s'est installé à La Réunion".

Les "amoureux de la mer" se sont rassemblés en milieu de journée sur la plage des Brisants à Saint-Gilles et c'est en long cortège qu'ils sont arrivés devant la préfecture. On ne peut "tolérer de perdre continuellement un frère, un fils, un ami" souligne la ligue de surf. Elle souligne que le risque requin "touche de nombreux pays de la zone mais jamais avec une telle fréquence et de manière aussi violente". D'où sa demande de mise en ?uvre "de solutions immédiates". Parmi ces solutions, la ligue place la campagne de prélèvement des squales "pour réguler la population de requins et rétablir un équilibre".

Cette pêche au squale, dit la ligue de surf, viendrait en complément des mesures déjà mises en place par les différentes institutions (drapeaux d'alerte, panneaux de mise en garde, vigie etc). Une nécessité absolue selon les "amoureux de la mer", "car si rien n'est fait, la vie de nos enfants, amis et parents sera de nouveau mise en danger".

Une délégation de manifestants doit être reçue en préfecture.

   

8 Commentaire(s)

Syncoopmaster, Posté
Le réel probleme !
Le réel probleme c'est nos politiciens verreux qui decident des actions à la hauteur et aux idéologies de dictatures.Des hommes prêts à tout pour faire rentrer des dessous de tables personelles et se donner une belle image de soi même !Des hommes sans connaissances et qui ont juste le pouvoir de manipuler la destruction au profit du pognon !Détruire des requins est une action digne de l'image d'une impuissance totale de nos zigotos !
Combava70, Posté
Belle pagaille!!!! NON!
Sur tous les messages qui vont dans le bon sens je ne vois que "Ne pas oublier que ces chers requins sont chez eux et qu'encore une fois il faut s'en débarasser" et cette fois pour le plaisir de qqs touristes en mal de sensations.
Té ! les mec moins lé créole et à l'Etang salé qd moins l'était ptit si les grands l'avaient dit a moins "faut pas baigner sur la pointe bassin pirogue sinon va ralle à ou "et bien j'y allait pas et suis entier aujourd'hui.
Alors! Zot si zot planche entrain faire le couillons , allez donne manger requins et vient pleurer aprés.
Marmailles, requins y connaient pas quoué ti lé alors C zot qui doit baisse chemin et laissent poissons tranquilles. Sinon payent filets protection jusqu'au large et arrêtent raller bêtement.
C' zot qui doit quitter la mer. C'est pas assez clair? Alors allez donnent encore 2 ou3 appats humains et zot va comprendre.
Surfeurs déhors de l'eau ou bien file dans zot baignoire.
Beuss, Posté
Ces surfeurs la font passer tous les surfeurs réunionnais pour des imbéciles!!! Heureusement qu'ils sont une minorité! Vive le surf intelligent!
Bayoune, Posté
Berry974 na rézon. "300 personnes, dont la plupart (blanc = sanloulèr) vêtue de blanc maculé de rouge( )"« On a vu un député réunionnais qui pleurait la mort d’un surfeur Réunionnais !!! se faire rire au nez par d’autre députés." D'un surfeur qui surfait à la Réunion, profitant des vagues réniyonèz, pas forcement un surfeur réniyoné...
"ce mardi 24 juillet lors de l’intervention du député-maire Thierry Robert sur le risque requin à La Réunion. Pour rappel, une bonne partie des députés présents à l’Assemblée nationale se sont esclaffés alors que Thierry Robert évoquait la mort d’Alexandre Rassiga." - Mi panss pa ke sé la mor marmaye là la fé rire lo bann député èk lo miniss, mé sé plito lintervansiyon bouffonne de T. Robert député clownesque de St Leu ke la fé rire azot, lé vré war in rokin de pate parle de rekin nazware i pé prété a rire, minm si lé sirkonstanss té i prète pas...

Clarita, Posté
Ti-Louis a tout dit de maniere tres intelligente. Maintenant, nous n'avons plus qu'a suivre ses conseils. C'est quand meme incroyable que des deputes ne peuvent pas eux-meme en venir a ces conclusions. le requin fait ce qu'il y a plus naturel por lui, se nourrir dans la mer. Il ne fait aucune difference entre l'homme et le reste des creatures marines, donc arretez de croire que l'humain est si important que le requin l'a dans sa tragectoire. Quelle arrogance!
Oui, REFLECHISSER.
Ti-Louis, Posté
Moi qui croyais à la victoire définitive du rationnel sur le magique !
Jeter sa planche de surf à terre en marquant "STOP AUX ATTAQUES !", ça, même Sarko dans ses grands moments de surf sur l'émotionnel n'y avait pas pensé !
Une incantation et hop ! plus de requin ! Magique je vous dis ! Ma-gi-que !
Voilà comment quelques personnes sont en train de tourner une véritable tragédie en une gigantesque bouffonnerie !
Il y a mieux à faire, non ?
Pourquoi ne pas se cotiser (surfeurs du monde entier) non pour exterminer les squales mais pour lancer des recherches sur des peintures de planches, des équipements capable de leurrer les requins ? Pourquoi ne pas imaginer des leurres électriques : le requin imagine un surfer, attaque et prend une décharge qui le découragera à jamais de s'approcher de ce qui peut ressembler à un surfer ?
Pourquoi ne pas travailler sur le bruit qui incommode les squales et eux seuls afin d'équiper planches et surfeurs d'appareils étanches émettant ce type de bruit ?
Pourquoi, en attendant, les surfeurs ne feraient-ils pas comme à Hawaï où ce sont les clubs de surf (paiement de cotisation) qui financent les jet-skis chargés d'assurer la veille des surfeurs en action ?
Toute tentative de s'en prendre aux habitants naturels de la mer est une immense bêtise. Tuer les bouledogues ? Pour les manger ? Et après, d'autres bouledogues venant remplacer les tués, on continue ?
RÉ-FLÉ-CHIR ! Notre cerveau est la meilleure arme possible. Tuer c'est se comporter plus bas qu'un animal car NOUS nous ne pouvons pas ignorer que le requin ne sait pas qu'il s'attaque à des humains. IL voit une proie, il cueille, c'est tout !
Berry974, Posté
i fé longtem, moin pokor rent' la réunion, mais, desu le bonne foto, moin néna l'impréssion, que néna point créole
02 solution: soi bone créol i gagne pa fé surf donc, zot i san pa zot concerné, soi zot i conné que requin i mange domoun et zot i sava pa la mèr quand, lo pano i interdi domoun rent' dan lo
Ergella, Posté
I faudrait tout de même que ces inconscients des dangers de la mer réalisent que ce milieu est extrèmement dangereux et que la pratique de certains sports a des règles a respecter impérativement pour ne pas mettre sa vie en danger. C' est trop facile de faire nimporte quoi et après, même s' il ya mort d'homme de venir se plaindre.Et ceci est valabe n' importe où, en montagne comme dans la vie courante.
Un pêcheur sous-marin de 65
ans qui a pratiqué dans ces eaux.