Région Ouest - Risque requin :

Surf : des spots vides et tristes


Publié / Actualisé
Roches Noires, Boucan Canot, et maintenant Trois Bassins et Saint-Leu. Les différentes attaques de requins survenues depuis 2011 sur la côte Ouest de l'île ont touché de plein fouet les activités nautiques et notamment le surf. Plusieurs spots se retrouvent vides, désertés. Désolation et inquiétude des usagers de la mer. Tour d'horizon de ces spots en images.
Roches Noires, Boucan Canot, et maintenant Trois Bassins et Saint-Leu. Les différentes attaques de requins survenues depuis 2011 sur la côte Ouest de l'île ont touché de plein fouet les activités nautiques et notamment le surf. Plusieurs spots se retrouvent vides, désertés. Désolation et inquiétude des usagers de la mer. Tour d'horizon de ces spots en images.
Six attaques de requin en treize mois, dont trois mortelles, sur les spots de surf les plus fréquentés de la côte Ouest. En 2011, Boucan Canot et Roches Noires ont souffert suite aux attaques des squales. Désormais, c'est à Trois Bassins et Saint-Leu d'accuser le coup. Une partie des surfeurs se replie sur le spot de l'Etang-Salé, mais là aussi la menace requin plane. Pour rappel, il y a une semaine, le vendredi 3 août 2012, la plage de l'Etang-Salé avait été évacuée suite à une alerte requin sur le spot des Brisants.

Avec l'interdiction de pratiquer des activités nautiques, les spots de surf sont de plus en plus vides et tristes. Et sur les spots où les activités sont toujours autorisées, il y a moins d'affluence. Le risque requin a bel et bien marqué les esprits.

Quant à ceux qui ont perdu la vie en mer, ils n'ont pas été oubliés. A Boucan Canot par exemple, des fleurs sont toujours déposées en mémoire du bodyboarder Mathieu Schiller, disparu le 19 septembre 2011 après avoir été happé par un squale. A Trois Bassins, "Alex" a été tagué en mémoire du surfeur Alexandre Rassiga, décédé suite à une attaque de requin le 23 juillet 2012.

L'inquiétude règne désormais chez les usagers de la mer, qui attendent des mesures de l'Etat pour lutter contre le risque requin et protéger la population. Quant aux professionnels du tourisme, ils craignent eux des retombées négatives suite aux attaques de squales.

Pour rappel, des décisions ont été prises ce lundi 6 août en préfecture après une attaque de requin à Saint-Leu le dimanche 5 août. Il a été décidé de renforcer la surveillance des spots de surf par le biais de vigies requins. Cette semaine, les opérations de marquage de requins ont repris afin d'accélérer la connaissance du risque. Enfin, des opérations de pêche de requins bouledogues et tigres seront organisées pour réévaluer le risque de ciguatera sur la base duquel la consommation de chair de requin a été interdite.

   

1 Commentaire(s)

Yvon, Posté
Voilà presque ,une parfaite illustration et avec le temps qui est à la fois un révélateur: qu'il faut tenir compte de l'expérience de l'autochnone et de sa connaissance de son milieu marin et autres.
Je m'explique: quand le réunionais ne cesser de dire( il y a 40 ans de cela; que la mer est dangereuse ici et qu'il n'est pas permis naturellement de se mettre à l'eau n'importe oû...on lui faisait pour réponse qu'i ne connaissait rien, sinon un ignorant, qu'il a le dos tourné à la mer et qu'il voit des requins partout! de surccroît la préservation du milieu naturel marin (même si je ne suis pas spécialiste) ne consiste pas à interdire totalement la pêhe aux requins (entre extinction d'une espéce et la prolifération) il y a une marge à respecter.Il me semble bien qu' on est dans une situation oû l'océan indien réunionais a fini par le laisser faire " pas de mal à ses gros poissons, plus il y a de requin mieux on est bouffé!...
la sagesse serait la notion de l'écosystéme: vie des squales, reproduction, pêche & menace sur l'animal pour qu'il reste un peu plus à distance du prédateur humain, aussi évident "un garde manger dans l'océan indien à quelques encâblures des plages c'est une stupidité "d' apprentis sorciers".
"mett' un bass kour ou un parc volaille dans la jungle ou va voir si les fauves y vient pas en band' organisé pou fé la fête à ce moment là pou un safari y vaut mieux reste enfermé dans out 4/4"