Boucan Canot :

Les filets anti requins sont en place


Publié / Actualisé
Les plagistes de l'ouest vont en partie retrouver les joies de la baignade en toute sécurité. En effet, l'installation des filets anti requins a été terminée ce mardi 15 janvier 2013 à Boucan Canot et elle le sera ce vendredi à Roches Noires. Au total les deux dispositifs de protection ont couté 50 000 euros financés par la commune de Saint-Paul. La zone protégée sera de 80m2 à Boucan et de de 100m2 aux Roches, a annoncé la mairie saint-pauloise ce mardi (Photo archives).
Les plagistes de l'ouest vont en partie retrouver les joies de la baignade en toute sécurité. En effet, l'installation des filets anti requins a été terminée ce mardi 15 janvier 2013 à Boucan Canot et elle le sera ce vendredi à Roches Noires. Au total les deux dispositifs de protection ont couté 50 000 euros financés par la commune de Saint-Paul. La zone protégée sera de 80m2 à Boucan et de de 100m2 aux Roches, a annoncé la mairie saint-pauloise ce mardi (Photo archives).

"Les filets ont été fabriqués à La Réunion et ils respectent toutes les normes de protection environnementale" a précisé la mairie. "Le but n'est pas de tuer les requins, mais de protéger les baigneurs" ajoute la commune saint-pauloise.  À Boucan Canot et à Roches noires, des équipes de surveillance complèteront le dispositif de protection.

L'installation des filets anti requins avait été envisagée dès le début des attaques répétées des requins le long de la côte ouest il y a près de deux ans. Il a fallu plusieurs mois d'études pour arriver à la concrétisation du projet.

A noter que la pose de ces filets arrive au moment où la mise en place de vigies requins a été retardée par l'État. La mairie de Saint-Paul a autorisé ce dispositif dès le mercredi 26 décembre 2012. Mais l'arrêté municipal ne peut être effectif tant que l'État ne permet pas aux vigies d'utiliser des arbalètes pour éloigner les requins dans le périmètre de la réserve marine. L'État avait donné son accord le mercredi 9 janvier, avant de faire marche arrière et de nouveau interdire l'accès aux vigies armées dans le périmètre de la réserve. Cette volte-face a déclenché la colère d'usagers de la mer. Ils seront reçus ce jeudi matin par le préfet Jean-Luc Marx.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Camegonfle, depuis son mobile, Posté
Bravo et un article sur la pose de filet quelques jours avant la rentree scolaire?