Risque requin - Roches Noires :

Les vigies requins enfin à l'eau


Publié / Actualisé
Après des mois d'impatience, les vigies requins se sont enfin mis à l'eau ce samedi 19 janvier 2013. La sécurisation de la pratique du surf et des activités nautiques a, en effet, débuté à 10 heures ce matin sur le spot des Roches Noires. Un exercice de simulation d'observation de requin a également été proposé. Les vigies ont six mois pour faire leurs preuves.
Après des mois d'impatience, les vigies requins se sont enfin mis à l'eau ce samedi 19 janvier 2013. La sécurisation de la pratique du surf et des activités nautiques a, en effet, débuté à 10 heures ce matin sur le spot des Roches Noires. Un exercice de simulation d'observation de requin a également été proposé. Les vigies ont six mois pour faire leurs preuves.

La pratique du surf et des activités nautiques sécurisée aux Roches Noires, cela est devenue une réalité depuis ce samedi 19 janvier. Après avoir obtenu l’autorisation de la préfecture pour six mois, les vigies requins se sont lancées à l’eau ce matin.

Ce dispositif, mis en place les mercredi et samedi de 10 heures à 15 heures sur le spot des Roches Noires, ou de Boucan Canot si les conditions météorologiques et l'état de la mer le permettent, comprend douze vigies, répartis en deux équipes de six apnéistes. Ces derniers sont à l’eau en alternance et en binôme par créneau d'une heure trente maximum, et sont équipés au mieux pour la surveillance (palmes, masques, tuba, combinaison, ceinture, gants, sifflet, arbalètes à flèches mouchetées soudées et débordoires). Ils sont accompagnés d'un zodiac.

Rappelons que le dispositif, annoncé pour le 26 décembre, dans un premier temps, devait entrer en vigueur ce samedi 12 janvier avant d’être à nouveau repoussé. L’État, qui avait donné son aval à la municipalité de Saint-Paul pour le lancement du dispositif et l’utilisation par les vigies d’arbalètes permettant d'éloigner les requins au sein du périmètre de la réserve marine, pendant les créneaux de surveillance, avait décidé de faire marche arrière le vendredi au soir. Il est revenu sur sa décision ce jeudi à l’issue d’une réunion en préfecture entre une délégation de représentants des associations PRR (Prévention Requin Réunion), OPR (Océan Prévention Réunion), de la ligue réunionnaise de surf, de la municipalité de Saint-Paul, et le préfet Jean-Luc Marx. Toutefois, les vigies requins auront six mois pour faire leurs preuves.

À noter que les surfeurs n’ont pas attendu cette autorisation pour se remettre à l’eau. Depuis quelque temps déjà, certains ont ainsi repris leurs habitudes aux Roches Noires. Visiblement pas plus inquiétés que ça par les autorités et les maîtres nageurs sauveteurs. Il faut dire que cela fait plus d’un an que les activités nautiques y sont interdites, tout comme à Boucan Canot, suite aux successions d’attaques de requins dans la zone.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Gérard , Posté
    Moi je pense que le préfet est trop gentil avec ces pèquenauds de surfeur ,La seule mesure réelle est d'interdire le surf sur la côté ouest de la réunion,ou à ses risques et périls .et basta .
    Bastien, Posté
    Du vrai foutage de gueule que ce soit fait juste avant la rentrée scolaire. Si j'étais parano, je dirais que c'était fait exprès pour que les jeunes restent toutes leurs vacances sur la terre ferme. Encore merci monsieur le préfet pour cette promptitude qui risque de devenir légendaire. Les Réunionnais sont quand-même de bonnes poires. On a toujours été trop gentils.