Plage des Brisants (Saint-Gilles) :

L'adieu à Stéphane Berhamel, 36 ans, tué par un requin


Publié / Actualisé
Associations d'usagers de la mer, clubs de surf, pécheurs, associations de prévention du risque requin, amoureux de la mer, personnalités politiques, dont Emmanuel Séraphin, adjoint à la députée-maire de Saint-Paul et Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, anonymes, et passionnés, de nombreuses personnes sont rassemblées sur la plage des Brisants à Saint-Gilles ce dimanche après-midi 12 mai 2013. Ce mercredi à cinquante mètres à peine du lieu de rassemblement, Stéphane Berhamel, un bodyboarder de 36 ans, était attaqué et tué par un requin. Il était à La Réunion en vacances avec son épouse. Le couple avait choisi l'île pour passer son voyage de noces. Stéphane Berhamel était père d'un petit garçon de 18 mois. Ce dimanche il s'agit de lui rendre un dernier hommage, après celui, spontané, déjà rendu ce jeudi au lendemain du drame. À noter la présence, ce dimanche, de Fabien Bujon, le surfeur attaqué par un requin le 5 août 2012 sur le spot de Saint-Leu. Le squale était parvenu à lui arracher la main et le pied droits
Associations d'usagers de la mer, clubs de surf, pécheurs, associations de prévention du risque requin, amoureux de la mer, personnalités politiques, dont Emmanuel Séraphin, adjoint à la députée-maire de Saint-Paul et Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, anonymes, et passionnés, de nombreuses personnes sont rassemblées sur la plage des Brisants à Saint-Gilles ce dimanche après-midi 12 mai 2013. Ce mercredi à cinquante mètres à peine du lieu de rassemblement, Stéphane Berhamel, un bodyboarder de 36 ans, était attaqué et tué par un requin. Il était à La Réunion en vacances avec son épouse. Le couple avait choisi l'île pour passer son voyage de noces. Stéphane Berhamel était père d'un petit garçon de 18 mois. Ce dimanche il s'agit de lui rendre un dernier hommage, après celui, spontané, déjà rendu ce jeudi au lendemain du drame. À noter la présence, ce dimanche, de Fabien Bujon, le surfeur attaqué par un requin le 5 août 2012 sur le spot de Saint-Leu. Le squale était parvenu à lui arracher la main et le pied droits

Des brassées de fleurs sont posées sur le sable avant d'être lancées à la mer. On se tient la main, on se serre les uns contre les autres, on a du mal à cacher ses larmes, l'émotion était à son comble ce dimanche après-midi. L'épouse de Stéphane Berhamel, qui a assisté au drame de la plage, a regagné la Métropole, Métropolitain en vacances dans l'île, la victime ne connaissait personne à La Réunion, peu importe, ceux qui étaient là ce dimanche lui ont rendu hommage comme on dit adieu à un proche disparu.

L'heure n'est pas à l'invective, elle est celle du recueillement. Il a été fervent.

Le moment des questions et forcement de la reprise de polémique sera pour plus tard. Dès ce lundi sans doute. Une réunion d’urgence du Comité opérationnel réunionnais de réduction du risque requin est prévue ce lundi 13 mai à la préfecture. "Cette séance de travail aura pour objectif de tirer toutes les leçons utiles de ce drame à ce stade, afin d'améliorer encore et autant que possible les actions de prévention qui sont conduites depuis deux ans à La Réunion", a indiqué la préfecture dans un communiqué publié ce vendredi.

Seront invités à ce comité opérationnel les membres du CO4R : les élus des communes littorales de l'ouest et du sud, de la Région, les services de l'Etat, l'Institut de recherche pour le développement (IRD), la Réserve naturelle marine de La Réunion, la Ligue de surf, le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins, le Comité olympique et sportif de La Réunion, le Comité régional d’études et de sports sous marins, l'association Prévention risque requin (PRR). L'Institut régional du tourisme (IRT) y sera associé.

Thierry Robert veut rouvrir la pêche au requin

Pour sa part dans un communiqué publié en début d'après-midi, le député-maire de Saint-Leu, Thierry Robert, a souligné, vendredi qu'il a préparé avec ses services "un projet d'arrêté autorisant le prélèvement préventif des requins sur tout le territoire maritime de Saint-Leu placé sous sa responsabilité". Il a précisé que "suite à un entretien téléphonique, ce jour même (vendredi 10 mai), avec Monsieur le Préfet de La Réunion, qui annonce la tenue d'une réunion de crise lundi 13 mai 2013 à 15 heures pour décider des mesures significatives pour prévenir le risque requin", il a décidé de "suspendre la publication de son arrêté dans l'attente des décisions qui seront prises à l’issue de cette réunion". Il a terminé son communiqué en prévenant "toutefois, si aucune mesure réellement adaptée aux risques connus n'est prise au terme de cette nouvelle réunion de crise, l'arrêté sur les prélèvements préventifs sera publié et mis en application".

La ligue de surf estime que La Réunion est championne du monde de la protection des squales

Quant à la Ligue de Surf, les clubs de surf affiliés, les associations OPR et PRR, le collectif WEST, ils ont affirmé dans un communiqué publié vendredi soir : "on peut raisonnablement penser au vu de ces données que La Réunion se trouve à la pointe de la protection des squales dans le monde. Les usagers de l’océan ne veulent plus servir de cobaye à une vaste expérimentation. Ils demandent donc, notamment, que" le risque requin soit clairement expliqué aux touristes et à la population, que soient communiquées les conclusions intermédiaires du programme CHARC ainsi que les données brutes des relevés acoustiques tel que cela avait été décidé par le préfet en juillet 2012, ces données pouvant contribuer à la prise de décision lors de la mise à l’eau des activités nautiques, un réaménagement de la réserve marine au niveau des zones d’activités nautiques et le rétablissement de l’équilibre en régulant la population de requins tigres et bouledogues dans le respect de l’écosystème".

Huguette Bello suspend le dispostif des vigies requins

À noter également que dans un courrier adressé  au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et rendu public ce samedi 11 mai 2013 après-midi, Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul, annonce la décision de la commune saint-pauloise de "suspendre l'action de sécurisation des activités nautiques qu'elle assure avec les vigies sous-marines". La décision, dit la députée-maire a été prise "dans l'attente d'une décision du Comité Opérationnel de Réduction du Risque Requin à La Réunion et en commun accord avec l'Association Prévention Risque Requin à la Réunion (PRR). Huguette Bello demande aussi au Premier ministre que "les compagnies aériennes diffusent des informations sur les conditions de pratiques des activités nautiques à leur arrivée dans l'île".

Pour rappel, dix attaques de requins, dont quatre mortelles, ont eu lieu entre celle de ce mercredi 8 mai 2013 et février 2001.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

François le surfeur, Posté
Vous avez raison, l'heure n'était pas à la polémique, pourtant certains politiques présents ont tenté comme d'habitude de faire de la récupération. Cela ne les honorent pas. RIP Stéphane. Mes sincères condoléances à la famille
Vincent Lerierk, Posté
Repose en paix Stéphane. Toutes mes condoléances à ta famille. Bon courage à ton épouse et à ton petit garçon