Risque squale :

Saint-Leu : Thierry Robert autorise la pêche aux requins


Publié / Actualisé
Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu a annoncé ce lundi soir qu'il autorise la pêche aux requins "sur tout le territoire maritime de la commune de Saint-Leu". Il a pris cette décision à l'issue de la réunion du comité opérationnel réunionnais de réduction du risque requin qui eu lieu lundi après-midi en préfecture, "où rien n'a été décidé" estime l'élu saint-leusien. "J'ai aussi pris cette décision car en cas d'accident de nouvelle attaque de requin sur un surfeur ou un baigneur, je ne veux pas être tenu pour responsable en tant que maire" explique-t-il dans la conférence de presse qu'il a tenue en début de soirée à l'aéroport Roland Garros d'où il devait s'envoler pour Paris. Dans l'arrêté municipal, il est précisé que la commune saint-leusienne achètera les squales au prix de 7 euros le kilo " dans la limite de cinquante requins bouledogue à compter de la publication de l'arrêté".
Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu a annoncé ce lundi soir qu'il autorise la pêche aux requins "sur tout le territoire maritime de la commune de Saint-Leu". Il a pris cette décision à l'issue de la réunion du comité opérationnel réunionnais de réduction du risque requin qui eu lieu lundi après-midi en préfecture, "où rien n'a été décidé" estime l'élu saint-leusien. "J'ai aussi pris cette décision car en cas d'accident de nouvelle attaque de requin sur un surfeur ou un baigneur, je ne veux pas être tenu pour responsable en tant que maire" explique-t-il dans la conférence de presse qu'il a tenue en début de soirée à l'aéroport Roland Garros d'où il devait s'envoler pour Paris. Dans l'arrêté municipal, il est précisé que la commune saint-leusienne achètera les squales au prix de 7 euros le kilo " dans la limite de cinquante requins bouledogue à compter de la publication de l'arrêté".

Thierry Robert se doute que son arrêté va être attaqué par le préfet et avoue "j'ai hâte que cette procédure soit enclenchée. Cela permettra à la justice de dire qui des maires ou de l'État est responsable en cas d'attaque de requins sur des personnes".

Il estime d'ailleurs que cette recherche de responsabilité est aussi la principale préoccupation de l'État qui "aujourd'hui veut se protéger de toute plainte". Il précise à ce propos "personne n'est capable de dire qui est responsable, les maires ou l'État". D'ailleurs, dit-il "si la commune de Saint-Paul a décidé de retirer les vigies requins c'est parce que si quelqu'un se fait attaquer alors que les vigies étaient à l'eau, c'est la commune de Saint-Paul qui est responsable". Affirmant qu'il ne veut pas "faire de coup médiatique", il termine, "j'attends avec impatience que la justice tranche".

En attendant, Thierry Robert a donc décidé de publier son arrêté. Samedi, il avait annoncé qu'il le ferait "si la réunion de ce lundi" ne proposait pas de solution le satisfaisant.

L'article 1 de cet arrêté note : "les prélèvements préventifs de requins de type bouledogue, aux fins de diminuer les risques certains qui sont encourus, par une régulation adaptée de cette espèce hautement nuisible pour l’homme, sont autorisés sur tout le territoire maritime de la commune de Saint-Leu, à partir du rivage, placé sous la responsabilité du maire".

Il est ensuite précisé que "les requins bouledogues prélevés en mer devront être remis aux services de la commune sur le port de plaisance de la ville" et que "la commune achète les requins bouledogues de plus d’un mètre cinquante obtenus (…) au départ de la ville de Saint-Leu, au prix de 7 euros par kilogramme de poids vif ; dans la limite de cinquante requins bouledogue à compter de la publication du présent arrêté".

Pour rappel, le principe de pose de drumlines en baie de Saint-Paul et la relance des prélèvements de requins en vue de détecter s'ils sont porteurs ou non de la ciguatera ont été acté au cours de la réunion en préfecture du comité opérationnel réunionnais de réduction du risque requin mais aucune mesure immédiate n'a été prise.

www.ipreunion.com

   

11 Commentaire(s)

Mostrofred, Posté
@Elji: si personne ne pleure sur ce genre de problème, qui le fera? Il faut bien que des personnes plus sensées réagissent, sinon on court à la catastrophe.. Arrêtez d'avoir un comportement si anthropocentrique!
Qui sommes-nous pour prendre la liberté d'exterminer tel ou tel animal sous prétexte qu'il présente un risque qd on surfe?? Va-t-on ensuite exterminer les fauves en Afrique parce que qq illuminés ont envie de courir en toute sécurité dans la savane? On n'est pas les rois du monde, on en fait partie, au même titre que les requins!
Vous appelez ça de l'action? une décision? Oui, une décision politique prise par un élu qui veut se couvrir. Comme si le fait d'exterminer une cinquantaine de requins allait résoudre le problème de la Réunion.
Autour de la Réunion, il y a l'océan; dans l'océan il y a des animaux potentiellement dangereux et il faut faire avec.. Ils ont autant de légitimité que nous sur cette terre et sont d'ailleurs là depuis bien plus longtemps que nous.
Si on surfe, on sait qu'on prend un risque et on l'assume. J'ai personnellement plongé plusieurs fois à la Réunion en septembre dernier, je savais pertinemment que je prenais un risque, certes moins important qu'un surfeur ou un bodyboarder, mais un risque qd même. Je n'ai pas vu l'ombre d'un requin. Je ne peux pas comprendre que des êtres logiquement doués de raison puissent se désintéresser de la cause animale en se disant: "les hommes d'abord, les animaux, on s'en fout".
Il y aura toujours qqn pour aller surfer ds de mauvaises conditions, et il y aura tjs des requins pour les attaquer, volontairement ou pas. La faute à qui? La nôtre après tout.. inconscience des surfeurs combinée à la raréfaction de la nourriture des squales grâce à notre surpêche créent forcément des tragédies.
Quid de Maurice? Qu'est-ce qui attire les requins à la Run alors que Maurice n'est qu'à 250km? Moins de surf? Moins d'écoulements de ravines qui rendent les eaux troubles affectionnées par les bouledogues? Sauf erreur ou manque d'infos de ma part, on n'entend jamais parler d'attaques autour de Maurice.
Un détail m'échappe peut-être mais bon. Si qqn a la réponse à cette question, je suis preneur vu que le seul endroit où j'ai croisé des requins, c'est justement à Maurice..
Sur ce, je remets le bonjour aux courageux membres de Sea Shepherd et leur souhaite bien du courage pour faire entrer dans le crâne des gens qu'on ne peut pas vivre sans la nature, mais uniquement en symbiose avec elle. Pour l'instant, on bousille tout vitesse v-v'
Penti, Posté
la connerie humaine repousse ses limites... On rappelle aussi que M. Robert est prêt à dépenser plus de 50 000 euros d'argent communal (oui, 50 requins de 150 kilos en moyenne x 7 euros) pour envoyer des requins (nuisibles aux surfers imprudents mais essentiels )à l'écosystême de l'océan) à l'équarrissage... Et c'est le même guignol qui s'enchainait aux grilles de la préfecture parce qu'il n'avait pas de quoi payer ses employés communaux pour les écoles ??
XXL, Posté
La bêtise et la couardise font bon ménage à ce que je vois, j'espère que ce maire ne retrouvera pas son siège, il faut en tenir une sacrée couche pour croire que de prélever 50 requins pour faire plaisir à quelques surfeurs changera quelque chose au problème. Tant qu'on y est puisque les voitures font des morts supprimons le parc automobile, je suis complétement révolté par une telle attitude.
Boucanier, Posté
@ELji : vous avez tout à fait raison, il y a beaucoup de misères sur lesquelles pleurer à la Réunion. Des misères que vous seriez plus intelligents de vous occuper plutôt que de chasser les requins : misère sociale si présente le long des côtes réunionnaises mais que l'on cache aux yeux des touristes, misère écologique où l'on voit la Réunion qui se veut destination-phare de l'éco-tourisme mais qui malgré tout décide d'exterminer une espèce indispensable à la santé de son écosystème marin, qui veut supprimer une réserve marine sous de faux prétextes, qui laisse se déverser directement dans la mer ses eaux usées... Et misère humaine qui me fait pleurer quand je vois qu'un maire est près à payer 70.000? pour le confort de quelques uns de ses administrés alors que cet argent pourrait faire tant de bien à ceux (bien plus nombreux à mon avis) qui sont dans le besoin et que le "problème Requin" doit bien indifférer!
Boucanier, Posté
Le risque requin a toujours existé à la Réunion. J'ai souvenir de mon premier séjour dans cette île en juillet 1989. Et déjà à cette époque, un surfeur avait été attaqué par un requin. Pourtant, il n'y a pas eu de psychose comme c'est le cas maintenant. Décision politique électoraliste mais pas sûr qu'il y ait autant d'électeurs de la commune de St Leu qui soit ravis de voir partir 70 000? (poids moyen d'un requin bouldogue : 200kg x 7? du kilo = 1400? x 50 prises= 70 000?) dans cette chasse aux sorcières inutiles!!!
Amis surfeurs, rappelez vous juste que votre sport a été inventé par les Polynésiens qui vénéraient ceux que vous voulez exterminer. Si vous aimez autant le surf, respectez au moins sa philosophie!!
Ifan, Posté
Vous compter supprimer tous les requins de la planète pour continuer à surfer ici ou poser des grilles sous l'eau pour empêcher les autres de passer ? parce que dans un cas comme dans l'autre... y'a encore du boulot, lol !
T'inquiète pas pour ta "décision", ELji... Robert sait fort bien que de pêche au squale - légale du moins - il n'y aura point. Mais apparemment, pas tous ses électeurs... il aurait donc tort de se priver de cette couverture à peu de frais. Hihihi :)
Yotte, Posté
LAISSER LES REQUINS EN MER.MR ROBERT A QUAND UN ARRETE POUR INTERDIRE LE SURF
ED, Posté
L'homme est donc un sacré prédateur, devons-nous tous nous supprimer ?
C'est en cours ... à petit feu, lentement mais surement.
Sibylline - Faune marine, Posté
Si tout n'est qu'une question de responsabilités, le maire de Saint-Leu pourra compter sur nous, lors des prochaines élections municipales, pour l'aider à ne plus être responsable de quoi que ce soit !
Foisette, Posté
Et combien de requins faudra-t-il éliminer pour que les surfers soient tranquilles.... Et combien de montagnes faudra-t-il araser pour que les les alpinistes soient tranquilles....
ELji, Posté
Qu on arrete de tortiller du popotin, et qu on passe à l'action. Rien ne se decide, rien ne se fait. Au moins là, une décision est prise. Et ceux qui seront pris, on sera sûr que, eux au moins ne mangeront plus personne ...Séchez vos larmes les Ecolos, et trouvez vous d'autres miseres sur lesquelles pleurer ...