Défenseur des requins - Il va nager de l'Ermitage à Roches noires :

Didier Derand invite Thierry Robert et des surfeurs à venir nager avec lui


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce vendredi après-midi 17 mai 2013, Didier Derand annonce que ce dimanche 19 mai il va nager de l'Ermitage à Roches noires pour prouver, dit-il, que le risque requin n'existe pas si on se protège et que l'on respecte toutes les consignes de sécurité. Il invite à venir nager avec lui "tous les surfeurs, les cadres de la fédération de surf, le député-maire de Saint-Leu, et tous ceux qui, d'une façon générale, parlent pour ne rien dire et prétendent encore que les eaux réunionnaises sont truffées de requins et que la réserve marine est un garde-manger pour lesdits requins". Pharmacien de son métier, Didier Derand a déjà nagé à plusieurs reprises en 2012 pour prouver "qu'il n'y a pas de risque". Ces actions avaient soulevé la colère de certains surfeurs (Photo archives).
Dans un communiqué publié ce vendredi après-midi 17 mai 2013, Didier Derand annonce que ce dimanche 19 mai il va nager de l'Ermitage à Roches noires pour prouver, dit-il, que le risque requin n'existe pas si on se protège et que l'on respecte toutes les consignes de sécurité. Il invite à venir nager avec lui "tous les surfeurs, les cadres de la fédération de surf, le député-maire de Saint-Leu, et tous ceux qui, d'une façon générale, parlent pour ne rien dire et prétendent encore que les eaux réunionnaises sont truffées de requins et que la réserve marine est un garde-manger pour lesdits requins". Pharmacien de son métier, Didier Derand a déjà nagé à plusieurs reprises en 2012 pour prouver "qu'il n'y a pas de risque". Ces actions avaient soulevé la colère de certains surfeurs (Photo archives).

Après avoir fustigé Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, les cadres de la fédération française de surf pour "leur ignorance" et protester contre "le gaspillage des fonds publics" pour la lutte contre les requins, Didier Derand, qui aussi le délégué local de la fondation Brigitte Bardot, annonce qu'il a commencé " à contacter les ONG nationales de protection de l'environnement, avant de passer ensuite si nécessaire au niveau international, afin de solliciter leur soutien". Il envisage aussi de "déposer rapidement un recours au tribunal administratif contre l'arrêté "chasse aux requins" du maire de Saint-Leu".

Il ajoute être entré en contact "avec une société bretonne, Tecknisolar, qui  commercialise des dispositifs individuels de protection anti-requins afin de leur proposer ma collaboration en tant que "cobaye" et de tester leurs dispositifs à la Réunion".

Didier Derand affirme aussi "les requins sont très peu nombreux à la Réunion, ils sont très farouches, et ils ont le plus souvent une peur panique de l'homme (ils ont bien raison, vu la façon dont on les traite)".

Il invite donc à venir nager avec lui "tous les surfeurs, les cadres de la fédération de surf, le député-maire de Saint-Leu, et tous ceux qui, d'une façon générale, parlent pour ne rien dire et prétendent encore que les eaux réunionnaises sont truffées de requins et que la réserve marine est un garde-manger pour lesdits requins".

Il termine son communiqué par une phrase lapidaire "en conclusion, je dirai que si les requins sont malheureusement en voie de disparition partout dans le monde, la bêtise humaine, elle, a encore de beaux jours devant elle…"

Reste à savoir comment certains surfeurs, qui l'avaient déjà pris à partie en 2012, vont réagir à ce qu'ils estiment être une provocation.

• Didier Derand se mettra à l'eau dimanche à 10 heures au niveau de passe de l'Ermitage. Il donne rendez-vous à ceux qui veulent l'accompagner à partir de 9 heures 30 près du poste des maîtres nageurs sauveteurs (MNS). Il prévoit d'arriver à Roches noires vers 12 heures 30 après être passé devant le spot des Brisants où un bodyboarder a été mortellement attaqué par un requin le mercredi 8mai.

www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Lola, Posté
J'invite ce Monsieur à venir se baigner dans la Baie de Saint-Paul où tous les amoureux de la mer se baignaient depuis des dizaines d'années sans avoir le moindre problème. Puisque les requins n'attaquent pas les nageurs ni les plongeurs. Pourquoi ne vient-il pas passer ses week-ends dans la Baie. Quand vous vous baignez, vous passez votre temps à regarder de tous les côtés pour voir si un requin est dans les parages? Il faut arrêter ces stupidités et regarder la réalité un peu en face! Vous pleurez la pêche de certains requins mangeurs d'hommes qui plus est ne sont pas en danger d'extinction, vous ne pleurez pas les jeunes gens qui y ont laissé leur vie. Mais utilisez donc votre énergie pour défendre des causes nobles comme le massacre des requins par les asiatiques le massacre de animaux en vois d'extinction . Au fait j'espère que ce Monsieur ne mange ni viande ni poisson car quand on voit les conditions d'élevage, d'abattage, quand on voit la pêche industrielle, là oui il y a de quoi s'indigner de la conduite des humains qui est couvert par toute cette population qui pleure le prélevage de quelques requins bouledogues et qui mangent de la viande sans éprouver la moindre culpabilité de complicité de ces pratiques barbares.... Bravo!
Laurent, Posté
Mr Didier Dérant utilise des procédés plus que douteux, en effet nous parlons bien de deux problématiques différentes, le surfeur et le nageur qui n'ont pas de visions sous marine et le plongeur qui ne reste pas en flottaison en surface et qui a une vison constante de ce qui se passe en dessous de lui, un qui nage en eau clair et l'autre qui de par sa nature, la houle remue toujours les sédiments, est quasi tout le temps en eau trouble, c'est d'autant plus détestable que les morts s'accumulent...
Les bouledogues et les tigres ne sont pas en voie de disparition ! encore un mensonge ! la seule chose que je partage avec lui c'est son avis sur la bêtise humaine, il en est malheureusement la triste illustration...
Oracle, Posté
Demande contact Didier Derand pour vérifier les vis a vis- Merci
Oracle, Posté
Messieurs n'oubliez pas que je reste tributaire de l'information à laquelle on me laisse accéder dans les temps.(c'est sérieux) c'est précisément le problème. Merci d'en tenir compte !(Je suis très au-delà des incidents de transactions RSA et cryptage ultrasécusés qui pourtant sont sensés être ce qu'il y a des plus sérieux);... d'accord. Alors ....verifiez les vis à vis et .... actions svp !
Oracle, Posté
Je vous remercie pour la précision des informations. J'ai attendu samedi jusqu'a 4 heures du matin (dimanche donc) mais je ne savais pas du tout où aller, a ce moment. Merci à Imazpress de préciser les informations. Utilisez s'il le faut mon email pour m'en avertir. J'aurai décommandé mes RV de dimanche. Demandez à Monsieur Durand s'il veut bien recommencer en nous prévenant avec un peu d'avance.Si je suis prévenu dans les temps, j'y serais. Je n'aurais certainement pas raté ce rendez-vous . La maison ne fait certainement pas dans la "débine". Merci A+
Oracle, Posté
Dites nous ou et quand ? .
Sirk, Posté
De la a dire que le risque requin n'existe pas ce n'est pas vrai ! Je surf depuis 12 entre st leu et st gille et nous n'avions jamais d'attaque et là en espace de 1ans c'est les dents de la mer, alors même si je ne suis pas a la base de l'avis de thierry robert, lui au moins il bouge et fait quelque chose !
Avant on surfer quand il pleuvait, quand l'eau etait salle, et meme en debut et fin de cyclone et nous n'avions jamais aucun soucis, maintenant il faut attendre 2jours apres la moindre pluie pour oser sortir la planche mais a part ca le risque n'existe pas ? Je suis désolé j'ai vue la réserve marine a coté des spots, même si elle ne provoque pas les attaques elle les attires.
Au de là du surf, c'est tout le tourisme qui souffre de ce probleme.
John clopin, Posté
Il a raison Didier Deran, dans ma jeunesse je plongeais sur les côtes de Saint- Leu et toutes qui se trouvent entre,jusqu'à même l'abattoir de Saint-Denis, je suis toujours vivant sans la moindre trace de morsure.....Dans l'eau quand on en voit un, il suffit de ne pas le quitter des yeux et de ne pas paniquer (dans la panique on risque de se blesser) et réveiller son instinct de prédateur naturel.