Selon un communiqué du CHU de La Réunion :

Attaque de requin : l'état de santé de Tanguy est "rassurant"


Publié / Actualisé
Selon un communiqué du CHU de La Réunion, l'état de santé de Tanguy, le baigneur de 24 ans victime d'une attaque de requin à l'Etang-Salé samedi 26 octobre, est "rassurant". "Lui et ses proches ne demandent que de la tranquillité", précise l'hôpital de Saint-Pierre, où le jeune homme opéré en urgence samedi est toujours hospitalisé.
Selon un communiqué du CHU de La Réunion, l'état de santé de Tanguy, le baigneur de 24 ans victime d'une attaque de requin à l'Etang-Salé samedi 26 octobre, est "rassurant". "Lui et ses proches ne demandent que de la tranquillité", précise l'hôpital de Saint-Pierre, où le jeune homme opéré en urgence samedi est toujours hospitalisé.

Tanguy avait été attaqué par un requin samedi 26 octobre vers 16h30 alors qu’il se baignait au spot du Tournant à l’Etang-Salé, dans une zone interdite à la baignade et aux activités nautiques par l’arrêté préfectoral. Le jeune homme – dont la jambe droite a été sectionnée par le squale – avait pu être ramené au bord par un de ses amis. Il a été opéré en urgence samedi soir, son pronostic vital étant alors engagé.

Il s'agit de la troisième attaque de squale sur l'homme recensée cette année à la Réunion. La dernière remontait au 15 juillet, une jeune fille avait alors été tuée dans la baie de Saint-Paul alors qu'elle se baignait à quelques mètres du bord.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Bonne nouvelle!, Posté
Je peux à présent profiter de cette nouvelle qui rassure sur l'état de ce jeune garçon pour ne plus me taire. Je le disais pas par respect et ne pas rajouter alors que tanguy luttait pour la vie.
Mais je trouve honteux, scandaleux que des personnes se soit ainsi servi de lui si outrageusement pour faire avancer leur petit interets lobbyistes. Ce n'est pas la premiere fois, déjà les anciennes tragédies avaient été insolemment utilisé, instrumentaliser pour servir les propos extrémistes de quelques (supprimé pour injures - ipreunion.com) des plages! Il y a une limite à la décence. Elles ont été franchies. Honte à ceux qui par leur propos incitent constamment à enfreindre les regles de sécurité et qui ensuite se serve des drames pour faire avancer leur lobbys plagistes. Ca suffit.