Étude sociologique sur le comportement des usagers de la mer :

Crise requin : quand la préfecture s'adresse à une société irlandaise


Publié / Actualisé
Dans le cadre de la gestion de la crise requin, la préfecture et la DEAL (Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement) avaient lancé un appel d'offres en vue de mener une étude sociologique sur le comportement des usagers de la mer. Selon une information de Radio Festival, la préfecture aurait tranché en faveur d'une société irlandaise, Public Système Hopscotch, pour mener cette étude dont le but est d'améliorer la communication de crise auprès du grand public. Ce choix lointain ne manquera pas de surprendre, d'autant que cette société spécialisée dans les relations publiques ne semble pas experte en communication de crise et apparaît très éloignée des réalités réunionnaises...
Dans le cadre de la gestion de la crise requin, la préfecture et la DEAL (Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement) avaient lancé un appel d'offres en vue de mener une étude sociologique sur le comportement des usagers de la mer. Selon une information de Radio Festival, la préfecture aurait tranché en faveur d'une société irlandaise, Public Système Hopscotch, pour mener cette étude dont le but est d'améliorer la communication de crise auprès du grand public. Ce choix lointain ne manquera pas de surprendre, d'autant que cette société spécialisée dans les relations publiques ne semble pas experte en communication de crise et apparaît très éloignée des réalités réunionnaises...

D’après son site internet, la société irlandaise Public Système Hopscotch est "un groupe d’agences de communication spécialistes de relations publiques, de l’événement, du digital et du marketing". Dans ses domaines de prédilections, l’entreprise serait "leader en France" grâce à ses "systèmes de communication innovants qui agissent durablement sur l’opinion et les comportements des publics internes et externes des marques, des entreprises et des institutions".

Est-ce cela qui a séduit la préfecture de La Réunion ? Toujours est-il que Public Système Hopscotch a été préférée à d’autres sociétés – dont certaines locales – comme l’a indiqué à Radio Festival une personne proche du dossier ayant souhaité rester anonyme : "La préfecture a sélectionné Public Système Hopscotch, qui n’a aucune compétence en communication de crise d’après leur site internet."

Outre ses domaines de compétence, c’est aussi son origine qui pose question : "Basés à Dublin, ça veut dire qu’ils ne connaissent pas du tout les spécificités réunionnaises, ni même la communication autour du risque requin, donc je suis assez dubitatif quant au résultat et estomaqué qu’on puisse prendre une société étrangères alors qu’il y avait des compétences locales...", poursuit la source proche du dossier.

Alors pourquoi se tourner vers une entreprise irlandaise pour traiter un problème réunionnais ? La question a été posée à la préfecture qui n'a pas donné suite aux demandes d'explications de Radio Festival.

Cette étude sociologique, dont le but est de trouver les bons argumentaires pour gérer la crise requin auprès du grand public, devait commencer en octobre, mais a pris un peu de retard. Les résultats ne sont pas attendus avant un an.

www.ipreunion.com

   

11 Commentaire(s)

Yann AMARRE YAB 974, Posté
Oui bien sûr !!!! ET C'EST NORMAL QU'UNE ETUDE SOCIOLOGIQUE SOIT MENEE PAR TOUT... SAUF DES SOCIOLOGUES ??? DES EXPERTS EN COMM VOUS DITES ??? Tssss !!! JE ME DEMANDE CE QUE LEURS SPONSORS COMME MICROSOFT, HEAVEN PAR EXEMPLE ONT AVOIR AVEC LA SOCIOLOGIE !!!!!
A l'aire d'internet, c'est facile à vérifier: ALLEZ VOIR PAR VOUS MÊME A CETTE ADRESSE INTERNET: http://www.publicsystemehopscotch.com/ CETTE COMPAGNIE EST SPECIALISEE DANS LA COMMUNICATION D'EVENNEMENTIELS ET LE MARKETTING DE MASSE...
C'EST PAS LE FAIT QU'ILS SOIT IRLANDAIS QUI ME CHOQUE QUAND JE VOIS CA !!!
ON A LE DROIT DE SE DEMANDER POURQUOI LE PRÉFET INVESTIT L'ARGENT PUBLIC DANS UNE SOCIETE DE COMM POUR COMPRENDRE LE COMPORTEMENT DE LA MAJORITÉ DES GENS QUI NE VONT PLUS DU TOUT A LA MER....
ET MÊME SI IL Y A DIX PELÉS ET TROIS TONDUS, IL Y A DES ATTAQUES SUR LES BAIGNEURS !!! C'EST FOU QUE LES GENS PARLENT ENCORE DE SURFEURS... (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)
Runecoeur, Posté
Il ne s'agit plus là des surfeurs ! Mais des baigneurs, aussi, et ... des touristes !!
Une ile sans accéder à la mer ???
Quant à l'appel d'offre : l'intitulé exact était : "Analyse de la crise requin à La Réunion dans les champs des sciences sociologiques, de l'information et de la communication et définition d'une stratégie de communication de crise et hors crise"
Or : cette société n'a AUCUNE compétence en sociologie !!!
Pour info et pour répondre à "taralacreme", il était stipulé dans l'AO que tout un chacun pouvait se procurer, dans les critères d'attribution : "Les compétences et expériences des intervenants proposés:
-compétences ou expériences impératives dans la conduite d'étude
sociologique, de société, et enquête en particulier dans le domaine des
relations hommes-natures idéalement dans des contextes de crise
(sanitaire par exemple), ou de gestion du risque. Une expérience de la conduite d'étude en sciences humaines dans un contexte de gestion de
grands prédateurs (au mieux requins) est un plus.
- compétences ou expériences impératives en sciences de l'information
et de la communication et idéalement en sciences politiques. Des
compétences en anthropologie et en médiation scientifique, en
économie, psychologie, géographie/cartographie, et biologie sont un
plus mais ne sont pas impératives.
- connaissance et expérience dans le champs des sciences humaines
idéalement en DOM et au mieux à La Réunion, ou dans des pays
exposés au risque requins (Afrique du Sud, Australie). Une expérience
dans le champ des sciences humaines dans des pays gérant des menaces
liés à des grands prédateurs est un plus."
==> Rien de tout cela ne figure sur le CV/site Web de Public System Hopcotch !!!
Lorsque l'on tente de savoir s'ils ont des correspondants à La Réunion ... On tombe sur ... un directeur commercial de ... l'IRT !!! basé à ... Paris !!!
Quant à la différence de prix, de source proche, elle était très faible .
Reste à savoir si c'est par peur des pressions que certaines associations auraient effectuées sur une boite locale ==> C'est faire insulte au professionnalisme des sociétés ici.
Encore un cas de goyave de France ?
Ou bien une volonté de ne pas faire avancer ce dossier ?
Runecoeur, Posté
Bizarre que seulement, seulement sur ce dossier on érige soudain les subventions de l’État ou de l'Europe ... ??? Et pourtant, cela s'applique à tout, ici, et ce n'est jamais le discours tenu ... Bizarre Bizarre ...
Une société qui répond à un tel appel d'offre DEVRAIT connaître les spécificités de La Réunion ET être experte en gestion de crise, et non en ... marketing pour des sociétés privées !!!
Quel argumentaire a-t-on, ici ??? Serait-ce le début de "systèmes de communication innovants qui agissent durablement sur l’opinion et les comportements des publics" ou de "manipulation du public "???
Usagers de la mer..., Posté
comportement des usagers de la mer..... il n'y en a plus , c'est interdit.. ! on marche sur la tete sur cette ile .. et on jette l'argent à la mer justement..
Requin blanc, Posté
moi je pense que la prefecture et le prefet i marche su la téte comme pou il serais tan de dire alu retourne d ou lu viens ; qui la vu un requin attaque un monde en irlande mi crois que le prefet ou bien le petit gros que la compare a lu avec harnold na copain dans la sosieté et i graisse zot pate en passantlé temps fout tous sa hors d etat de nuire ma donne a zot mon vrais point de vu i fo prend le band boug comportementaliste attache a zot et fout dans l eau
Daazibao, Posté
La fête continue... après une ambassadrice du "far" nord voilà des spécialistes... du "far" nord!!!
, Posté
Pour un moment, les surfeurs ne pourraient-ils pas ranger leur planche? C'est trop leur demander, de faire une pause? Pas d'arrêter pour toujours, de faire une pause! C'est si difficile à comprendre? On peut retirer son permis à un chauffard mais le surfeur a le droit d'exposer sa vie - et celle des autres parfois - sans qu'on puisse rien lui dire? Quand la lave du volcan dévale les pentes, y a beaucoup de monde qui reste devant? Quand un tsunami déferle, tout le monde se jette à l'eau? Pour la mer, c'est pareil : on évite, pour un temps, le temps de trouver des solutions. Ou on assume le pire de ce qui peut nous arriver.
Konoz, Posté
Pardon mais je ne comprends pas bien l'article ? L'appel d'offre est sur une étude ou du conseil ?
Une fois cela défini, on pourrait mieux comprendre pourquoi l'appel n'a pas été remporté par un société réunionnaise. Il faudrait aussi savoir le rapport d'importance entre le montant et le reste des autres facteurs qui aident à prendre la décision ? Car il est fréquent que le prix domine les autres aspects, et de fait, une "grosse" structure, même étrangère, peut y répondre plus aisément.
Alcibiade, Posté
Le problème requin ne sera pas résolu par de la communication, quand bien même elle viendrait d'Irlande, d'Ecosse ou de Tataouine… Une étude de plus pour gagner du temps, en fait en perdre, sans parler de l'argent public qui va avec, pour donner l'impression que l'on agit. Le seul devoir de l'Etat en la matière est d'assurer la sécurité des personnes, de rendre les zones balnéaires à la population, en éloignant le risque requin. Tout le reste n'est que baratin et enfumage…
Runecoeur, Posté
Bizarre que seulement, seulement sur ce dossier on érige soudain les subventions de l'État ou de l'Europe ... ??? Et pourtant, cela s'applique à tout, ici, et ce n'est jamais le discours tenu ... Bizarre Bizarre ...
Une société qui répond à un tel appel d'offre DEVRAIT connaître les spécificités de La Réunion ET être experte en gestion de crise, et non en ... marketing pour des sociétés privées !!!
Quel argumentaire a-t-on, ici ??? Serait-ce le début de "systèmes de communication innovants qui agissent durablement sur l'opinion et les comportements des publics" ou de "manipulation du public "???
Tartealacreme, depuis son mobile, Posté
Le but de l'appel d'offre : "mener une etude sociologique sur le comportement des usagers de la mer." En quoi une societe qui repond a une telle demande devrait-elle etre experte en gestion de crise requin ? Appel d'offre europeen, reponse europeenne. Et puis l'eternelle pleurnicherie : "il y a une societe reunionnaise qui avait repondu". La belle affaire. Apparemment pas la meilleure reponse. Il faut savoir ce que l'on veut. Recevoir des subventions de l'etat ou de l'Europe, tout le monde est d'accord. Accepter la concurrence europeenne la il n'y a plus personne. Pourtant il n'y a qu'en se confrontant a la concurrence qu'on progresse.