Avec 5 décès sur un total de 38 dans le monde :

Requins : 13 % des attaques mortelles ont eu lieu à La Réunion depuis 2011


Publié / Actualisé
La Réunion : 840 000 habitants, 2500 km2 et un peu plus de 13 % des attaques mortelles de requins depuis 2011. Se basant sur les données du site Shark attack file info, le journal 20 Minutes avait calculé en juillet dernier la part réunionnaise des attaques de squales à travers le monde, au lendemain du décès de la jeune Sarah, tuée en baie de Saint-Paul. Cette part s'élevait alors à 15,15 % depuis 2011 et 25 % en 2013. Depuis, plusieurs nouveaux décès dus aux squales ont eu lieu, notamment en Australie et à Hawaii, la proportion réunionnaise s'établissant désormais à 13,15 % depuis 2011 (5 sur 38) et à 15,4 % pour l'année 2013 (2 sur 13).
La Réunion : 840 000 habitants, 2500 km2 et un peu plus de 13 % des attaques mortelles de requins depuis 2011. Se basant sur les données du site Shark attack file info, le journal 20 Minutes avait calculé en juillet dernier la part réunionnaise des attaques de squales à travers le monde, au lendemain du décès de la jeune Sarah, tuée en baie de Saint-Paul. Cette part s'élevait alors à 15,15 % depuis 2011 et 25 % en 2013. Depuis, plusieurs nouveaux décès dus aux squales ont eu lieu, notamment en Australie et à Hawaii, la proportion réunionnaise s'établissant désormais à 13,15 % depuis 2011 (5 sur 38) et à 15,4 % pour l'année 2013 (2 sur 13).

La part réunionnaise peut ainsi apparaître disproportionnée par rapport à la taille du territoire et la longueur du littoral, plaçant la petite île française au troisième rang mondial avec 5 attaques mortelles sur 38 depuis 2011, soit 13,15 %, juste derrière des pays beaucoup plus vastes où le risque est connu depuis des années : l’Afrique du Sud (7 attaques) et l’Australie (9 attaques).

Après une année 2012 marquée par un décès à Trois-Bassins - soit 10 % des morts dues aux squales cette année-là dans le monde -, 2013 a vu la proportion réunionnaise passer à 15,4 % avec deux attaques mortelles, le 8 mai à la plage des Brisants et le 15 juillet en baie de Saint-Paul. Pour cette année 2013, le nouveau site de la préfecture " Info requin " fait ainsi état de 6 attaques dont 2 mortelles, soit un taux de mortalité de 33 %.

Toujours pour cette année 2013, c’est toutefois la Jamaïque qui a subi le plus de drames avec 3 attaques mortelles, devant La Réunion, Hawaii et l’Australie, ayant chacun connu 2 décès dus aux squales.

www.ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Laurent, Posté
Merci Dav de ramener le débat sur un terrain un petit peu plus réel, humain et "logique".
Sans vouloir rajouter de l'huile sur le feu, les sempiternelles rengaines stipulant que la mer appartient aux requins me filent des boutons. Si on suit à la lettre leurs préceptes, il faut vite que chaque humain se suicide car il prive un animal de la jouissance d'un lieu ou d'un bien.
Si vous n'aimez pas la vie, n'en dégoûtez pas les autres...
Dav, Posté
La mer c'est pour les poissons, l'air c'est pour les oiseaux, la montagne c'est pour les loups ou les ours. Ouf, c'est puissant. "N'en déplaise" à certains, on surfait, se baignait, naviguait, toute l'année de 6 h à 18 h de Boucan à StPierre depuis les années 80 avec guère plus d'une attaque tous les 2 ans en moyenne depuis 30 ans. Ca restait non négligeable mais ç'était le risque résiduel incompressible dans l'écosystème de l'époque. Maintenant, toutes les activités nautiques sont mortes; je mets au défi un Réunionnais de laisser son marmaille tremper un pied sur la plage de l'Etang Salé: et il faudrait être fataliste et se dire que les bouledogues sont chez eux. Ben non; on lutte contre les pestes végétales alors on régule les pestes marines comme les bouledogues, quitte à laisser les requins de récifs, les tigres, les marteaux... tranquilles. Arretons de bouffer du thon, ça sera plus pertinent que de croire qu'on protège la mer en protégeant les bouledogues. Et surtout on nettoie le littoral et les ravines et on met aux normes les stations d'épuration. La plupart des personnes qui vomissent les baigneurs et surfeurs ne mettent jamais un pied dans l'eau car ils en ont une peur bleue , ça ne fait pas d'eux des interlocuteurs pertinents.
Gustin, Posté
Il faut laisser la mer aux requins, ils sont chez eux, c'est la vérité que cela vous plaise ou non
Ti mam'zel, Posté
Intolérable que certains s'en accommodent voire s'en réjouissent......"le requin est don son élément, et blablabla..."....Et pour cette seule année 2013 n'aurait on pas oublié la jeune victime d'Etang salé ? Que fait on sur une ile quand il nous est interdit de nous baigner ??? Que vont faire les jeunes bientôt ???? Situation catastrophique et dramatique ! Et pendant ce temps....on attend et on dépense des sommes considérables pour des études dont on ne publie pas les résultats au lieu de pêcher ces quelques poissons qui rôdent....Na point personne qui mange du poisson à la Réunion ? La honte...
Ticoq, Posté
c'est une triste réalité, la Réunion est championne du monde en dangerosité
n'en déplaise à certains qui se délecte de regarder les victimes finir en martyr

Ce sont les mêmes qui débordent d'arguments mensongers :
-comme si la Réunion était l'endroit le plus sale et le plus pollué de l'océan Indien ou de la planète...
- les pourcentages sont réels et ne veulent pas être entendu par ceux qui ont peur de perdre la face dans un débat devenu une vraie raison de vivre et qu'ils alimentent sans cesse
- et le pire c'est qu'il tente de banaliser la dévoration par un animal sauvage au même titre que des accidents de voiture… Et vous, allez-vous refusé d'aller dans le lieu favori de vacances parce qu'il il y a eu des accidents de voiture ? par contre, si vous voulez vous rendre dans une île tropicale, une destination de rêve, profiter un peu du soleil et de la plage et que l'on dit qu'il y a eu des corps déchiquetés à cet endroit par des prédateurs... vous réfléchirez à deux fois

la réunion un gros problème, les requins bouledogues est tigres ne sont plus péchés ici depuis 14 ans, il faut quand même avoir une très grande mauvaise foi pour nier une telle évidence
Mina, Posté
Bravo Ti-Louis
Je suis totalement d accord avec ton analyse et apprenons à nous comporter en citoyens responsables
Ti-Louis, Posté
Trois aspects : notre responsabilité collective ; les pourcentages "émotionnels "; une civilisation de barbares.


1 - notre responsabilité collective :

Continuons de prendre nos lits de ravines pour des dépotoirs, de larguer nos excédents d'eaux usées non traités dans la mer, nos vinasses d'usines à sucre, nos carcasses d'animaux morts ou abattus clandestinement et nous verrons les requins se presser pour avaler cette nourriture obtenue sans peine. Et, au hasard, confondre un humain avec une proie morte ou mourante.

On le voit, c'est prouvé que le requin est méchant et les humains trop gentils et victimes des horribles squales !

Au Brésil, les études ont mis en évidence que, plus d'une décennie après la fermeture de stations d'épuration ou d'abattoirs rejetant leurs déchets en mer, les requins abondaient encore autour de ces déversoirs de nourriture. Alors, au lieu de jurer la maman des élus, du préfet, des écolos, etc, ne serait-il pas temps de prendre conscience de notre irresponsabilité collective pour agir en humains doués de raison et régler, de manière intelligente, le problème que nous avons créé nous-mêmes.

2 - les pourcentages "émotionnels" faussant la réalité

Sortons des pourcentages. Ils ne font que masquer la réalité car, si, sur deux attaques de requins dans le monde, l'une se passe en Australie et l'autre à La Réunion, il est évident que, rapporter le nombre d'attaques mortelles à la population de la Réunion donnera un ratio attaque/population effrayant alors que le même calcul effectué par rapport à la population australienne n'aura rien de très inquiétant.

Deux attaques de requins dans le monde, dont une à La Réunion, ça donne 50% des attaques de requins à La Réunion. HORREUR !

Réfléchir à tout cela permettrait peut-être de sortir de l'émotion et de mieux poser les bonnes questions afin d'être mieux à même d'y apporter les bonnes solutions.

3 - une "civilisation" de barbares

Pour finir, quelle sorte de "civilisation" avons nous créé ? Six attaques de requins, 2 morts et 4 blessés et voilà l'opinion publique qui s'enflamme (et c'est vrai que, pour les familles des victimes, c'est horrible). De janvier à novembre 2013, 37 morts sur nos routes (dont 41% dus à l'alcool) et 634 blessés dont 189 graves. En 11 mois ! Mais qui, en dehors des familles des victimes, s'en émeut bien longtemps ? PERSONNE ! Sur les routes, combien continuent de rouler comme des gazés, combien roulent fortement alcoolisés et mettent en jeu leur vie et celles des autres usagers ? Et là, où sont les marches blanches, les associations d'usagers, etc ?

Mais c'est tellement plus facile de s'en prendre aux requins des mers !

Ti-Louis
Mina, Posté
A quoi servent tous ces chiffres? A RIEN!!!!
Les baigneurs n ont qu a respecter le milieu Marin auquel appartiennent les requins
Et si on noyait toutes les îles pour que les poissons puissent venir s y débattre ?
Il y a des problèmes plus importants a régler dans le monde que le plaisir de quelques baigneurs et surfers