L'arrêté requin est prolongé :

La baignade et les activités nautiques hors lagon restent interdites jusqu'au 15 février 2015


Publié / Actualisé
"Compte tenu de la forte présence de requins tigres et bouledogues à proximité des côtes réunionnaises (...) et nonobstant les avancées des différents projets de réduction du risque, les conditions ne sont pas réunies pour permettre une évolution de la réglementation de la baignade et des activités nautiques les plus exposées", indique la préfecture ce jeudi 28 août 2014. En conséquence, le préfet a décidé de reconduire la réglementation en vigueur, par la signature d'un nouvel arrêté préfectoral applicable à compter du 15 septembre 2014 et jusqu'au 15 février 2015. La baignade et les activités nautiques resteront donc interdites en dehors du lagon et des zones surveillées pendant encore près de six mois à La Réunion.
"Compte tenu de la forte présence de requins tigres et bouledogues à proximité des côtes réunionnaises (...) et nonobstant les avancées des différents projets de réduction du risque, les conditions ne sont pas réunies pour permettre une évolution de la réglementation de la baignade et des activités nautiques les plus exposées", indique la préfecture ce jeudi 28 août 2014. En conséquence, le préfet a décidé de reconduire la réglementation en vigueur, par la signature d'un nouvel arrêté préfectoral applicable à compter du 15 septembre 2014 et jusqu'au 15 février 2015. La baignade et les activités nautiques resteront donc interdites en dehors du lagon et des zones surveillées pendant encore près de six mois à La Réunion.

De l’avis de plusieurs acteurs de la gestion du risque requin, "on commence à voir le bout du tunnel" et à envisager le retour de certains activités nautiques dans des zones sécurisées. Mais pour la préfecture, l’heure est encore à la précaution et il n’est pas question d’autoriser de nouveau la baignade, le surf ou le body-board sur l’ensemble du littoral réunionnais. Au contraire, l’arrêté préfectoral limitant ces activités au lagon et à certaines zones surveillées – encore très limitées – a été reconduit jusqu’au 15 février 2015.

"Compte tenu de la forte présence de requins tigre et bouledogue à proximité des côtes réunionnaises (confortée par les observations de terrain, la persistance des signalements, les relevés de fréquentation du littoral par les requins marqués et par les prélèvements réalisés) et nonobstant les avancées des différents projets de réduction du risque portés de manière déterminé par l’Etat, les collectivités, la ligue de surf et le comité des pêches de La Réunion (évaluation en cours du dispositif des vigies requins, projet de déploiement de l’expérimentation Cap Requins...), les conditions ne sont pas réunies pour permettre une évolution de la réglementation de la baignade et des activités nautiques les plus exposées", indique ainsi un communiqué de la préfecture publié ce jeudi.

Le premier arrêté préfectoral du genre avait été pris le 26 juillet 2013, quelques jours après l’attaque de la jeune Sarah en baie de Saint-Paul. Il avait ensuite été prolongé le 1er novembre 2013, puis le 14 février 2014 et le sera donc encore le 15 septembre prochain jusqu’au 15 février 2015.

Malgré cette réglementation restrictive, deux attaques de squales se sont produites depuis l’entrée en vigueur de cet arrêté : le 26 octobre 2013 à l'Etang-Salé et le 22 juillet 2014 à Saint-Leu.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !