Une nouvelle manifestation est organisée une semaine après l'attaque d'Elio :

Crise requin : la colère des jeunes ne faiblit pas


Publié / Actualisé
Une semaine jour pour jour après l'attaque mortelle de requin dont a été victime le jeune Elio, une nouvelle manifestation est organisée ce dimanche 19 avril 2015 à Saint-Leu. A partir de 10 heures, les participants comptent se réunir à l'entrée nord de la commune de l'Ouest pour défiler jusqu'au cimetière. Le but : interpeller la population et les élus afin de montrer leur ras-le-bol face à la crise requin.
Une semaine jour pour jour après l'attaque mortelle de requin dont a été victime le jeune Elio, une nouvelle manifestation est organisée ce dimanche 19 avril 2015 à Saint-Leu. A partir de 10 heures, les participants comptent se réunir à l'entrée nord de la commune de l'Ouest pour défiler jusqu'au cimetière. Le but : interpeller la population et les élus afin de montrer leur ras-le-bol face à la crise requin.

Mercredi dernier, l'hommage organisé en la mémoire du jeune surfeur avait réunit près d'un milier de personnes sur la plage des Brisants. Une partie des participants s'était ensuite rendue devant la sous-préfecture de Saint-Paul afin d'être reçue par la représentante de l'Etat dans l'arrondissement l'Ouest de l'île. Les représentants des associations d'usagers de la mer ont également obtenu un rendez-vous avec le préfet un peu plus tard dans la journée.

Ce dimanche, ce sont à nouveau des jeunes qui sont à l'origine de cet appel à la manifestation. Via les réseaux sociaux, plusieurs pages communautaires ont appelé à montrer leur mécontentement face au traitement de la crise requin à La Réunion."Il faut qu'on montre au monde qu'Elio comptait plus que tout pour nous, qu'on est choqués et qu'on veut que les choses changent", annoncent les organisateurs. La circulation à Saint-Leu risque ainsi d'être perturbée ce dimanche, notamment sur la route longeant le front de mer.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Simon, Posté
Ras-le-bol... Oui, certes... Mais il n'est pas toujours facile/possible de trouver une solution pour tout.
La première des choses à faire, c'est de respecter les interdictions.
Ubald, Posté
Je comprend l'émotion suscitée par ce nouveau drame évitable en soi, si chacun faisait un effort pour respecter l'environnement ainsi que les consignes de sécurité...On peut aussi se montrer de temps en temps solidaire des 50% des réunionnais qui vivent ici sous le seuil intolérable de la grande pauvreté... A quand une marche des nantis pour réclamer JUSTICE pour les plus pauvres ?
Hypolite, Posté
Courage les jeunes, ne lâchez rien !
C'est malheureux de vous voir dans la rue car c'est l'aveu de notre échec, à nous vos parents, vos enseignants , les adultes dits responsables et censés vous protéger , la société en fait.
Une système englué dans des lois, des considérations et un immobilisme à l'image de ce pays qui n'arrête pas de reculer .
Il a fallu par exemple plus d'un an pour mettre en place de malheureux filets (qui par ailleurs sont régulièrement hors circuit pour cause de houle...c'est difficile )
Au delà du drame humain qui nous touche aujourd'hui et qui vous fait réagir, il y a un enjeu que nos politiques réunionnais sous estiment beaucoup( il suffit de lire leurs réactions dans la presse...) c'est l'enjeu économique.
La Réunion est définitivement associée à ce risque dans le monde .
Quid du tourisme tourné vers l'intérieur de l'île ?
Au vu du développement des infrastructures, et de la concurrence mondiale, il n'est (et ne sera pas ) suffisant pour compenser ce déficit d'image.
Une ile d'outre mer ou on ne peut se baigner que dans un lagon dejà surpeuplé n'a aucun avenir touristique, n'en déplaise aux élus qui nous promettent monts et merveilles...(tourisme chinois, indiens.....)
Mesdames, messieurs les élus de tous bords , vous devez vous unir pour une fois et "mouiller la chemise" qu'on vous a prêtée pour servir les intérêts de la Réunion et son avenir.
Votre crédibilité s'envole avec la trop longue liste des victimes de ce drame.
Le climat délétère naît de cette crise ( oppositions créoles-zoreils / écolos-surfeurs ...) pourrit l'ambiance de notre ile et exacerbe les tensions inutiles.
Alors en attendant (pourtant nous avons trop attendu) courage les jeunes , vous avez bien senti que nous venons d'atteindre avec cet horrible drame un niveau dans la crise requin jusque là jamais atteint.
Votre désespoir, votre raz le bol exprime notre abattement .
Mais attention, restez vigilants et lucides même si c'est bien difficile dans ces circonstances(vos parents doivent etre à vos cotés ) et essayez de ne pas vous faire "récupérer" par des adultes simplement intéressés par le pouvoir politique et absoluement pas sur la même longueur d'onde que vous.
Des adultes bien ancrés sur le terrain "solide" de la réalité politique et bien loin de la mer.
VOX POPULI VOX DEI