MENU

La victime a été sévèrement mordue au biceps et à l'avant-bras droit :

Saint-Leu : un surfeur de 45 ans attaqué par un requin et rapidement secouru


Posté par
Un attaque de requin a eu lieu à Saint-Leu ce mercredi 22 juillet 2015. Peu avant 14 heures, un surfeur habitué du spot a été sévèrement mordu au biceps et à l'avant-bras droits. Rodolphe, 45 ans, a été retrouvé conscient par les secours. L'homme a été médicalisé sur place pendant près d'une heure par les équipes des pompiers et du SMUR (Service médical d'urgence et de réanimation) avant d'être transporté vers le CHU Sud. "Son pronostic vital n'est pas engagé à ce stade", indique la préfecture. Ce drame s'est produit dans une "eau claire", dans de "très bonnes conditions", précisent les maîtres-nageurs sauveteurs de la commune. La procédure post-attaque a été activée par le préfet de La Réunion (Photo archives).
Un attaque de requin a eu lieu à Saint-Leu ce mercredi 22 juillet 2015. Peu avant 14 heures, un surfeur habitué du spot a été sévèrement mordu au biceps et à l'avant-bras droits. Rodolphe, 45 ans, a été retrouvé conscient par les secours. L'homme a été médicalisé sur place pendant près d'une heure par les équipes des pompiers et du SMUR (Service médical d'urgence et de réanimation) avant d'être transporté vers le CHU Sud. "Son pronostic vital n'est pas engagé à ce stade", indique la préfecture. Ce drame s'est produit dans une "eau claire", dans de "très bonnes conditions", précisent les maîtres-nageurs sauveteurs de la commune. La procédure post-attaque a été activée par le préfet de La Réunion (Photo archives).

L'homme surfait sur le spot à se trouvant à l'entrée nord de Saint-Leu, non loin de la base nautique lorsqu'il a été attaqué. Le squale lui a infligé une morsure très grave au biceps et à l'avant-bras droits. Un garrot a pu rapidement lui être posé. Les circonstances de l'attaque n'ont pas encore totalement déterminée, mais "ce qui est certain est qu'il a eu a eu beaucoup de chance" a commenté peu après les faits Thierry Robert. "Il a été pris en charge tout de suite", a ajouté le député-maire de Saint-Leu sur les ondes de Radio Freedom.

"Il y a eu deux morsures sévères au biceps et à l'avant-bras. La personne a été secourue immédiatement par des surfeurs qui étaient dans l'eau. Un zodiac de la base nautique et un kayakiste ont immédiatement rejoint la victime qui a été prise en charge par des surfeurs qui étaient présents, puis par la chaîne de secours", indique Christophe Mulquin, adjoint à la mairie de Saint-Leu qui s'est rapidement rendu sur place pour déclencher le dispositif post-attaque au niveau de la commune.

La procédure post-attaque a été activée par le préfet de La Réunion. "Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque. Le comité régional des pêches, en charge de sa mise en œuvre, mobilise actuellement des navires de pêche professionnelle, afin de mettre en place des dispositifs de capture, puis se relayer sur le secteur", précise la préfecture de La Réunion, qui rappelle la recrudescence du risque requin durant l'hiver austral.

Un an jour pour jour après une attaque sur le même lieu

L'attaque a eu lieu un an jour pour jour après celle dont avait été victime Vincent, 51 ans, attaqué par un squale alors qu'il surfait lui aussi sur le même spot situé au nord de Saint-Leu. Il avait réussi à regagner la plage après avoir été mordu au mollet et poignet droits. "L'année dernière, il y a avait des grosses vagues avec de l'eau trouble. Là, les vagues étaient beaucoup plus petites. D'après les témoignages que j'ai eu, c'était assez propre. Les conditions météo n'étaient pas propices à une attaque", précise l'ancien entraîneur de surf.

Pour rappel, 18 attaques de requin, dont 7 mortelles ont eu lieu depuis 2011, année marquant le début de la "crise requin" à La Réunion. Ce drame est le quatrième de l'année 2015. En février, Talon Bishop a été mortellement mordue par un requin tigre à l'Etang-Salé. Le 12 avril, Elio Canestri a été tué par un requin alors qu'il surfait sur le spot des Brisants. Le 1er juin dernier, Eddy Chaussalet a été attaqué par un requin au Port. Le surfeur de 47 ans s'en était tiré avec une sévère blessure à l'avant-bras gauche.

L'attaque s'est produite dans une zone interdite à la pratique du surf. Pour rappel, le premier arrêté d'interdiction date du vendredi 26 juillet 2013, à la suite d'une série d'attaques mortelles de requins. La baignade, le surf et le bodyboard étaient interdits dans "la bande des 300 mètres du littoral de La Réunion, hors du lagon, des zones surveillées et des espaces aménagés". L'interdiction avait ensuite été étendue à toutes "les activités nautiques utilisant la force des vagues"

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    15 Commentaire(s)

    Camille, Posté
    Qu est ce que les gens peuvent être ignobles! Certains me dégoûtent!
    Je pense que si un jour on dit aux footballeurs d'arrêter leur sport parce que c'est trop dangereux, la les chose seront carrément différentes, la population va les prendre en pitié, et les chose vont bouger...
    Bande de moutons!
    Imazpressonaute, Posté
    Encore un exemple de l'inconscience de surfeurs continuant de pratique malgré le risque élevé....

    Et après, il criera à l'assassin....

    Quand on brave le risque requin, il ne faut pas s'étonner du résultat!

    Il a eu beaucoup de chance cette fois-ci. Peut-être pas la prochaine fois!
    FOX, Posté
    .....Pauvre requin, son ventre doit crier famine ce soir !......y en a marre des ces tètes de turques qui se croient invincible et qui ne respectent pas les interdictions !.....bien fait pour leur g.....le !....je tiens à préciser que le cas du petit Elio est totalement défendable......c était un enfant.....innocent, inconscient ce jour là....paix à son ame, et mes pensées à ses parents meurtris et dévastés par un chagrin éternel....mais je signe et persiste à dire que les autres ils ont défié le danger....alors quand on se lance un défi et que ça tourne....au drame on assume, et me me concernant je n ai aucune émotion.....face à la connerie....alors continuez à défier....la nature se chargera de vous.....(supprimé pour injures - webmaster ipreunion.com)
    Mécoué, Posté
    Bien qu'aucun accident n'est acceptable et que toute perte de vie dans ces cas est à déplorer. Les attaques de requins de plus en plus nombreux dans le monde ne seraient pas à rapprocher aussi des mêmes causes liées aux attaques de tigre dans certains village en bordure de foret ?
    "La faim faisant sortir les loups du bois", l'épuisement de la faune marine par les pêches intensives, ne serait-ce pas une des causes de la fréquence rapprochée des attaques de requins à proximité de rivages ? Si ce serait le cas, le quoi faire nous appartient, sans passer me semble-t-il, par la tentative d'éradiquer l'animal.
    Cellule psychologique, Posté
    hystérie collective pour un fait divers de requin et indifférence totale pour le deces d'une randonneuse à mafate. la parfaite illustration de la mediocrité humaine.
    Candide, Posté
    Le titre de cet article aurait dû s'intituler : "Encore un requin victime de la provocation d'un surfeur !"
    Les requins réclament en vain le prélèvement des surfeurs qui n'ont aucun respect pour la vie, pour mettre fin à ces actes provocateurs pouvant mener à des drames.
    Candide, Posté
    Que fait le maire de Saint Leu pour faire respecter les arrêtés d'interdiction ? Ne peut il pas être considéré comme responsable de ne rien faire sur sa commune ?
    Maki, Posté
    Les surfeurs sont aussi inconscient qu'un mec bourré dans une BWM M5 à 250 sur l'autoroute!
    Arretez un coup les gars! Il serait temps de vous remettre en question... Il y a un système de vigie qui est en place... On y paye chacun de nos impots pour que vous y ayez droit à ce truc! Si vous etes trop nombreux, ayez l'esprit associatif et mettez vous un autre de ces trucs en place!
    Maki, Posté
    Les surfeurs sont aussi inconscient qu'un mec bourré dans une BWM M5 à 250 sur l'autoroute!
    Arretez un coup les gars! Il serait temps de vous remettre en question... Il y a un système de vigie qui est en place... On y paye chacun de nos impots pour que vous y ayez droit à ce truc! Si vous etes trop nombreux, ayez l'esprit associatif et mettez vous un autre de ces trucs en place!
    Bluebell, Posté
    la montée des eaux est de 3mm par an ( GIEC, satellites NASA) pendant que les variations de marées sont de l'ordre de 60 70cm à la Réunion. Quant aux bouledogues ils sont côtiers, se nourrissent à la côte, et n'y sont donc pas rabattus par la pêche en haute mer. Pour leur mode de vie, voir le rapport CHarc.
    GERARD97460, Posté
    A quand le prochain, cela ne les empêche pas de pratiquer leur sport, je pense qu'il en faut un peu plus pour les décourager, dans mon temps il n'y avait pas ces attaques, mais il y avait bien les requins en nombre sur toute la côte ouest d'où je suis originaire, en ce temps là il n'y avait pas de surfeurs, on ne connaissait pas ce sport (supprimé purprise à partie - webmaster ipreunion.com)
    , Posté
    plus on pêche , plus il y a d'accidents !!!!!
    Don Diony, Posté
    Les requins sont dans leur milieu naturel, ils sont rois cet élément comme le lion dans la forêt. Il n'est pas nécessaire d'abattre ces animaux. L'élimination de ces êtres sera catastrophique pour nous les êtres humains. Laissons les vivre, c'est leur droit. A nous de faire de plus en plus attention aux risques.. Entre le réchauffement climatique, la pêche intensive au large et la montée des eaux, il est inévitable que ces poissons se rapprochent du littoral pour se nourrir. Comprendre leur nouveau mode de vie serait à mon avis plus judicieux et intelligent que de les éliminer pour le bien-être de quelques personnes. Il faut changer nos habitudes et mettre les moyens nécessaire afin de partager cette mer.
    Bon courage aux surfers et à ce surfer en particulier.
    Echec des drum lines, Posté
    90 requins pechés par an (à 28.000 euros piece!!!) et toujuors pas de risque zero. C'est l'echec des drum lines. Pour ce qui est de l'eau "claire", j'ai renoncé à me mettre à l'eau samedi à l'etang salé a cause d'une nappe d'eau bleue claire (saumatre ou sale) qui faisiat 500 metres de long sur 100 metres de large sous le vent de la pointe des avirons. la différence entre l'eau bleue foncé et bleue claire etait tellement visible qu'on ne pouvait pas ne pas se poser de question.
    Progalves, Posté
    IL FAUT SUPPRIMER LA RESERVE !!!!