Première compétition de surf depuis la crise requin :

"Regrouper les jeunes surfeurs et leur redonner l'esprit d'équipe"


Publié / Actualisé
La compétition de surf reprend ces samedi 20 et dimanche 21 février 2016 pour la première fois depuis la crise requin. Elle se déroulera sur l'une des plages nouvellement sécurisées par les filets, celle de Boucan Canot ou des Roches Noires, en fonction de la houle. Jérémy Florès, multi champion de surf, sera le parrain de l'événement organisé par son père, Patrick Florès, adjoint au maire de Saint-Paul et entraîneur des équipes de France de surf. L'objectif : "regrouper tous les jeunes réunionnais, leur redonner l'esprit d'équipe et l'esprit de compétition". En 5 années d'interdiction des activités nautiques en raison de la "crise requin", un trou de génération s'est formé avec des jeunes qui n'étaient jusqu'alors plus en mesure de s'entraîner.
La compétition de surf reprend ces samedi 20 et dimanche 21 février 2016 pour la première fois depuis la crise requin. Elle se déroulera sur l'une des plages nouvellement sécurisées par les filets, celle de Boucan Canot ou des Roches Noires, en fonction de la houle. Jérémy Florès, multi champion de surf, sera le parrain de l'événement organisé par son père, Patrick Florès, adjoint au maire de Saint-Paul et entraîneur des équipes de France de surf. L'objectif : "regrouper tous les jeunes réunionnais, leur redonner l'esprit d'équipe et l'esprit de compétition". En 5 années d'interdiction des activités nautiques en raison de la "crise requin", un trou de génération s'est formé avec des jeunes qui n'étaient jusqu'alors plus en mesure de s'entraîner.

Johanne Defay, Jérémy Florès, Amaury Lavernhe, Maxime Huscenot… "La Réunion est un des viviers du surf français, elle a lontemps été le fournisseur des meilleurs surfeurs français", souligne Stéphane Sisco, chargé de communication pour la Fédération française de surf, présent sur notre île en vue de la compétition, quelques jours seulement après l'inauguration des filets de la plages des Roches Noires.

Jérémy Florès, multi champion de surf, est revenu sur son île pour l'occasion. L'idée de cette compétition vient de lui. "Il y a encore un an personne ne croyait aux filets, au retour du surf à la Réunion. Aujourd'hui, avoir des jeunes à l’eau sur deux plages, c’est déjà plus qu’espéré. Pouvoir en plus faire une compétition, c'était très important pour moi."

L'objectif : "regrouper tous les jeunes réunionnais, leur redonner l'esprit d'équipe et l'esprit de compétition, et surtout, faire tout cela en l'honneur de toutes les victimes". La date de la compétition n'a pas été choisie par hasard. Ce 19 février, cela fera 5 ans qu'Eric Dargent s'est fait attaquer par un requin, marquant le début de la "crise requin" à La Réunion. Depuis cinq ans, la pratique a ainsi connu un coup de frein important. Un premier arrêté de restriction des activités nautique a été publié le 26 juillet 2013. "Avec la crise requin, ces 4-5 dernières années, il y a un trou de génération, les jeunes n’ont pas pu s’entrainer comme avant, résume Jérémy Florès. On va essayer de rattrapper ça, donner le goût du sport."

Mais le surf réunionnais existe toujours et la relève n'est pas loin. La victoire de Mathis Crozon ce lundi 15 février au Cap Vert à la finale européenne du Grom Search (pour les moins de 16 ans) le prouve. "Il fallait vraiment que ça redémarre, qu’il y ait une épreuve qui concerne les plus jeunes, estime Stéphane Sisco. C'est le choix qu'a fait l’organisation réunionnaise de se positionner, sur cette première compétition, sur des moins de 14 ans, parce que c’est là qu’on voit vraiment la relève du surf réunionnais."

Johanne Defay, présente actuellement à La Réunion, ne restera pas pour la compétition. Elle s'envole dans les prochains jours pour participer aux deux premiers WQS 6 étoiles et enchaînera avec quatre autres compétitions en deux mois et demi.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Sacha, Posté
À cette période de l'année, c'est une bonne initiative ce rassemblement. Les jeunes vont pouvoir se concerter, reprendre confiance en la pratique, et re-découvrir de bonnes sensations sur les vagues!
Daniel, Posté
J'aime pouvoir imaginer que prochainement les plages et côtes de l'Ouest seront de nouveau fréquentées, et que les activités vont reprendre pour tous. La crise requin il n'y a pas de chiffres sur l'impact, mais sur nos vies de commerçants, on le ressent!
Onubre , Posté
Félicitations à tous ceux qui ont tout fait pour que cette sécurisation aboutisse au plus vite.
Pour que nos petits Reunionnais reprennent leurs planches et ne tournent plus leurs dos à leur océan. Merci à tous.