Risque squales :

La préfecture met de nouveau en garde contre les requins


Publié / Actualisé
De nouvelles captures de requins potentiellement dangereux ont été enregistrés récemment sur le littoral Ouest de La Réunion. Cette situation démontre la persistance de la présence de requins aux abords des zones d'activités nautiques, la saison hivernale constituant une période particulièrement sensible" écrit ce vendredi 12 août 2016 la préfecture dans un communiqué que nous publions ci-après :
De nouvelles captures de requins potentiellement dangereux ont été enregistrés récemment sur le littoral Ouest de La Réunion. Cette situation démontre la persistance de la présence de requins aux abords des zones d'activités nautiques, la saison hivernale constituant une période particulièrement sensible" écrit ce vendredi 12 août 2016 la préfecture dans un communiqué que nous publions ci-après :

"La plus grande vigilance s’impose à l’ensemble des usagers de la mer et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin, qui font l’objet d’une réglementation spécifique.

Pour rappel, l’arrêté préfectoral du 12 février 2016, réglementant la baignade et certaines activités nautiques dans la bande des 300 mètres du littoral. En dehors du lagon et des zones aménagées (plages d’Etang-Salé, de Boucan-Canot et des Roches noires) sont interdits la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba ainsi que les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard…).

La pratique de la baignade et des activités nautiques au sein des zones aménagées est possible dans les conditions et aux créneaux horaires portés à la connaissance des usagers par les services municipaux sur site. Les autres activités nautiques, notamment la plongée et la pêche sous-marine, demeurent possibles dans le cadre de la réglementation, aux risques et périls de leurs usagers.

Rappel des dispositifs de prévention et de surveillance en vigueur

La signalisation utilisée pour la baignade sur les plages surveillées est la suivante :
• un drapeau rouge vif signifiant " interdiction de se baigner " ;
• un drapeau jaune orange signifiant " baignade dangereuse mais surveillée " ;
• un drapeau vert signifiant " baignade surveillée et absence de danger particulier ".

Sur certaines plages, ce dispositif est complété par une signalétique spécifique relative au risque requin :
• la flamme rouge représentant un requin indique que la présence d’un requin a été récemment signalée ou observée dans la zone ou à ses abords ;
• la flamme orange représentant un requin indique que les conditions sur zone sont propices à la présence de requins.

L’absence de mise en place de la signalétique signifie que la pratique des activités nautiques concernées par la réglementation préfectorale et communale est interdite.

Les conseils avant de se mettre à l’eau

• vérifier la couleur du drapeau hissé ;
• recueillir les informations utiles relatives aux mesures d’interdiction ;
• se renseigner auprès des maîtres nageurs sauveteurs"

Pour toute information complémentaire : centre de ressources et d’appui sur le risque requin - 02 62 40 25 51

   

2 Commentaire(s)

Bof, Posté
les zetudes de l'IRD ont montré qu'on observe moins de requin a la fin de l’hiver austral, soit au 15 septembre. Quoiqu'il en soit on s'en fout comme de l'an 40. On a toujours cohabité avec les requins et les poissons pierre et c'est pas la prefecture qui va nous dire comment vivre.

Qu'elle s'occupe plutot de faire son boulot dans le repsect que la qualité de l'eau et dans la surpeche si elle entend etre respectée.
Surfagogo, Posté
J'ai cru lire sur certaines pages FB que des surfers trainent chaque jour sur des spots de saint leu et de trois bassins pres des drumlines sans risque a coté des drumlines.
No risque no fear, les drumlines sauvent les vies mais a voir dans la durée si ils survivent...
Fonctionne rellement ou cervelle manquante? Ou gros pipeau de la page FB?