Après l'attaque du squale qui a grièvement blessé un bodyboarder :

Boucan Canot - Un drone à la recherche des requins


Publié / Actualisé
Depuis tôt ce mardi matin 30 août 2016, un drone survole la mer au-dessus de Boucan Canot à la recherche des requins. Ce survol vient compléter le dispositif post attaque déclenché par la préfecture ce samedi à la suite du drame où un surfeur de 21 ans a eu un bras et une cheville arrachés par un squale. En milieu de matinée aucun requin n'avait été repéré par le drone. Dans la nuit de lundi à mardi une femelle bouledogue de 200 kg a été capturée
Depuis tôt ce mardi matin 30 août 2016, un drone survole la mer au-dessus de Boucan Canot à la recherche des requins. Ce survol vient compléter le dispositif post attaque déclenché par la préfecture ce samedi à la suite du drame où un surfeur de 21 ans a eu un bras et une cheville arrachés par un squale. En milieu de matinée aucun requin n'avait été repéré par le drone. Dans la nuit de lundi à mardi une femelle bouledogue de 200 kg a été capturée

L'enjeu de ces survols est de repérer la présence éventuelle de requins, pour savoir si oui ou non les équipes peuvent plonger afin d'intervenir sur les filets endommagés.

En milieu de matinée, quatre vols, à 150 mètres et 75 mètres de hauteur, avaient déjà été effectués avec un drone par les équipes de Skylab et Seanergie, et s'arrêteront une fois que toute la zone de Boucan Canot aura été balayée par le drone. L'engin, qui a une autonomie d'environ 15 à 20 minutes en vol, a été équipé d'un filtre spécial pour examiner les fonds marins. Pour l'heure, aucun survol n'avait permis d'observer de requin. "On n'a pas vu de requin à l'intérieur des filets, même si on ne peut tirer de conclusion qu'à partir de ces premières images", observe Romain Pinel, de Skylab.

"Les images vont ensuite être analysées sur ordinateur, pour voir si le requin est encore à l'intérieur ou pas", précise Emannuel Eby, directeur d'exploitation chez Seanergie. Si les équipes ont la certitude qu'aucun requin ne se trouve dans la zone, elles plongeront demain. "Mais si on n'a pas de visibilité, l'intervention sera reportée à la semaine prochaine parce qu'on a une nouvelle houle qui arrive à partir de jeudi", conclut Emmanuel Eby.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Saf, Posté
Oui c'est ça un simple filtre polarisant.
Filtre spécial pour examiner les fonds marins, Posté
ahahah : un "filtre polarisant" quoi!