Le centre de ressources et d'appui a tenu son deuxième conseil d'administration :

[AUDIO] Risque requin - Augmentation des amendes et gendarmes à jet-skis


Publié / Actualisé
Ce jeudi 8 septembre 2016, le centre de ressources et d'appui sur le risque requin a tenu son conseil d'administration. C'est le second depuis la création de l'association. Lors de cette réunion, Olivier Bielen a été nommé directeur et de nouvelles pistes de travail ont été évoquées. Une augmentation des amendes envers les contrevenants ainsi que la mise en place de gendarmes à jet-skis pourraient ainsi entrer en vigueur.
Ce jeudi 8 septembre 2016, le centre de ressources et d'appui sur le risque requin a tenu son conseil d'administration. C'est le second depuis la création de l'association. Lors de cette réunion, Olivier Bielen a été nommé directeur et de nouvelles pistes de travail ont été évoquées. Une augmentation des amendes envers les contrevenants ainsi que la mise en place de gendarmes à jet-skis pourraient ainsi entrer en vigueur.

C'est en présence du sous-préfet de Saint-Paul, Frédéric Carre, que de nouvelles pistes de travail concernant le risque squale ont été abordées. Le centre de ressources et d'appui, qui accompagne les projets de sécurisation des collectivités, compte renforcer les mesures mises en place. Car l'île n'est pas encore sortie de la crise requin : la dernière attaque a eu lieu à la fin du mois d'août dernier. Un bodyboardeur a été happé par un squale alors qu'il était dans l'eau avec des amis. Le drapeau rouge était alors levé, le filet étant endommagé par un trou.

Après retour d'expérience, le filet présentait quelques jours après trois trous supplémentaires, selon les informations de Patrick Floèrs, adjoint au maire de Saint-Paul. Si le dispositif n'est pas prêt d'être abandonné, celui-ci doit s'améliorer, notamment sur la question de la houle. "C'est à l'entreprise Synergie - qui fabrique les filets - de trouver une solution", estime Patrick Florès. Ce dernier souhaiterait voir un agent assermenté sur la plage le jour où la flamme rouge est hissée.

Lors de ce conseil d'administration, le centre de ressources et d'appui du risque requin a notamment évoqué ces filets anti-requins dressés à Boucan et aux Roches Noires. Un dispositif semblable pourrait être mis en place sur le spot des Trois Bassins, bien que le relief du site soit différent de celui de Saint-Paul. Si le projet vient à se concrétiser, l'association pourrait mutualiser les moyens afin d'en réduire les coûts.

Désormais à la tête du centre, Olivier Bielen compte explorer davantage de "dispositifs innovants". Ballon à l'hélium, sonar, caméras sous-marines, autres types de filets... "On dispose d'une enveloppe dédiée de 200 000 euros pour faire ces tests et valider ou pas ces dispositifs" précise le directeur. Son objectif est de se coordonner le mieux possible avec les partenaires publics et de "construire une expertise pour réduire le risque requin à La Réunion".

La question de la pêche en zone de protection renforcée a également été posée sur la table lors de ce conseil d'administration. Le CRA pourrait en effet solliciter une nouvelle fois la Réserve marine après que l'arrêté pris par le Préfet, autorisant le prélèvement de squales dans la zone ait été suspendu.

Autres mesures qui pourraient entrer en vigueur : la mise en place de gendarmes à jet-skis ainsi que la possibilité d'assermenter un membre des forces de l'ordre en cas de drapeau rouge. Les amendes envers les contrevenants, fixées à 38 euros, pourraient également connaître une augmentation.

Côté administratif, la structure a été enrichie par deux nouveaux membres, provenant de l'Université et de la mairie de Saint-Pierre qui seront à disposition des besoins de l'association. Deux salariés intègreront l'équipe ce jour. Une commission innovation et une autre scientifique, encadreront les différents travaux. En tout, 17 membres actifs constituent le centre de ressources.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
On pourrait avoir les noms de ces 17 personnes ? Leur CV etc...