MENU

La jeune fille avait été tuée par un requin à l'Étang-Salé :

La plainte de la mère de Talon Bishop classée sans suite


Posté par
Ce jeudi 13 octobre 2016, le procureur de Saint-Pierre a annoncé que la plainte de la mère de Talon Bishop a été "classée sans suite". Les infractions dénoncés "n'apparaissent pas suffisamment caractérisées" a t-il indiqué. La commune de l'Étang-Salé était notamment visée pour "mise en danger de la vie d'autrui et homicide involontaire" suite au décès de Talon Bishop le 14 février 2015, tuée par un requin.
Ce jeudi 13 octobre 2016, le procureur de Saint-Pierre a annoncé que la plainte de la mère de Talon Bishop a été "classée sans suite". Les infractions dénoncés "n'apparaissent pas suffisamment caractérisées" a t-il indiqué. La commune de l'Étang-Salé était notamment visée pour "mise en danger de la vie d'autrui et homicide involontaire" suite au décès de Talon Bishop le 14 février 2015, tuée par un requin.

Dans un communiqué publié ce mercredi 5 octobre, la mère de Talon Bishop a annoncé qu'elle portait plainte "pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui et homicide involontaire". La plainte était dirigée contre la commune de l'Étang-Salé, son maire en exercice, "ainsi que tous autres que l'enquête pourrait révéler". La jeune fille est décédée le 14 février 2015, attaquée par un squale alors qu'elle se baignait.

Après examen de cette plainte, "il a été décidé de la classer sans suite dans la mesure où les infractions dénoncées n'apparaissent pas suffisamment caractérisées" indique le procureur de Saint-Pierre. Il précise ainsi que l'accident est sruvenu dans une zone où la baignade était interdite "en vertu de l'arrêté préfectoral du 28 août 2014 qui interdisait notamment la baignade dans la bande des 300 mètres du 15 septembre 2014 au 15 février 2015 sauf dans le lagon et dans les zones aménagées et surveillées définies par arrêté municipal". Cet arrêté préfectoral a été reconduit par un autre arrêté du 13 février 2015. La zone était également "non aménagée et no surveillée", le poste de secours de la plage de l'Étang-Salé Les Bains "étant distant d'environ 2 kilomètres et en tout état de cause non occupé à l'heure où les faits se sont produits".

Le communiqué du procureur précise également que "l'interdiction de baignade et le danger lié à la présence de requins étaient signalés de façon visible et explicite par plusieurs panneaux à la Ravine Mulla", et qu'elle étaient "fortement et régulièrement" médiatisés, en particulier "à l'occasion de la reconduction des arrêtés préfectoraux interdisant la baignade". Le procureur rappelle aussi qu'elles étaient annoncées "depuis plusieurs mois" lorsque Talon Bishop est arrive à La Réinion.

Enfin, il conclue en précisant que le lieu est réputé "pour être dangereux, une attaque étant survenue à proximité le 26 octobre 2013".

   

1 Commentaire(s)

CQFD, Posté
on souhaite à la plaignante, de faire son deuil au mieux et honte aux parasites qui se sont caché derriere elle: ceux qu'on entend brailler "tribunal" depuis 5 ans, en brassant de l'air. shame on them