[VIDEO] Rivière du Mât - Après la mort d'un jeune bodyboardeur :

Au lendemain du drame, un requin rôdait toujours près du lieu de l'attaque


Publié / Actualisé
Au lendemain de l'attaque de requin qui a tué Alexandre Naussac, à l'embouchure de la Rivière du Mât ce mardi 21 février 2017, un squale a été observé par les pêcheurs et emplois verts de la commune. Encore sous le choc, les habitués du site précisent avoir longuement prévenu les surfeurs que le site, interdit aux activités nautiques et à la baignade, était infesté de requins.
Au lendemain de l'attaque de requin qui a tué Alexandre Naussac, à l'embouchure de la Rivière du Mât ce mardi 21 février 2017, un squale a été observé par les pêcheurs et emplois verts de la commune. Encore sous le choc, les habitués du site précisent avoir longuement prévenu les surfeurs que le site, interdit aux activités nautiques et à la baignade, était infesté de requins.

Ce mercredi, près de 24 heures après l'attaque de squale qui a coûté la vie à un jeune homme de 26 ans, un requin a été observé par les pêcheurs et emplois verts, habitués du site. Cette observation est loin d'être une première : ils affirment apercevoir régulièrement des ailerons près de l'embouchure de la Rivière du Mât, où le drame s'est produit. En fin de matinée, un requin semblait tourner au large, tandis que le bateau du dispositif post-attaque évoluait toujours non loin.

Roland pêche le bichique depuis 58 dans la Rivière du Mât, près de l'embouchure. Hier, après que le jeune bodyboardeur de 26 ans ait été attaqué par un requin, le pêcheur a aidé les secours à ramener le corps sans vie jusqu'au rivage.

 

 

Traumatisé, il dit n'avoir pas réussi à manger après cette épisode. Grand habitué des lieux, il n'avait "jamais vu ça". Il espère que la nouvelle signalisation, installée ce mercredi par la commune de Saint-André, va "servir aux autres". Le panneau avait été enlevé le week-end dernier, "probablement scié" avait indiqué une adjoint de la commune.

 

"Requins la peur à zot"

Laurent travaille dans les espaces verts de la commune de Saint-André. Habitué à voir des pêcheurs dans l'embouchure de la Rivière, il dit pourtant n'avoir "jamais vu de surfeurs ici" avant ce lundi, où il dit avoir constaté qu'une quinzaines de surfeurs étaient dans l'eau. "Les pêcheurs ont prévenu" les jeunes. "Tout le monde sait qu'il y a pleins de squales ici... Si vous venez pique-niquer, vous pouvez voir beaucoup d'ailerons dans l'eau", précise Laurent.

A la prévenance des pêcheurs et témoins sur place le jour de l'attaque, les amateurs de glisse auraient répondu "ce sont les requins qui ont peur de nous".

Pour rappel, le jeune Alexandre Naussac, 26 ans, a perdu la vie après avoir été attaqué par un requin, dans l'embouchure de la Rivière du Mât, commune de Saint-André, région dans laquelle la dernière attaque remontait à 1989.

mp/jm/www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Outrée, Posté
Non mais je rêve ??? dans quel monde malsain on vit ? filmer et publier la sortie de l'eau du corps ? vous faites dans le porno gore en relayant cette vidéo c'est vraiment du nimporte quoi on n'est pas dans les anges de la télé réalité non mais oh y a plus de respect de pudeur y a plus rien .... et tout ça avec la complicité des "journalistes" ...
Anonyme, Posté
en réponse aux comms sur kelly slater, et aux autres...
Anonyme, Posté
attention aux mauvais traducteurs (mal intentionnés ?) !
to cull signifie réguler, sélectionner, prélever...
quant à ceux qui ne s'intéressent pas aux expériences de drumlines en afrique du sud et australie, ils seraient bien avisés d'arrêter d'étaler leurs ignorances crasses...
condoléances...
Jean, Posté
"ce sont les requins qui ont peur de nous"...
J'espère que les quelques autres pratiquants ont été verbalisés, on ne met pas la vie des autres en péril, pas non plus l'économie d'une Île somme toute déjà désastreuse.