Sous la surveillance d'observateurs indépendants (actualisé) :

Cap Requin 2 - Les opérations de pêche se poursuivent avec la mise en place de palangres verticales


Publié / Actualisé
Comme validé par le protocole de départ, le programme de pêche prévu dans le cadre de Cap Requin 2 se poursuit. Ce vendredi 5 mai 2017, le centre de ressources et d'appui pour la gestion du risque requin (CRA) ainsi que le comité régional des pêches (CRPMEM) ont validé la reprise de la technique de pêche à la côte. Des palangres verticales avec alertes de capture (PAVAC) devraient être mises en place dans le courant de la semaine prochaine.
Comme validé par le protocole de départ, le programme de pêche prévu dans le cadre de Cap Requin 2 se poursuit. Ce vendredi 5 mai 2017, le centre de ressources et d'appui pour la gestion du risque requin (CRA) ainsi que le comité régional des pêches (CRPMEM) ont validé la reprise de la technique de pêche à la côte. Des palangres verticales avec alertes de capture (PAVAC) devraient être mises en place dans le courant de la semaine prochaine.

"Il y a eu un temps de battement entre la nouvelle et ancienne équipe : mais le système, prévu par le protocole de départ, sera mis en place dès la semaine prochaine !" assure Brigitte Noel du Cra. Avec l'appui des pêcheurs du CRPMEM, des élus des collectivités et de la sous-préfecture de Saint-Paul, le centre a validé ce vendredi la suite du programme de pêche et la reprise de la technique de pêche à la côte.

Des palangres verticales avec alerte de capture devraient donc être mises en place dans le courant de la semaine prochaine. L'objectif : "inscrire les actions entreprises dans la durée pour la prévention du risque requin" indique le Cra. La pose de ces palangres de fond sera réalisée en coordination scientifique avec Hydro Réunion, association centrée sur l'aquaculture et l'écologie en milieu aquatique. Un partenariat qui était aussi une condition "sine qua non" dans le protocole de Cap Requin 2. Un inventaire du matériel sera effectué en fin de semaine pour permettre un déploiement effectif dès la semaine prochaine.

- Des observateurs indépendants déployés -

Par ailleurs, le Cra précise que les dispositifs d'observateurs indépendants, déployés sur Saint-Paul, Trois-Bassins, Saint-Leu, L'Étang-Salé et Saint-Pierre, sont toujours d'actualité. Il reste cependant à définir "les modalités de mise en oeuvre" de leurs embarquements. Le rôle qui leur est assigné : la collecte d'informations sur les conditions de sortie, les opérations de pêche, les captures, les poissons relâchés ainsi que le respect des tâches accomplies par le professionnel.

Pour rappel, conformément aux annonces du Comité réunionnais de réduction du risque requin (C4R) du 10 mars 2017, la participation financière de l'État a été renouvelée pour un montant total de 479 000 euros. Dans cette enveloppe, 120 000 euros sont prévus pour le prolongement du programme jusqu'au 30 juin 2017.

Par ailleurs, le président du CRPMEM a confirmé son engagement avec la reprise rapide des actions de pêche à la palangre horizontale de fond, effective depuis le 21 février 2017. Depuis cette date, 15 squales ont été prélevés dont 12 tigres et 3 bouledogues.

 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !