Il a été régulièrement observé ces derniers jours :

Passe de l'Ermitage : un nouveau piège pour capturer le requin bouledogue juvénile


Publié / Actualisé
A partir de ce vendredi 9 juin 2017, un nouveau protocole de capture du requin juvénile bouledogue observé régulièrement dans la Passe de l'Ermitage va être mis en place par le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM). Un enclos à serrure, en forme d'entonnoir pourrait parvenir à capturer le petit requin bouledogue. Nous publions ci-après le communiqué du Centre de ressources et d'appui pour la gestion du risque requin.
A partir de ce vendredi 9 juin 2017, un nouveau protocole de capture du requin juvénile bouledogue observé régulièrement dans la Passe de l'Ermitage va être mis en place par le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM). Un enclos à serrure, en forme d'entonnoir pourrait parvenir à capturer le petit requin bouledogue. Nous publions ci-après le communiqué du Centre de ressources et d'appui pour la gestion du risque requin.

Afin d’assurer la sécurité des baigneurs et des activités nautiques dans le lagon, ce vendredi 9 juin débutera le nouveau protocole de capture du requin juvénile bouledogue observé régulièrement dans la passe de l’Ermitage.

Le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) installera, si les conditions météorologiques le permettent, un enclos à serrure qui restera à demeure sur le sable tant que l’opération n’aura pas aboutie.

Equipé d’une ouverture de 9m en forme d’entonnoir, l’installation est conçue pour diriger le requin directement dans un casier de 3m sur 2m. Les mailles du casier sont suffisamment larges pour éviter la capture d’autres espèces de poissons, comme convenu avec la Réserve naturelle marine de La Réunion (RNMR).

La prise du requin juvénile bouledogue sera contrôlée chaque matin par les Maîtres-Nageurs Sauveteurs du poste de surveillance de l’Ermitage, ces derniers étant chargés d’avertir le CRPMEM pour prélèvement et valorisation scientifique du requin après dissection.

Début mai, à l’appui des moyens technologiques de la Ligue de surf, le CRPMEM avait déployé un dispositif de pêche au filet maillant pour encerclement. Effarouché, le poisson n’avait plus été observé dans le lagon pendant une dizaine de jours.

En parallèle de la définition d’un nouveau protocole plus efficace, une recrudescence d’observations a eu lieu depuis fin mai, notamment durant le week-end de Pentecôte.

   

1 Commentaire(s)

Dommage que le ridicule ne tue pas, Posté
tous ce couteux branle bas de combat pour un juvenile qui va mettre 20 ans pour faire un bouledogue de 2 metres. A ce niveau de paranoia, on comprend que demain il en sera de meme pour les poissons pierre, les rascasses. et pourquoi pas un plan d'elimination des balistes picasso qui pullulent et attaquent les baigneurs en janvier?