Mutilé après une attaque de requin à Boucan Canot :

Natation - Laurent Chardard prépare le championnat de France handisport


Publié / Actualisé
Le 27 août 2016, Laurent Chardard ressort vivant d'une attaque de requin à Boucan Canot.Vivant, mais mutilé. Laurent, âgé de 21 ans à l'époque des faits y a laissé son bras droit et une partie de sa jambe droite. Il est aujourd'hui en pleine préparation pour les championnats de France handisport de natation. Les championnat de France de Nationale 1 et Nationale 2 handisport auront lieu du samedi 16 au dimanche 17 juin 2018 à Pau. (image d'illustration)
Le 27 août 2016, Laurent Chardard ressort vivant d'une attaque de requin à Boucan Canot.Vivant, mais mutilé. Laurent, âgé de 21 ans à l'époque des faits y a laissé son bras droit et une partie de sa jambe droite. Il est aujourd'hui en pleine préparation pour les championnats de France handisport de natation. Les championnat de France de Nationale 1 et Nationale 2 handisport auront lieu du samedi 16 au dimanche 17 juin 2018 à Pau. (image d'illustration)

Il était la 19ème victime d'une attaque de requin à La Réunion depuis 2011. Laurent Chardard surfait ce samedi 27 août 2016 après-midi au large de Boucan-Canot quand il a été violemment attaqué par un squale. Un maître nageur sauveteur du spot s'était rendu en jet ski à l'endroit de l'attaque, et l'a sorti de l'eau. Le jeune homme avait été évacué en hélicoptère vers le centre hospitalier de Saint-Denis. Son bras droit avait été sectionné et sa cheville mordu par le squale. Son pronostic vital était engagé.

Lire à ce propos : Boucan Canot : un jeune homme attaqué par un requin, son pronostic vital engagé

Le dimanche, lendemain de l'attaque, plusieurs personnes s'étaient rassemblées sur la plage de Boucan Canot pour se recueillir.  La plage était étroitement surveillée par les gendarmes.Quelques personnes avaient exprimé leur émotion auprès de nos journalistes, d'autant que la baignade était interdite au moment des faits. Le drapeau rouge était toujours hissé. 

Ce dimanche 28 août 2016 au matin, Laurent était sorti d'affaire, son pronostic vital n'était plus engagé.

Ce drame vécu par Laurent avait suscité une vague d'émotion et de solidarité dans l'île. Une cagnotte avait permis de collecter plus de 24 000 euros pour le soutenir et lui permettre de financer ses prothèses.

Lire à ce propos : Après l'attaque de requin : 24 000 euros collectés pour Laurent Charard

Laurent vit avec deux prothèses. Aujourd'hui, il s'entraîne pour partciper au championnat de France handisport de natation. Sur sa page Facebook, le nageur indique qu'il ne lui reste plus que trois entraînements avant la compétition qui démarre le 16 juin prochain à Pau. 

C'est avec beaucoup de détermination que Laurent Chardard s'entraîne, regardez :

 

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !