Un pêcheur de 41 ans mortellement happé à Sainte-Rose (actualisé) :

Le requin a tué dix fois en huit ans


Publié / Actualisé
Vingt-trois attaques. En huit ans. Vingt-trois attaques dont dix mortelles. Pour la première fois, c'est un pêcheur de bichique qui a été mortellement happé par un requin, à l'embouchure de la rivière de l'Est, à Sainte-Rose, ce mercredi 30 janvier 2019. Arrivant de Saint-Joseph en compagnie de cinq de ses camarades, Floris Huet venait de se mettre à l'eau pour récupérer des nasses à poissons. Il n'avait fait que quelques pas dans l'océan. Tout est allé très vite.
Vingt-trois attaques. En huit ans. Vingt-trois attaques dont dix mortelles. Pour la première fois, c'est un pêcheur de bichique qui a été mortellement happé par un requin, à l'embouchure de la rivière de l'Est, à Sainte-Rose, ce mercredi 30 janvier 2019. Arrivant de Saint-Joseph en compagnie de cinq de ses camarades, Floris Huet venait de se mettre à l'eau pour récupérer des nasses à poissons. Il n'avait fait que quelques pas dans l'océan. Tout est allé très vite.

Ses compagnons l'ont tiré de l'eau, lui ont posé un garrot et ont tenté de le réanimer. Le pêcheur de bichique a la jambe gauche sectionnée, il n’a pas survécu. "Dès qu’il s’est mis à l’eau, le requin a attrapé sa jambe, lui a arraché," raconte un témoin.

Choqués, deux de ces amis, ont été pris en charge par les pompiers et ont été transportés à l’hôpital de Saint-Benoît.

Son corps a été hélitreuillé et sera autopsié pour savoir, qui du tigre ou du bouledogue est responsable de sa mort.

Âgé de 41 ans, il était originaire de Saint-Joseph et avait un enfant. Il vient s’ajouter a la longue liste des victimes, décédées après une attaque de requin.

Lire aussi : Attaque mortelle de requin à Sainte-Rose - Le pêcheur de bichique est décédé

Une attaque "atypique"

Il n’était pourtant pas un surfeur, ni un bodyboardeur. Il ne nageait pas l’ouest. Il n’était pas immergé dans l’eau.

Il pêchait, avec des amis, dans un peu moins d’un mètre d’eau, à un peu moins de cinq mètres du rivage. Il pêchait les bichiques dans une embouchure où les requins n’ont jamais attaqué.

Une attaque "atypique", ont souligné les autorités. Une tragédie après dix-neuf mois d’accalmie. "Il y a des risques, le requin est toujours présent, a déclaré le procureur de la République Eric Tuffery en conférence de presse. Ce dramatique évènement vient rappeler qu’à tout instant, si on ne prend pas de précautions, la mer peut tuer."

Une enquête a été ouverte et confiée à gendarmerie.

La Préfecture a déclenché la procédure "post-attaque". Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque pour une durée de 72 heures. Elle est mise en œuvre par le centre de ressources et d’appui sur le risque requin (CRA) présent sur place.

A La Réunion, c’est la deuxième fois qu’un pêcheur est attaqué. Le 11 novembre 2011, un homme avait été surpris par un squale à Anse des Cascades à Sainte-Rose. Un pêcheur apnéiste originaire de Saint-Joseph, il avait été blessé au pied gauche.

Chronologie des attaques de requins à La Réunion

Il s'agit de la 23ème attaque de requin depuis 2011. Plus de la moitié concernent des surfeurs ou des bodyboardeurs.

Mercredi 30 janvier 2019 : Un pêcheur de bichique, âgé de 41 ans a été attaqué à Sainte-Rose au niveau de l'embouchure de la Rivière de l'Est. Sa jambe gauche arrachée, il n'a pas survécu, malgré les premiers soins prodigués par ses campagnons.

Dimanche 18 juin 2017 : Aux Roches Noire à Saint-Gilles, un bodyboardeur âgé de 34 ans a été déséquilibré par la charge d'un squale et s'est blessé légèrement dans le dos.

Samedi 27 avril 2017 : Adrien Dubosc, 30 ans, a été attaqué alors qu'il était en session de bodyboard. Malgré une heure de massage cardiaque effectuée par les secours, le jeune homme n'a pas survécu.

Mardi 21 février 2017 : Alexandre Naussac, 26 ans, est tué par un requin à l'embouchure de la rivière du Mât (Saint-André) alors qu'il était en pleine session de bodyboard en compagnie de plusieurs amis.

Samedi 27 août 2016 : Laurent Chardard est happé par un squale alors qu'il pratiquait le bodybord à Boucan. Il survit mais il a le bras droit et la cheville droite arrachée

Mercredi 22 juillet 2015 : un homme est attaqué à Saint-Leu. Grièvement mordu au bras droit, il sera ensuite amputé.

Lundi 1er juin 2015 : un surfeur confirmé de 47 ans, Eddy Chaussalet, est sévèrement attaqué alors qu'il s'apprêtait à entrer à l'eau, au niveau du Port. Il a été grièvement mordu au bras gauche.

Dimanche 12 avril 2015 : un adolescent de 13 ans, Élio Canestri, est mortellement attaqué alors qu'il pratiquait son sport sur le spot des Aigrettes (Saint-Gilles) en compagnie de 6 autres jeunes surfeurs du pôle espoir. Sa mort provoquera une grande vague d'émotion et de colère

Samedi 14 février 2015 : Talon Bishop, jeune baigneuse de 22 ans est happée par un requin alors qu'elle est très près du rivage à Pont Mulla (Etang-Salé). Gravement mordue à une jambe, elle décède à l'hôpital

Mardi 22 juillet 2014 : à Saint-Leu, Vincent, un surfeur de 51 ans est sévèrement mordu au mollet et au poignet droits. Il est secouru à temps.

Samedi 26 octobre 2013 : Tanguy, 23 ans, est attaqué par un squale alors qu'il se trouve non loin du bord au lieu-dit le Tournant dans le secteur de Pont Mula à l'Etang-Salé. Il a eu la jambe droite sectionnée au niveau de la cuisse. Il a survécu

Lundi 15 juillet 2013 : une jeune fille de 15 ans est tuée par un requin au niveau du cimetière marin en baie de Saint-Paul alors qu'elle se trouvait avec sa sœur à 5 mètres du bord. Pour la première fois, c'est une baigneuse qui est attaquée

Mercredi 8 mai 2013 : Stéphane Berhamel, un touriste métropolitain de 36 ans en voyage de noces est attaqué et tué alors qu'il pratique du bodyboard sur le spot des Brisants (Saint-Gilles)

23 avril 2013 : un jeune surfeur de 20 ans est chargé par un squale sur le spot de la jetée à Saint-Pierre. Il n'a pas été blessé.

Dimanche 5 août 2012 : le surfeur Fabien Bujon était attaqué par un squale sur le spot de Saint-Leu. Il a survécu, mais l'animal est parvenu à lui arracher la main et le pied droits.

Lundi 23 juillet 2012 : Alexandre Rassiga, 21 ans, est tué par un squale alors qu'il surfe sur le spot de Trois Bassins.

Lundi 5 mars 2012 : Gérard Itéma, un bodyboarder de 31 ans, est attaqué aux abords du Port de la marine de Saint-Benoît vers 14 heures 30. Sa planche est mordue à deux reprises. L'homme n'est pas été blessé

Vendredi 11 novembre 2011 : un pêcheur apnéiste avait été surpris par un requin au large de l'anse des Cascades à Sainte-Rose. Alors qu'il s'apprêtait à rejoindre son embarcation, l'homme, un Saint-Joséphois de 42 ans, a été blessé au pied gauche.

Mercredi 5 octobre 2011 : un kayakiste avait été attaqué par un requin au large du Cap la Houssaye (Saint-Paul). Il n'avait pas été blessé.

Lundi 19 septembre 2011 : Mathieu Schiller, ancien champion de La Réunion de bodyboard était tué par l'attaque d'un squale alors qu'il surfait à quelques mètres du rivage de la plage de Boucan Canot.

Mercredi 6 juillet 2011 : c'est un jeune surfeur qui avait été attaqué à Saint-Gilles-les-Bains. Il s'en sortait sain et sauf avec une partie de sa planche arrachée.

• Mercredi 15 juin 2011 : un bodyboarder, Eddy Auber, avait été tué au large de Ti Boucan.

• 19 février 2011 : un touriste, arrivé le jour même à La Réunion, avait été attaqué par un squale au large de Grand Fond. Le vacancier a eu la vie sauve mais la jambe sectionnée.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Toute les attaques, Posté
vous ne lister que les attaques depuis 2011 alors que entre 1990 et 2000 il y a eu 14 attaques et 7 morts , il ne faut pas faire croire que le risque requin n'existe que depuis 2011 ...
Candide, Posté
La mer est peuplée de requin, c'est un fait... et la prudence est de mise.La Réunion est à la 2ème place au niveau de mortalité liée l'alcool, nul n'en fait état. Il n'y aurait pas assez de place sur le papier pour faire la Chronologie des personnes tuées sur nos routes du fait de l'alcool chaque année