La victime a été identifiée grâce à sa gourmette (actualisé) :

Les restes humains dans l'estomac du requin seraient ceux d'un kayakiste disparu


Publié / Actualisé
Les restes de membres humains été retrouvés dans l'estomac d'un requin tigre pêché au large de Saint-leu ce jeudi 27 décembre 2019 seraient ceux du kayakiste de 70 ans porté disparu depuis plusieurs jours, a indiqué le parquet de Saint-Denis ce vendredi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les restes de membres humains été retrouvés dans l'estomac d'un requin tigre pêché au large de Saint-leu ce jeudi 27 décembre 2019 seraient ceux du kayakiste de 70 ans porté disparu depuis plusieurs jours, a indiqué le parquet de Saint-Denis ce vendredi (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Selon une source proche du dossier, deux bras et une gourmette auraient été trouvés dans l'estomac du squale mâle de 3,5 mètres capturé dans le cadre de la recherche en vue de réduire le risque requin à La Réunion. Il a été autopsié vendredi matin par les scientifiques du centre de sécurité requin (CSR).

Le bijou a été présenté à la famille du kayakiste qui avait disparu le 12 décembre dans le lagon de la Saline. La gourmette a été identifié comme appartenant au septuagénaire, a indiqué le procureur de Saint-Denis, Eric Tuffery. Des analyses ADN vont être effectuées afin d'identifier avec certitude la victime.

Le kayakiste avait disparu alors qu'il se trouvait dans le lagon au niveau de la plage de l'Hermitage. Son épouse avait donné l'alerte en fin de journée. Un important dispositif de sécurité avait été mis en place, en vain. Le kayak, sans personne à bord, avait été retrouvé dans la soirée au niveau de Trois-Bassins, sur la plage des Trois-Roches.

A ce stade, il n'est pas encore possible de déterminer si le décès de la victime est due à une noyade ou à une attaque du squale.

Des restes humains déjà trouvés en novembre

C'est la seconde fois en quelques semaines qu'une telle découverte se produit. Le mercredi 6 novembre, une main et un avant-bras avaient été retrouvés dans l'estomac d'un requin tigre pêché au large de Saint-Gilles.

Les investigations ont ensuite établi qu'il s'agissait des restes d'un touriste écossais disparu deux jours plus tôt alors qu'il se baignait dans le lagon de l'Hermitage. A cet endroit rappelons que la mer est peu profonde et qu'elle ne présente pas de difficulté particulière, à l'exception de la passe dans la barrière de corail donnant accès à la haute mer. Il n'a pas été déterminé si le touriste s'est noyé et a ensuite été ingéré par le requin tigre ou s'il a été attaqué par l'animal.

Lire aussi : La main du touriste écossais disparu retrouvée dans l'estomac d'un requin

Deux attaques mortelles en 2019

Depuis le début de l'année deux personnes, un pêcheur et un surfeur, ont été mortellement attaquées par un squale. Il n'y a eu aucune attaque en 2018. Ce qui contrastait avec les trois charges, dont deux mortelles, de 2017 et les quatre attaques, dont deux mortelles, de 2015

Lire aussi : Saint-Leu : attaqué par un requin, le surfeur n'a pas survécu

Lire aussi : Attaque de requin à Sainte-Rose - Le pêcheur de bichique est décédé

Au total depuis 2011, 24 attaques de requins se sont produites à La Réunion. 11 ont été mortelles.  Plus de la moitié concernent des surfeurs ou des bodyboardeurs.

La découverte des restes humains ce vendredi arrive alors que le préfet a récement recommandé la plus grande vigilance aux usagers de la mer, "et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin qui font l'objet d'une réglementation spécifique".

Lire aussi : Risque requin : le préfet appelle à la prudence

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Sandra, Posté
Moi je pense aux familles bien sûr c'est très triste mais cependant faut pas oublier la mer appartient au poisson au requin au baleine c'est leur habitat il se sente en danger avec l'être humain bien sûr je tolère pas ces attaque juste moi j'adorer la mer contenpler cette merveille mais depuis plusieurs année je n'y vais plus du tout