Hors des zones protégées :

L'interdiction de baignade et d'activités nautiques est reconduite


Publié / Actualisé
Le préfet a reconduit l'arrêté interdisant la baignade et les activités nautiques hors du lagon et des espaces surveillés. Daté du 6 février 2020, l'arrêté d'interdiction couvre la période allant du 16 février 2020 15 février 2021. C'est en raison du risque requin que cette interdiction préfectorale est en vigueur (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le préfet a reconduit l'arrêté interdisant la baignade et les activités nautiques hors du lagon et des espaces surveillés. Daté du 6 février 2020, l'arrêté d'interdiction couvre la période allant du 16 février 2020 15 février 2021. C'est en raison du risque requin que cette interdiction préfectorale est en vigueur (Photo rb/www.ipreunion.com)

L'interdiction concerne la bande des 300 mètres du littoral. Dans cette zone, "la baignade (y compris lorsqu'elle s'effectue à l'aide d'un équipement de type palmes, masque et tuba), les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard) sont interdites" note l'arrêté préfectoral.

Le préfet précise toutefois que ces activités ne peuvent se pratiquer que dans les zones suivantes : "les lagons, les espaces aménagés et surveillés hors lagons, les zones d'expérimentation opérationnelle (Zonex) dans lesquelles les activités ne pourront se pratiquer qu'en cas de conditions environnementales adaptées et à condition que soient mises en oeuvre des mesures d'informations explicites des usagers et que soient déployés des mesures de surveillance et d'alerte ainsi que des équipements spéciaux de réduction du risque requin, l'ensemble devant être formalisé dans un protocole annexé à un arrêté municipal".

Pour rappel

Le premier arrêté d'interdiction date du vendredi 26 juillet 2013, à la suite d'une série d'attaques mortelles de requins. Dans un premier temps, seuls la baignade, le surf et le bodyboard étaient interdits dans "la bande des 300 mètres du littoral de La Réunion, hors du lagon, des zones surveillées et des espaces aménagés".

Le 1er octobre 2013, cet arrêté était prolongé pour couvrir les mois allant du 15 février 2014 au 15 septembre 2014. L'interdiction était même étendue à toutes "les activités nautiques utilisant la force des vagues". Une troisième prolongation, avec les mêmes restrictions, était décidée par la préfecture pour la période allant du 15 septembre 2014 au jusqu'au 15 février 2015.

Depuis 2011, 24 attaques de requin se sont produites. Onze ont été mortelles Plus de la moitié concernent des surfeurs ou des bodyboardeurs. La dernière attaque a eu lieu le jeudi 9 mai 2019. Un surfeur expérimenté de 28 ans a eu la jambe arrachée par un suqale à Saint-Leu au niveau du spot de surf. Il n'avait pas survécu.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Tristan, Posté
Heureusement ce n'est que temporaire ! ?