[VIDEO] Centre Sécurité Requin :

Equipements de protection individuelle : les résultats des tests


Publié / Actualisé
Dans le cadre de la stratégie réunionnaise de réduction du risque requin, le Centre Sécurité Requin s'était rendu en septembre 2019 en Nouvelle-Calédonie afin de réaliser une mission expérimentale sur les requins-bouledogue. Les résultats obtenus sont présentés dans un entretien vidéo publié ce jeudi 16 juillet 2020, et réalisé entre les 2 chargés de mission du Centre Sécurité Requin Christophe Mulquin et Michael Hoarau. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Dans le cadre de la stratégie réunionnaise de réduction du risque requin, le Centre Sécurité Requin s'était rendu en septembre 2019 en Nouvelle-Calédonie afin de réaliser une mission expérimentale sur les requins-bouledogue. Les résultats obtenus sont présentés dans un entretien vidéo publié ce jeudi 16 juillet 2020, et réalisé entre les 2 chargés de mission du Centre Sécurité Requin Christophe Mulquin et Michael Hoarau. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

La vidéo présente en détail les résultats et les recommandations d’usages pour un bon fonctionnement des appareils testés.

Pour rappel, cette mission consistait à tester plusieurs appareils existants sur le marché des équipements de protection individuelle face au risque requin. L’objectif était de fiabiliser leur efficacité afin d’apporter des solutions éprouvées et ainsi sécuriser les usagers de la mer.

Les tests ont été réalisés sur les cinq équipements de protection individuelle principalement utilisés à La Réunion par les usagers de la mer. Il s’agit d’appareils installés sur les planches de surf ou attachés principalement à la cheville. Les résultats de l’étude ont permis de mettre en évidence une hiérarchie dans l’efficacité de ces dispositifs :

1. Le Ocean Guardian Shark Shield FREEDOM+ SURF et Shark Shield FREEDOM+ SURF SHORTBOARD

2. Le Rpela V2

3. Le NoShark

4. Le ESharkForce

Le Shark Shield FREEDOM+ SURF qui s’installe directement sur les planches des pratiquants offre ainsi la meilleure répulsion parmi les EPI testés grâce à l’émission d’un champ électrique plus puissant que les autres appareils.

Pendant 18 jours, les agents du Centre Sécurité Requin ont ainsi suivi un protocole rigoureux consistant à filmer avec des caméras sur et sous l’eau les interactions entre les requins-bouledogue et les appareils fixés sur une planche immergée. Plus d’une trentaine de requins-bouledogue ont pu être identifiés et pas moins de 3 550 interactions entre un requin et la planche de test ont été recensées pendant la période. L’importante quantité des données recueillies ont permis de fiabiliser les résultats ainsi obtenus.

À noter que ces expérimentations se sont déroulées dans des conditions très particulières. En effet, les nombreux requins-bouledogue présents dans le port de Nouville ont la particularité d’être des animaux habitués à remonter en surface pour récupérer de la nourriture aux moindres stimuli. C’est la raison pour laquelle le Centre Sécurité Requin a souhaité effectuer ces tests en milieu naturel en Nouvelle-Calédonie, là où les requins bouledogues sont facilement accessibles en surface pour interagir avec la planche de test.

Les résultats ont donc démontré que certains appareils ont eu un effet de dissuasion significatif sur les requins-bouledogue. Ces derniers permettent à minima de retarder une attaque en augmentant le nombre de passages et de réactions du requin autour de l’équipement. Globalement, les résultats préliminaires suggèrent que l’EPI le plus efficace vis-à-vis des requins-bouledogue du port de Nouméa est le Ocean Guardian Shark Shield FREEDOM+ Surf.

Il est important de rappeler qu’aucun des appareils testés ne permet de garantir un risque nul. De même, un epi est un système de protection individuelle et non collective, l’effet de répulsion est de l’ordre de 50 a 60 cm pour le shark shield FREEDOM+ surf notamment.

Il s’agissait de la troisième et dernière phase d’une étude menée depuis 2017 par Le Centre Sécurité Requin. Les résultats obtenus font également l’objet d’une publication scientifique qui a été soumise à parution.

Lire aussi : Saint-Leu : une zone de surf expérimentale autorisée prochainement

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !