Centre sécurité requin :

Trois-Bassins : déploiement du dispositif de pêche suite à un signalement de squale


Publié / Actualisé
Le Centre sécurité requin (CSR) indique déployer son dispositif de pêche post-observation "suite à l'interaction en mer ce matin sur le spot de Trois-Bassins entre un surfer et très probablement un requin". Une alerte a en effet été donnée via l'application Dorsal, des surfeurs évoquant une "masse sombre" vue dans l'eau à cet endroit. Deux PAVAC sont en cours de déploiement sur la zone. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le Centre sécurité requin (CSR) indique déployer son dispositif de pêche post-observation "suite à l'interaction en mer ce matin sur le spot de Trois-Bassins entre un surfer et très probablement un requin". Une alerte a en effet été donnée via l'application Dorsal, des surfeurs évoquant une "masse sombre" vue dans l'eau à cet endroit. Deux PAVAC sont en cours de déploiement sur la zone. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Selon le CSR, ces PAVAC "seront en place toute la journée et seront relevées ce soir. En effet les prévisions météo annoncent pour cette nuit des vagues de plus de 3 mètres ce qui rend le déploiement de nuit impossible".

⚠️🦈 [ PÊCHE POST-OBSERVATION ] Suite à l'interaction en mer ce matin sur le spot de Trois-Bassins entre un surfer et...

Publiée par Centre Sécurité Requin sur Jeudi 15 octobre 2020

Vers 7h30 ce vendredi, une alerte a été donnée par dees surfeurs via l'application Dorsal. "Il surfait depuis plus d'une heure. Il y avait environ une trentaine de personnes à l'eau. Deux coups de rame avant de prendre une vague, il s'est senti comme retenu par quelque-chose. Il a de suite mis la tête dans l'eau mais n'a rien vu. Son leash court était intact. Les autres surfeurs ont aussi vu qu'il avait été retenu. Un des surfeurs présent lui a dit avoir aperçu une masse sombre marron dans une vague quelques minutes auparavant."

Le surfeur indique via l'application qu'il était équipé d'un dispositif de protection individuelle Shark Shield et que le squale, s'il y en avait un, aurait pu être repoussé par le dispositif, le leash quant à lui aurait pu être "pris dans l'aileron ou l'une des nageoires du requin". Rien ne permet donc d'affirmer avec certitude la présence d'un requin à cet endroit, ce que va tenter de définir le CSR.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Reboul, Posté
A-t-on capturé le surfeur ?