Un nouveau recours rejeté :

Saint-Pierre - Les travaux du multiplexe de Pierrefonds vont pouvoir démarrer


Publié / Actualisé
La Commission nationale d'aménagement cinématographique organisait ce vendredi 7 juillet 2017 une réunion, à Paris, afin d'examiner un nouveau recours contre la construction d'un complexe de dix salles de cinéma dans la ZAC Pierrefonds Aérodrome. Elle se prononce favorablement pour le projet porté par Yves Ethève et sa holding.
La Commission nationale d'aménagement cinématographique organisait ce vendredi 7 juillet 2017 une réunion, à Paris, afin d'examiner un nouveau recours contre la construction d'un complexe de dix salles de cinéma dans la ZAC Pierrefonds Aérodrome. Elle se prononce favorablement pour le projet porté par Yves Ethève et sa holding.

 

Michel Fontaine passait sans doute une agréable journée. Après l’annonce de son investiture aux élections sénatoriales par son parti Les Républicains, le sénateur-maire de Saint-Pierre recevait une autre bonne nouvelle :  l'avis positif de la CNAC. Celle-ci se penchait sur le nouvel épisode de la guerre des multiplexes avec le dernier recours déposé par Investissement Commerce et Cinéma, le concurrent d'Yves Ethève.

"C’est l’aboutissement de la volonté de l’ensemble des maires du Sud et des cinéphiles. C’est un équipement intercommunal avec une offre cinématographique partagée entre toutes communes sudistes. Nous avons eu l’avis favorable de la Commission départementale d’aménagement cinématographique et maintenant de la CNAC", se félicite l’élu.

Le permis de construire va de nouveau entrer en phase d’instruction et devrait être délivré assez rapidement. Les travaux, eux, pourraient démarrer à la fin 2017 pour une livraison espérée avant les deux prochaines années. "Dans le Sud, il y a l’hôpital, le port et bientôt le Multiplexe. C’est un bien commun. Il peut y avoir un recours à la cour d'appel de Bordeaux mais qui n’est pas suspensif. Après, on peu toujours trouver des côtes mal taillées au niveau du permis mais la volonté des maires et de la population est là. À un moment donné, il s’agit d’arrêter", ajoute-t-il.

Pas sûr que le dirigeant de l’entreprise ICC, de Frédéric Drotkowsky, écoute son conseil ou partage son avis.

ts/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Tigars danzereu, Posté
la pu besoin bar st paul pour garde un film !!! t temps !!! not maire lé danzereu, a li meme lé bon ! Michel président !!!