[GENDARMERIE] 527 véhicules contrôlés ce week-end (actualisé) :

Le coup de la panne pour éviter le contrôle routier


Publié / Actualisé
Les motards de la gendarmerie nationale menaient des opérations de sécurité routière ce week-end des 14 et 15 octobre 2017. Ils relevaient 27 infractions dont 19 alcoolémies, 2 excès de vitesse et 1 refus d'obtempérer. Un conducteur simulait le coup de la panne pour échapper à un contrôle. Nous publions le bilan des contrôles. (Photo d'illustration)
Les motards de la gendarmerie nationale menaient des opérations de sécurité routière ce week-end des 14 et 15 octobre 2017. Ils relevaient 27 infractions dont 19 alcoolémies, 2 excès de vitesse et 1 refus d'obtempérer. Un conducteur simulait le coup de la panne pour échapper à un contrôle. Nous publions le bilan des contrôles. (Photo d'illustration)

 

Au cours de ce service, un automobiliste ne souhaitant visiblement pas être contrôlé,  s'est arrêté 200 mètres avant le poste des gendarmes et a fait mine d'être en panne en ouvrant son capot et regardant le moteur. Les gendarmes à l'affût l'ont soumis au dépistage de l'alcoolémie qui s'est révélé positif. Le passager a pris le volant à l'issue de la procédure et la voiture a redémarré comme par magie.

28 usagers étaient verbalisés avec leurs dépistages s'étant révélés positifs dont 9 délictuels entraînant la perte du permis de conduire (plus de 0,40 mg d'alcool dans l'air expiré). Au total ce sont 119 infractions graves génératrices d'accident qui étaient constatées par les motocyclistes (vitesse, usage des distracteurs ou portable au volant, non-port de la ceinture et non-respect des feux et du stop).

Par ailleurs, les gendarmes de la compagnie de Saintt-Pierre réalisaient une opération d'envergure mobilisant 27 personnels au Tampon dimanche matin de 5h30 à 7h30. Sur les 527 véhicules contrôlés, 27 infractions étaient relevées dont 19 alcoolémies (12 délictuelles), 2 excès de vitesse et 1 refus d'obtempérer. Son conducteur est identifié et devra prochainement répondre de ses actes devant la justice.

   

1 Commentaire(s)

Auditeur, Posté
IL FAUDRAIT MOBILISER NOS MAIRES AFIN DE FAIRE RESPECTER LE CODE DE LA ROUTE A NOS JEUNES QUI NE RESPECTENT PLUS RIEN DONC SANS LOI SE DOIT ÊTRE LE DEVOIR DE NOS ÉLUS ON VOIT DES MERES DE FAMILLES CONDUISANT LEUR PROGÉNITURE A L ÉCOLE ET BEN PLUS TRAVAILLANT DANS LES CANTINES OU TATIS EMPRUNTANT LES SENS INTERDITS EN TOUTE IMPUNITÉ COMMENT LES ENFANTS NE REPRODUISENT PAS CE QUE FONT LEURS PARENTS LES POLICIERS MUNICIPAUX DEVIENNENT DES COMPLICES OU ONT ILS DES CONSIGNES DU MAIRE POUR FERMER LES YEUX JUSQU AU MOMENT QU UN DRAME ARRIVE ?