Saint-Denis :

La concertation se poursuit autour du projet de téléphérique


Publié / Actualisé
Depuis le 30 septembre 2017, la Cinor a lancé une phase de concertation préalable au projet de ligne téléphérique entre Bellepierre et la Montagne. Afin de "recueillir l'avis du plus grand nombre", la collectivité l'a prolongée jusqu'à la fin du mois. Les Dionysiens, et plus largement l'ensemble des Réunionnais, peuvent ainsi donner leur avis sur ce futur mode de transport collectif. Les résultats de cette concertation seront rendus publics au début du mois de décembre. Nous publions le communiqué de la Cinor ci-dessous.
Depuis le 30 septembre 2017, la Cinor a lancé une phase de concertation préalable au projet de ligne téléphérique entre Bellepierre et la Montagne. Afin de "recueillir l'avis du plus grand nombre", la collectivité l'a prolongée jusqu'à la fin du mois. Les Dionysiens, et plus largement l'ensemble des Réunionnais, peuvent ainsi donner leur avis sur ce futur mode de transport collectif. Les résultats de cette concertation seront rendus publics au début du mois de décembre. Nous publions le communiqué de la Cinor ci-dessous.

La Cinor va actuellement à la rencontre de la population pour informer sur le projet de ligne téléphérique qui va desservir fin 2020 / début 2021 Bellepierre – La Montagne, et pour sensibiliser sur les enjeux d'une concertation publique autour du projet qui a débuté le 30 septembre dernier.

A ce jour, l'intercommunalité du Nord a organisé deux réunions publiques (les 9 et 12 octobre respectivement à Bellepierre et à La Montagne) qui ont attiré plus de 230 personnes. Avec le soutien de la Ville de Saint-Denis et de partenaires, elle a silloné les artères principales des quartiers directement concernés (Bellepierre, La Source, Bas de La Rivière et La Montagne) et elle a animé des rencontres de proximité dans des établissements comme le lycée professionnel Saint-François Xavier. Ce sont également près de 600 questionnaires qu'elle a collectés depuis le début de la concertation, avec le soutien des conseils de secteurs et des agents de la Ville de Saint-Denis, et qu'elle commence à analyser actuellement.

Pour permettre au plus grand nombre de s'exprimer sur le projet, la Cinor a récemment décidé de prolonger la période de concertation jusqu'au 31 octobre. Celle-ci devait initialement prendre fin le 20 octobre, et ce, alors que des événements qui mobilisent un très large public ont lieu ces jours-ci, dans des quartiers directement concernés par le projet. Il y a d'abord le Grand Raid. Le stade de La Redoute a connu une forte affluence ce week-end et a été, une nouvelle fois, le théâtre de belles émotions et d'animations. La Cinor y a tenu son traditionnel stand de sensibilisation aux gestes du tri. L'équipe en place en a profité pour installer une exposition éphémère sur le projet et pour élargir les discussions avec ceux qui se sont rendus sur son stand, sur la nouvelle ligne de transport par câbles aériens. Il y aura ensuite la Semaine Créole. L'événement prendra place dans de nombreux lieux du chef-lieu cette semaine, comme à la Bibliothèque intercommunale Alain Lorraine où une animation autour du Téléphérique s'y greffera mercredi.  

En donnant leur avis durant la phase de concertation, les Réunionnais peuvent devenir acteurs du projet. Actuellement au stade de fin d'études préalables, il peut en effet encore évoluer et mieux répondre à leurs attentes, notamment des Dionysiens habitant les zones desservies par la ligne et alentours, ainsi que les usagers des transports collectifs. 

La concertation préalable en cours applique les règles de la Charte de la participation du public à laquelle la Cinor a adhéré. Parmi les outils mis en place, une exposition se tient depuis le début de la concertation dans les mairies annexes de La Montagne et de Bellepierre, en mairie principale, au siège de la Cinor et au CHU. Des dépliants sont à disposition dans de nombreux lieux qui accueillent le public, ils contiennent un questionnaire à remplir et à renvoyer par La Poste sans affranchir (coupon T). Un site Internet est dédié au projet : http://telepherique-urbain.cinor.org, avec ce même questionnaire à disposition. Les Dionysiens, et plus largement l'ensemble des Réunionnais, ont ainsi plusieurs moyens de s'informer et de s'exprimer sur la nouvelle ligne du projet de transports par câble porté par la Cinor, le tout 1er d'outre-mer à se concrétiser, et de s'y impliquer.

Les résultats de la concertation seront rendus publics lors d'une nouvelle grande réunion, prévue le jeudi 7 décembre à La Montagne. Pour rappel, la concertation de la première ligne (Chaudron Bois-de-Nèfles - Moufia) a fait allègrement évoluer le projet initial. Il est ressorti de la phase de concertation avec une station en moins, un investissement revu à la baisse et une plus forte limitation du survol de propriétés.


A propos de
La CINOR met en œuvre un projet ambitieux de lignes téléphériques vouées à desservir les Hauts et les mi-pentes de l'agglomération. Ce projet est le fruit d'une réflexion globale visant à répondre à une problématique de déplacements devenue majeure pour la population et les décideurs politiques et économiques. La première ligne envisagée est entrée en phase de concrétisation, elle desservira les quartiers Chaudron, Bois-de-Nèfles et Moufia. La CINOR a réalisé les négociations avec les opérateurs chargés de sa réalisation et de son exploitation. Un an de travaux est prévu à compter de fin 2018, pour une mise en service effective fin 2019. Le projet d'une seconde ligne se fait aujourd'hui connaître auprès de la population, au détour d'une vaste concertation publique. Elle reliera les quartiers de Bellepierre et de La Montagne.

   

1 Commentaire(s)

Martinebonbois, Posté
La CINOR a mis aussi en place un projet ambitieux de parc en eaux vives et consorts, largement déficitaire....payés avec l'argent de nos impôts.