À la Ravine du Chaudron et à Saint-François :

Saint-Denis veut réhabiliter les captages d'eau


Publié / Actualisé
Lors du Conseil Municipal de ce samedi 16 décembre 2017, la ville de Saint-Denis doit examiner et se prononcer sur 42 dossiers. Parmi ceux-ci : la réhabilitation du captage d'eau de la Ravine du Chaudron et du Chaudron. Nous publions le communiqué municipal ci-dessous.
Lors du Conseil Municipal de ce samedi 16 décembre 2017, la ville de Saint-Denis doit examiner et se prononcer sur 42 dossiers. Parmi ceux-ci : la réhabilitation du captage d'eau de la Ravine du Chaudron et du Chaudron. Nous publions le communiqué municipal ci-dessous.

Réhabilitation du captage de la Ravine du Chaudron

Dans le cadre des travaux de réhabilitation du captage de la Ravine Chaudron, la Ville a démarré en 2014 la réalisation des dossiers réglementaires dans le cadre de la procédure d’autorisation de prélèvement et de distribution d’eau destinée à la consommation humaine et à l’instauration des périmètres de protection des captages de la Ravine du Chaudron.  Face à l’avancement actuel des études et à l’achèvement de la première phase, la Ville est apte à démarrer les prestations de maîtrise d’oeuvre pour affiner le coût des futurs travaux. Ainsi, une demande de financement sera présentée à l’Agence Française de Biodiversité au titre de la solidarité interbassins. L’assemblée délibérante devra donner l’approbation du coût de la maîtrise d’oeuvre et du plan de financement prévisionnel.


Réhabilitation des captages du secteur de Saint-François

Dans le cadre de la réhabilitation des captages du secteur de Saint-François, il convient de lancer un marché unique sur les quatre captages du secteur. Le lancement des procédures d’autorisation de prélèvement et de distribution d’eau destinée à la consommation humaine et des procédures d’instauration des périmètres de protection pour le 10 captages localisés dans les hauts de Saint-Denis traduit la volonté de Ville d’engager des travaux à court terme pour sécuriser l’alimentation en eau potable sur le secteur tout en respectant l’environnement.  Une demande de financement sera présentée à l’Agence Française de Biodiversité au titre de la solidarité interbassins sur les dépenses de prestations de maîtrise d’oeuvre. L’Assemblée délibérante devra donner l’approbation du coût prévisionnel et du plan de financement de l’opération de régularisation.

Réhabilitation de la station de traitement de la Bretagne

Les travaux de réhabilitation de la station de traitement de la Bretagne effectués par le groupement HYDOTECH et SEIT HYDRO’EAU, se sont achevés le 16 décembre 2016. Le mandataire du groupement, HYDOTECH, a transmis le 20 octobre dernier un mémoire de réclamation ainsi que son décompte final s’élevant à 3 311 146,79 euros HT pour les travaux réalisés. Ainsi, après plusieurs échanges et réunions entre la Ville et le mandataire des points d’accord ont été trouvés et la somme due a été négociée à hauteur de 60 167 euros HT. Le conseil municipal devra ainsi donner son accord au protocole transactionnel et autoriser le maire ou son représentant à signer la transaction.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !