Natation : 29e meeting de l'océan Indien :

Trois jours d'ébullition dans le bassin du Chaudron


Publié / Actualisé
Le 29ème meeting de l'océan Indien de natation se prépare à la piscine du Chaudron à Saint-Denis. Cette année encore, des champions de France, des talents péi et des athlètes des îles voisines se donnent rendez-vous dans une piscine réunionnaise avant le nouvel an. Avec une nouveauté : la course ne se fera pas en bassin de 25 m, mais en bassin olympique de 50 m. De quoi promettre de grandes performances et même des records tombés du 28 au 31 décembre.
Le 29ème meeting de l'océan Indien de natation se prépare à la piscine du Chaudron à Saint-Denis. Cette année encore, des champions de France, des talents péi et des athlètes des îles voisines se donnent rendez-vous dans une piscine réunionnaise avant le nouvel an. Avec une nouveauté : la course ne se fera pas en bassin de 25 m, mais en bassin olympique de 50 m. De quoi promettre de grandes performances et même des records tombés du 28 au 31 décembre.

Le meeting de natation de l’Océan Indien est pour de nombreux nageurs internationaux un rendez-vous de fin d’année très apprécié. La chaleur de l’été austral, la convivialité, la beauté des sites naturels, ont attiré bon nombre des grands nageurs des presque trois dernières décennies.

Les meilleurs nageurs Français de Stéphane Caron à Alain Bernard, Frédéric Bousquet, Jeremy Stravius, Camille Lacourt de Catherine Plewinski à Laure Manaudou, Charlotte Bonnet entre beaucoup d’autres. Des Russes (Selkov, Korneev, Korotyschkyn, Efimova ...), des Allemands (Buschschulte, Steffen, Biedermann...), des Hollandais (Van den Hoogenband, Kromowidjojo, Hemskerk...), des Italiens (Rosolino, Magnini,Paltrinieri...), des Ukrainiens (Lisogor, Klochkova...), des Roumains (Mocanu, Potec....), des Suédois (Alshammar..), des Autrichiens (Rogan, Jukic..), des Sud-Africains (Van den Burgh, Schoeman..) des Hongrois ( Gyurta, Hosszu, Jakobos).

C’est aussi l’occasion de retrouvailles entre les Réunionnais qui nagent dans l’île ou en métropole et leurs amis malgaches, mauriciens et seychellois. De nombreux records de France y ont été battus : 200 m nage libre et 200m quatre nages par Solenne Figuès, le 50m dos, le 50m papillon, le 100m papillon par Diane Buy Duyet, le 200m brasse par Sophie de Ronchi, 4x100m quatre nages féminin et 4x200m nage libre masculin par le cercles des nageurs de Marseille.

- Un bassin olympique -

Cette édition rompt avec la tradition d’un événement qui se déroulait en bassin de 25 m, car, pour la première fois le meeting se déroulera en bassin olympique de 50 m. Cette nouveauté est issue d’une volonté des techniciens de La Réunion qui ont souhaité être en cohérence avec les orientations fédérales et le calendrier international. En outre, cette compétition sera qualificative pour les différents championnats de France de la saison 2017-2018. Le comité d'organisation s'est dit "fiers de pouvoir mettre à l’honneur durant cette manifestation la quasi-totalité du panel d’activité qu’offre notre fédération, les courses en bassin et milieu naturel, une discipline artistique et un sport collectif".

À lire aussi : 28ème meeting de l'océan Indien - Encore des records, toujours des records et de la grâce

Le gala de natation synchronisée se déroulera comme chaque année à guichets fermés. Des invitées de haut niveau entourées de nageuses réunionnaises qui se sont brillamment illustrées sur le plan national. Une étape de la coupe de France d’eau libre s’est rajoutée au programme depuis 2013. Un match de water-polo opposant les meilleurs joueurs de l’île est également au programme.

- Les athlètes à suivre -

Chez les dames, la jeune Alizée Morel (22 ans), formée au cercle des nageurs de La Possession désormais aux Dauphins du TOEC à Toulouse a déjà été sacrée 11 fois aux Jeux de l'océan Indien. Championne de France du 400 m nage libre en mai dernier, elle a également été sacrée sur le 800 m nage libre en petit bassin en 2016.

Chez les hommes, David Aubry de Saint-Germain-en-Lay arrive en forme après avoir été sacré il y a quelques jours double champion de France du 800m et 1500m nage libre en petit bassin à Montpellier. Le Martiniquais Lorys Bourelly, des Dauphins du TOEC à Toulouse, sept fois médaillés aux championnats de France, une fois champion d'Europe et du monde en relais, devrait monter sur plusieurs podiums lors du meeting. Enfin Marc-Antoine Olivier coaché par Philippe Lucas, médaille de bronze sur le 10km en eau libre lors des Jeux Olympiques 2016 à Rio de Janeiro s'est blessé lors du récent championnat du monde militaire à Rio. Il ne particpera pas en tant de nageur en piscine, mais pourrait tenter l’épreuve en eau libre prévue le 31 décembre dans le lagon de Saint-Gilles-les-Bains.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !