[VIDÉOS] Un sport ludique :

Quand le golf se joue en pleine ville


Publié / Actualisé
Connaissez-vous cette discipline popularisée dans l'île depuis plus d'un an ? Le street golf ne se pratique pas sur un green mais plutôt en plein-air ou au milieu d'une rue. Objectif : apprendre de façon ludique ce sport tout en le démocratisant. Le président du Bourbon club street golf nous présente l'activité.
Connaissez-vous cette discipline popularisée dans l'île depuis plus d'un an ? Le street golf ne se pratique pas sur un green mais plutôt en plein-air ou au milieu d'une rue. Objectif : apprendre de façon ludique ce sport tout en le démocratisant. Le président du Bourbon club street golf nous présente l'activité.

 

Imaginez le débarcadère de Saint-Paul un week-end. Des sportifs munis d’un club de golf tentent en plusieurs coups de toucher une gouttière avec une balle semi-rigide plus légère de 30 % qu’une balle normale. Il s’agit du premier trou de cette épreuve peu banale. Pour le deuxième, il faut réussir à atteindre les statues installées sur le front de mer. Autre obstacle : une poubelle qu’il faut toucher. Si la balle y rentre, on remporte un point bonus.

Voilà à quoi ressemble une partie de street golf. Voici une démonstration effectuée à Saint-Denis au Karé Ktédral.

Regardez. Ça vous tente ?



 

Ou encore des images prises dans le quartier de la Mare à Sainte-Marie.

 

"On joue de façon sécurisé le matin car il y a moins de monde. On ne pratique par un jour de passage et la balle ne représente aucun danger", commente par téléphone Yanick Dindjian, président du Bourbon club street golf. Cette année, sa structure essayera d’organiser une compétition tous les mois. Un événement auquel tout le monde peut s’inscrire et participer gratuitement.

L’occasion pour les néophytes ou pour les golfeurs déjà aguerris de tester ce loisir qualifié de "fun". L’an dernier, l’association proposait dans l'île une manifestation de ce type tous les deux mois. "On a déjà lancé des événements sur le front de mer de Saint-Paul, au Karé Ktédral à Saint-Denis, à la zone d’activité de la Mare ou encore sur la partie plage à Saint-Leu", ajoute le pratiquant. Le Bourbon club compte une trentaine de licenciés.

La structure dispose de matériel adapté, nettement moins coûteux que dans les clubs de golf traditionnels. Ses membres proposent d’ailleurs des initiations aux enfants et prêtent leur équipement acheté d’occasion aux personnes désireuses d’essayer ce sport. "On a des golfeurs et des gens qui n’ont jamais pratiqué qui viennent car cela est démocratisé. Les cours de golf traditionnels coûtent quand même assez chers", souligne le bénévole.

Au plan national, il existe un championnat de France porté par un comité et non pas par une ligue officielle. Une sélection des meilleurs joueurs réunionnais participait à une étape en métropole en juin dernier. La Réunion tente d’ailleurs d’intégrer ce circuit.

Objectif : organiser une manche du championnat de France d’ici deux ans dans le département. Pas mal pour des pratiquants qui lançaient ce sport à La Réunion suite "à un délire entre amis". Le street golf existe depuis une dizaine d’années. Et il semble bien parti pour se dévélopper sur notre territoire. Ça vous dit ? Allez-y !

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !